Terre de singes … et bien plus !

 

Le 21 Janvier nous nous sommes rendus dans un parc qui a ouvert assez récemment (Septembre 2016). Ce parc s’appelle Terre de Singes. C’est un parc principalement consacré aux singes, il a été créé par ceux qui ont fait le Parc des Félins dont certains d’entre vous le connaissent bien, j’y ai consacré de nombreux articles ! La philosophie du Parc des Félins étant tournée vers la reproduction et l’élevage de félins sauvages très souvent en danger dans leurs habitats naturels, il était logique que Terre de Singes soit dans la même veine. Les 2 parcs sont l’un à côté de l’autre et pour ceux qui ne situent pas trop, cela se trouve en Ile de France (Seine et Marne). Une partie des singes est issue de saisies douanières et les autres viennent d’élevage en captivité. Comme pour le Parc des Félins, les espaces sont très grands, les macaques de Barbarie disposent de 15 ha. Dans ce parc, on retrouve également des Geladas ou bien encore diverses espèces de Tamarins et des Ouistitis. Mais alors, pourquoi ce titre d’article ? Parce qu’on y retrouve également beaucoup de représentants du genre psittacidés, autrement dit des perroquets comme les aras, les perruches et les amazones. Et vous allez remarquer qu’il y a même beaucoup plus de photos d’oiseaux que de singes. L’explication c’est que ce jour-là, comme certains doivent se rappeler de fin janvier, il faisait en-dessous de zéro ! Ce qui fait que nous n’avons pas pu voir les Geladas (ce sont des singes qui mangent de l’herbe et elle était gelée, ils ne pouvaient donc pas les laisser sortir, ça aurait été trop risqué pour eux, alimentairement parlant), ni les Tamarins non plus, également à cause du froid. Nous avons pu profiter de la grande volière des perroquets, le froid nous dérangeait plus qu’eux et les macaques de barbarie étant bien poilus, ils gambadaient sans souci. Je pense que nous en verrons plus lors d’une prochaine visite :

 

Nous sommes arrivés à l’heure du repas, ce parc se fait beaucoup plus rapidement que le Parc des Félins, prévoyez environ 1h30 à 2 heures pour la totalité. C’était le premier jour de la réouverture suite à la trêve hivernale et avec les températures négatives il n’y avait presque personne dans le parc, au maximum de la journée nous devions être 5 ou 6 ! Mais en fait, quel bonheur, nous avons été servis rapidement et les plateaux nous ont été apportés directement à notre table, ce qu’ils ne font pas quand il y a du monde, nous avons été chouchoutés :

Terre de singes

 

L’espace repas est assez grand et très lumineux avec cette grande verrière. Sur la gauche, on retrouve (à l’extérieur) l’espace des Geladas qui n’étaient pas visibles ce jour :

 

A l’extérieur, sur le chemin de la volière, il y a un petit plan d’eau, les canards n’avaient pas l’air gêné par la glace, ils glissaient un peu, mais ils restaient globalement sur leurs pattes :

Coin-coin on ice

 

Dans la volière, il y a une partie en intérieur plus petite, par laquelle nous entrons, et la volière que l’on retrouve juste après. Dès notre arrivée, nous sommes tombés nez à bec avec une conure veuve. Elle était un peu timide, mais on avait l’impression qu’elle nous faisait quand même du charme :

 

Un peu plus loin, nous rencontrons une perruche de Patagonie. Les couleurs sont superbes. Il y a une belle variété de couleurs dans cette espèce. Un vrai régal des yeux et également photographiquement parlant :

Perruche perchée

 

Au cours du chemin, nous avons fait connaissance avec Gonie, une perruche de Patagonie (photo de gauche). Gonie n’est pas du tout timide, elle se balade d’épaule en épaule. Elle est un peu chapardeuse sur les bords, tout ce qui brille l’attire, même les boutons des manteaux et les fermetures éclairs captent toute son attention ! A droite, nous retrouvons notre petite conure veuve :

 

Près d’un arbre, 2 aras de Coulon enlacés à la sortie du nid. Les oiseaux ont l’air paisible, ils ne se soucient pas de nous, on déambule tranquillement dans leur espace de vie sans les perturber :

Enlacés

 

De retour vers la partie couverte, nous retrouvons encore la conure veuve qui fait toujours autant sa star sur une branche. Elle capte l’attention des rares visiteurs, car elle se trouve pile à l’entrée de la volière :

Conure star

 

Nous avons eu la chance, vu le peu de monde dans les allées du parc, d’assister à un nourrissage, enfin plutôt un extra de nourriture je dirais, une soigneuse leur a donné des cacahuètes. Ils adorent ça, ils les cassent délicatement avec leur bec. Ici, il y avait un ara de Buffon et 2 aras chloroptères (les rouges) :

 

Un portait d’un ara chloroptère qui venait de se faire un petit festin. Nous avons même eu la chance de pouvoir leur donner des cacahuètes, on ne s’est pas fait pincer du tout, ils sont extrêmement délicats avec leur bec, très intéressante comme expérience :

Ara chloroptère

 

Le loriquet arc-en-ciel attend sagement sur son perchoir pendant que la conure veuve prend la pose. Il y a une très belle variété d’espèces, c’est vraiment superbe à voir. Mais si on s’attarde on peut sur toutes les espèces de cet ordre qui existent, ce n’est qu’un petit pourcentage :

 

Parce qu’elle est vraiment photogénique et qu’elle ne bougeait pas trop, encore une photo de la conure veuve :

Conure perchée

 

Bon et bien maintenant, voilà les singes ! C’est pas le tout, mais certains d’entre vous sont peut-être venus spécialement pour ça ! Nous allons voir les macaques de Barbarie, les seuls qui ne craignent pas le froid. En effet, ils vivement principalement dans les montagnes (celle du Rif au Maroc et les montagnes de petite et grande Kabylie en Algérie), on en retrouve également à Gibraltar, ils y ont été réintroduits en 1942. Ils sont omnivores, et nous avons pu les voir manger surtout des fruits et des légumes lors de notre passage. Nous avons eu une soigneuse sur l’intégralité du parcours rien que pour nous. Elles nous a expliqué tout un tas de choses, principalement sur leurs territoires et les groupes. Ce sont des animaux sociaux et la hiérarchie y est très présente et complexe :

 

Sur le parcours, on retrouve 2 types de terrains, le premier en sous-bois, où l’on peut les voit évoluer de branches en branches mais également une partie plus dégagée où l’on y retrouve un groupe de jeunes. Il faut veiller (mais cela nous est rappelé) à ne pas sortir du sentier et à bien rester sur le chemin car cela serait pris pour une violation de territoire. La soigneuse peut le faire car elle les côtoie tous les jours et ils la connaissent. Elle nous a expliqué également qu’il ne fallait pas les regarder dans les yeux trop longtemps car cela est pris pour un signe de défi. Leur statut IUCN est « en danger ». Certains nous ont suivi pendant presque tout le parcours, sûrement curieux de voir à nouveau des visiteurs (c’était la réouverture après la trêve hivernale) :

 

J’espère que la balade vous a plus, moi j’ai été enchantée, que cela soit par les perroquets ou par les singes. Nous n’avons donc pas pu voir tous les pensionnaires à cause des faibles températures, mais cela nous permettra d’en voir plus lors de notre prochaine visite. Etes-vous déjà allé à Terre de Signes ou au Parc des Félins ? Que pensez-vous de ces parcs animaliers plus respectueux des animaux que les zoos ?

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Laisser un commentaire



Marie

Il y a 3 semaines

Les photos de perroquets sont vraiment belles, les couleurs sont superbes … c’est un autre aspect de la photo mais c’est également plaisant, les expressions sont parfois intéressantes à saisir particulièrement chez les singes 😉

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 3 semaines

Merci Marie pour ton passage et ton gentil message ! 🙂

Christine

Il y a 4 semaines

Bravo Anne pour tes captures d’oiseaux vraiment très réussies. J’aime tout particulièrement celle du couple enlacé et celle du perroquet qui déploie une aile bleue. Je suis un peu moins convaincue par les singes mais je suis sûre que lors d’une prochaine visite tu sauras les dompter 😉

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 4 semaines

Salut Christine ! Merci beaucoup pour tes compliments ! ^^
Eh oui, la prochaine fois, j’essayerai de mieux parler le « singe » ! 🙂

Anne

Il y a 1 mois

Que de couleurs! Pas la peine d’aller bien loin ;-)!

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 1 mois

Eh oui Anne, même si cela ne remplacera jamais de voir ces animaux dans leur habitat naturel et en liberté ! 🙂

Amor

Il y a 2 mois

Très intéressante cette visite, dommage pour les singes mais les perruches sont magnifiques.
Comme c’est l’hiver elles sont peut-être plus « calmes » et c’est plus pratique pour les photos.
La lumière d’hiver donne beaucoup de douceur aux couleurs.
Les aras sont vraiment splendides et ce rouge est superbe.

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 2 mois

Merci Amor ! Ce n’est que partie remise pour les singes ! 🙂
Effectivement, une jolie lumière hivernale qui ne gâche rien !

Cédric

Il y a 2 mois

Merci Anne pour cette découverte, je ne connaissais pas et n’imaginait pas que cela existait dans ce secteur.
Tu nous offres là de belles images avec ces oiseaux que je prends toujours plaisir à voir, notamment pour leurs couleurs, leurs attitudes ou encore les détails de leur plumage que l’on peut voir ici.
Et voir des singes « en liberté » comme tu nous le décris, c’est étonnant, et appréciable. De quoi faire de très beaux clichés, la preuve plus haut.

Merci pour ce beau reportage,
Cédric.

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 2 mois

Merci Cédric pour ton passage ! Eh oui, l’Ile de France a de quoi nous surprendre parfois ! 🙂
J’avoue que je me suis plus amusée à prendre les oiseaux en photos, mais ils étaient tellement et toutes ces couleurs font un peu tourner la tête ! :p
J’attends ma prochaine visite pour voir tous les singes et là, j’aurai plus de photos à ramener.

logoblanc

Bienvenue

Auteur photographe basée dans l'Essonne, je vous propose des tirages d'art, des cessions de droits ou bien encore la réalisation de commandes sous certaines conditions. Mon univers oscille entre l'urbain (architecture) et la nature (animaux - monde végétal - paysages).

Me suivre

Newsletter du blog

Flux Flickr

Copyright 2017 © Tous droits réservés - Toutes les photos présentes sur le site et sur le blog sont soumises au droit d'auteur - Mentions légales & crédits