Interview #33 – Ary Brami

Bienvenue à toutes et à tous pour cette nouvelle interview, notre invité du jour est un photographe habitant Israël ! Vous retrouverez donc son interview et la présentation d’une sélection de 8 photos faites par ses soins juste en dessous ! Vous pouvez retrouver les autres interviews par ici, si vous êtes curieux ! Aller c’est parti !

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Ary, je suis photographe essentiellement de nature, mais aussi événementiel. Je suis marié et j’ai trois enfants. En parallèle de mes activités professionnelles de photographe, je suis aussi cadre dans une association qui vient en aide aux enfants issus de familles défavorisées.

Fragile : chaque année au mois de février l’impressionnante floraison des anémones colore le désert de rouge

Comment es-tu tombé dans la photo ?

Je suis tombé dans la photo justement dans le cadre de mon travail dans cette association. J’étais à l’époque chargé de prendre en photo nos activités pour notre communication. J’ai assez rapidement voulu comprendre comment améliorer mes prises de vues, quel matériel me permettrait de dépasser les limites des appareils à ma disposition, etc … très vite le domaine m’a beaucoup intéressé, au point de devenir une passion.  

I miss you : la plage à moins d’une heure de route

Quel(s) style(s) préfères-tu pratiquer ?

Mon domaine photographique préféré reste la photo « nature », essentiellement car elle me permet de me promener, au calme et de découvrir (et de faire découvrir) les beautés de ma région. J’apprécie particulièrement les levers et couchers de soleil ainsi que les photos nocturnes. Je préfère cependant quand mes photos de paysages sont peuplées d’humains … Comme je suis cependant la plupart du temps tout seul lors de mes sorties, il n’est pas rare que je me mette moi-même en scène.

Lost : le ciel nocturne libéré de toute pollution lumineuse et de nuages offre des conditions parfaites

Quels sont tes projets actuels ou futurs, sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Je suis arrivé à un stade où je ne réfléchis plus en terme de projet, j’ai décidé pour le moment de revenir à une pratique de la photo pur plaisir, sans contrainte. Je fais des photos comme j’en ai envie, quand ça me tente. J’ai même mis de côté pour l’instant l’événementiel. 

Searching for Neowise : en de rares occasions, on est surpris par les nuages, comme durant cette sortie ou j’avais prévu de shooter la comète Neowise … ratée !

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

J’avoue que je suis un gros inculte en terme de photographie, je n’ai pas vraiment de photographes qui m’inspirent à proprement parler. J’aime par exemple la philosophie de Robert Capa mais je ne peux pas dire qu’il m’inspire. Comme beaucoup je suis de nombreux photographes ou groupes de photographes via Flickr ou Facebook pour nourrir un peu ma créativité, mais personne en particulier.

So small : au lever du soleil, les couleurs magnifiques de la nature

Pourquoi fais-tu de la photo ?

Comme beaucoup, je fais de la photo je pense essentiellement pour témoigner. Garder une trace des moments spéciaux en famille, des beaux coins visités, comme pour prolonger le plaisir en fait et aider ma (notre) mémoire à conserver les souvenirs.

Step by step : un peu plus au nord du pays, la côte offre des plages magnifiques

Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Rien de très original, ma famille, mon jardin, un peu de bricolage … la photo est déjà assez chronophage comme ça, pas beaucoup de place pour autre chose. 

Time to dream : autoportrait sous les étoiles

Tu habites où ?

Après 30 ans passés en région parisienne, je vis depuis une quinzaine d’année au nord du désert du Neguev (Israël), au programme, 25 degrés de moyenne toute l’année, soleil 340 jours par an, un ciel nocturne exempt de pollution à proximité, un nature vraiment changeante en fonction des saisons.

Walking alone : un coucher de soleil spectaculaire

Un grand merci à Ary pour avoir pris le temps de répondre à l’interview et de nous faire partager ses photos ! J’adore les photos avec la voie lactée mais les couchers de soleil ne sont pas mal non plus. Le fait d’intégrer de l’humain ne dénature pas cette nature et cela donne une échelle également. Je vous laisse ci-dessous tous ses liens sur les réseaux sociaux ainsi que l’adresse de son site :


Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour une prochaine interview ! N’hésitez pas à laissez vos commentaires et questions concernant le travail d’Ary ! Je vous dis à bientôt !
🙂


Abonnez-vous à la newsletter

7 réflexions sur “Interview #33 – Ary Brami”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :