Interview #35 – Sophie Panaget

Bienvenue à toutes et à tous pour cette nouvelle Interview, notre invitée du jour est un photographe passionnée de nature et plus particulièrement de macrophotographie, elle habite en Seine-et-Marne ! Vous pouvez retrouver les autres interviews par ici, si vous êtes curieux ! Aller c’est parti !

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour. J’ai le prénom de la sagesse mais j’espère avoir un peu de folie et de créativité, je suis mariée et le métier que j’ai exercé le plus longtemps est maman. Ma famille est ce qui compte le plus pour moi. Je suis photographe amateur et passionnée de nature. Mes trois enfants sont aujourd’hui adultes et j’ai donc davantage de temps à consacrer à la photographie.

Comment es-tu tombée dans la photo ?

J’ai toujours aimé prendre et voir des photos. Je me souviens des soirées photos diapos de mon papa, puis j’ai eu mes propres appareils, instamatic bien sûr quand j’étais petite. J’ai une mauvaise mémoire, et le cliché me permet de graver tous ces moments de la vie. Lorsque mes enfants ont quitté le nid, j’ai retrouvé un peu de temps pour moi, et j’ai approfondi mon goût pour la photographie. Nous avons la chance d’avoir un jardin, la forêt et la Seine à proximité, donc Dame Nature n’est jamais loin. J’ai actuellement un appareil hybride Panasonic et un objectif macro Olympus.

Quel(s) style(s) préfères-tu pratiquer ?

Clairement la macrophotographie. Tout espace naturel devient un terrain de jeu inépuisable. Herbes, insectes, gouttes, givre … La nature m’inspire dans son évidence, sa poésie, ses changements. Je tente de sublimer le réel, de jouer avec la lumière, les fonds naturels, le bokeh, les couleurs joyeuses, et de révéler la poésie de la nature. Tout ce qui nous entoure, même en ville, et que nous ne voyons plus. Je retrouve mon émerveillement d’enfant devant tout ce petit monde, et j’aime le partager.

Quels sont tes projets actuels ou futurs, sur quoi travailles-tu en ce moment ?

J’espère déjà retrouver l’envie pleine et enthousiasmante de la photo. La période particulière que nous vivons avec la situation sanitaire a ralenti les activités artistiques notamment. Et les expos sont des sources de motivation et de remise en question. Heureusement avec les beaux jours, les expos reprennent, et avec elles le plaisir des rencontres et du partage. Car si la photographie est une activité solitaire pour moi, j’aime échanger avec d’autres artistes. Je savoure ce retour des manifestations artistiques, et il est clair qu’il faut que je me remette à la création !

Beaucoup de mes prochaines expositions sont en extérieur, à Samois avec les Jardins enchantés, Au fil des lavoirs de l’Orvanne, Festiphot45 à Dordives. Je suis ravie que mes photos prennent vie dans des jardins en décor naturel.

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Je vais faire la même réponse que certains photographes que tu as interviewés. Et je le regrette. Je n’ai pas de réelle culture photographique. Comme pour la peinture ou la littérature, je vais être touchée par une œuvre, flasher sur des créations très différentes. Cela dépend aussi des moments de la vie. Pour ma pratique de la macro, comme je n’ai pas de formation, j’ai beaucoup butiné sur Internet et beaucoup tenté sans toujours réussir ce que je voulais.

Pourquoi fais-tu de la photo ?

Parce que c’est magique de figer le temps, de graver le beau et l’éphémère. La photographie est aussi un moment à moi, un espace de contemplation et de respiration. Mon regard se fixe sur quelque chose de très simple, et je suis enchantée par la beauté et la perfection de cette chose. Je veux garder ma capacité d’émotion et d’émerveillement enfantine et la photographie m’y aide. Et si je peux transmettre un peu de ce plaisir et de cet apaisement à ceux qui voient mes photos, tant mieux !

Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Ma famille. Ma famille. Ma … non il y a quand même autre chose ! J’aime bidouiller avec des pastels ou de l’aquarelle. Me promener avec ma chienne, et récemment j’ai découvert le Rav Vast, un instrument à percussion et bien que je ne sois pas du tout musicienne, je me régale.

Tu habites où ?

Parisienne d’origine, nous habitons à Saint-Fargeau-Ponthierry en Seine-et-Marne. Plus proche de la nature.

Un grand merci à Sophie pour avoir pris le temps de répondre à l’interview et de nous faire partager ses photos ! Je l’ai rencontré au FestiPhot’45 en septembre 2019 et j’ai de suite accroché avec ses compositions pleines de couleurs vives. L’infiniment petit est passionnant et elle sait trouver le bon angle pour mettre en valeur ses sujets. Faire cette interview n’a pas été facile, mais nous avons finalement réussi à nous caler et c’est tant mieux ! 🙂 Je vous laisse ci-dessous le lien de son site et de son compte Facebook :


Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour une prochaine interview ! N’hésitez pas à laissez vos commentaires et questions concernant le travail de Sophie ! Je vous dis à bientôt !
🙂


Abonnez-vous à la newsletter

6 réflexions sur “Interview #35 – Sophie Panaget”

Répondre à Anne LANDOIS-FAVRET Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :