Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Suisse – Partie 3

Pour la troisième et dernière partie sur la Suisse, je vous propose de nous balader dans la ville frontalière à la France (et l’Allemagne), la ville de Bâle [1]. Notre hébergement se trouvait dans la ville d’Albbruck [H], dans la région du Bade-Wurtenberg en Allemagne. J’ai une triste nouvelle, cet article est le dernier de nos vacances d’été ! Eh oui, tout à une fin, il faut bien rentrer chez soi tout de même ! 🙂 Revenons-en à Bâle, pour une petite découverte. Nous avons choisi de la visiter car elle était sur le chemin de retour, même si elle me tentait bien quand même évidemment. C’est la troisième ville de Suisse, elle se trouve à un carrefour avec la France et l’Allemagne. En effet, j’ai été très surprise, quand nous en sommes partis, au passage de la frontière entre la Suisse et la France, rien n’indique que l’on passe une frontière, on a l’impression de rester en agglomération, il y a même des maisons de part et d’autre de la frontière qui sont côte à côte et pourtant nous venons d’arriver en France dans la commune de Saint-Louis. Le fleuve qui coule à Bâle n’est autre que le Rhin et on y trouve le dernier port accessible aux péniches, en effet, quelques dizaines de kilomètres en amont (vers l’est), à hauteur de la ville de Schaffhausen se trouvent les Chutes du Rhin, un obstacle majeur à la navigation :

 

Nous sommes arrivés du côté du quartier où se trouve la mairie et sa place du marché. Juste avant d’y arriver, nous avons parcouru quelques rues, où nous avons remarqué un mélange d’architectures :

Globus

 

Quelques pas plus tard, nous voici sur la place du marché devant l’imposant hôtel de ville. Tout de rouge vêtu, on ne peut pas le louper. Ce bâtiment date du 16ème siècle (1514). On y tient les réunions du parlement cantonal ainsi que celles du Conseil d’Etat. Ces institutions gèrent également la ville, Bâle n’ayant en effet pas d’administration propre. L’hôtel de ville était à la base décoré de fresques peintes vers 1522 par Hans Holbein le Jeune, mais elles se sont perdues au fil du temps. Il subsiste encore quelques fragments que l’on peut voir au musée d’art de la ville :

 

Les prix sont encore assez élevés malgré la proximité de l’Allemagne et de la France, nous avons mangé au McDo (ça devient une habitude en Suisse !) qui se trouve sur la place du marché. D’ailleurs, si vous souhaitez prendre de la hauteur pour photographier la mairie, c’est une bonne option, de grandes fenêtres donnent directement dessus. Après manger, nous sommes partis en direction du centre historique. Nous avons trouvé tout un dédale de rues pavées avec de quoi lever le nez sur le trajet :

Volets verts

 

L’immense place de la cathédrale se dévoile sous nos yeux. Et effectivement, elle est très grande et entièrement pavée. Tout autour, on y retrouve de petites maisons anciennes, dont certaines avec des colombages :

 

Et voici la cathédrale Notre-Dame de Bâle, imposante et d’ailleurs il n’est pas facile de l’avoir en entier en photo. De face, depuis le sol en tout cas, c’est peine perdue, il n’y a pas assez de recul à moins d’avoir un utra grand-angle ou un fisheye. Elle est protestante et date de l’époque médiévale. Sa construction date de 1500 environ et est réalisée avec des blocs de grès rose. Vous remarquerez peut-être des blocs plus clairs, ils datent de phases antérieures de la construction. Elle se situe en haut d’une colline où se trouvait avant un oppidum, celui des Rauraques :

Notre-Dame de Bâle

 

Sur 2 faces, on retrouve 2 grands cadrans solaires. Les tuiles de son toit sont colorées et forment des motifs, un peu à la manière de celles des hospices de Beaune (Côte d’Or). Quelques trésors de la cathédrale ont été vendus au 19ème siècle. On peut retrouver la célèbre rose d’or au musée de Cluny à Paris. La cathédrale est haute de 67 mètres :

 

Il n’y avait pas trop de monde à l’intérieur, nous avons pu y déambuler tranquillement pour admirer les vitraux, la nef lumineuse ou bien encore les petits recoins discrets :

 

Nous partons à présent de la place de la cathédrale, nous sommes parallèle au Rhin et nous descendons les petites rues pavées où nous croisent de très vieilles maisons. Tout en bas, nous arrivons à hauteur du Mittlere Brücke (le pont du milieu). Nous traversons et tombons (toujours sur le pont) sur des cadenas disposés d’une manière originale :

 

Nous sommes de l’autre côté du Rhin et nous nous sommes retournés pour voir la ville. Au fond à gauche, on distingue la cathédrale de Bâle avec ses 2 flèches :

Rhin

 

Nous avançons le long du Rhin (le pont du milieu est dans notre dos) et découvrons une manifestation fluviale. Différents bateaux naviguaient ensemble. Sur certains on pouvait lire leur provenance, comme celui qui se trouve le plus près, qui venait de Zurich. En face, le Johanniterbrücke, d’un style beaucoup plus moderne, par lequel nous sommes revenus vers notre voiture. En bonus, une petite vue non loin de la mairie d’un artiste de rue :

 

La balade de Bâle est terminée, ainsi que la série de photos sur mes vacances d’été, il m’aura fallu presque 3 mois pour tout vous délivrer ! C’était du boulot, mais j’ai beaucoup aimé vous raconter mon périple et j’espère que tous les articles vous aurons plu ! Je vous remets d’ailleurs en-dessous les liens de tous les articles si certains vous ont échappé :

 

Bavière – Partie 1 [château de Neuschwanstein]

Bavière – Partie 2 [Kempten – Memmigen]

Bavière – Partie 3 [Zugspitze – Garmisch-Partenkirchen]

Bavière – Partie 4 [Lindau]

Autriche [Innsbruck]

Bade-Wurtenberg – Partie 1 [Schluchsee – Waldshut-Tiengen]

Bade-Wurtenberg – Partie 2 [Fribourg en Brisgau]

Bade-Wurtenberg – Partie 3 [Constance]

Bade-Wurtenberg – Partie 4 [Mainau]

Suisse – Partie 1 [Schaffhausen – Chutes du Rhin]

Suisse – Partie 2 [Zurich]

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

12 Commentaires

  • pascal
    24 octobre 2016 at 16 h 23 min  - Reply

    Bonjour Anne,
    Belle balade… j’aime beaucoup la photo de la place de la cathédrale ainsi que la photo des chaises c’est joliment cadré.
    impressionnant cette hôtel de ville.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      24 octobre 2016 at 18 h 58 min  - Reply

      Merci Pascal ! Je vois que la photo des chaises dans l’église a beaucoup de succès ! 🙂

  • Françoise Lerusse
    23 octobre 2016 at 12 h 36 min  - Reply

    Bonjour Anne,

    Il y a de beaux rouges sur les façades de Bâle et tu ne les a pas ratés… J’aime aussi ta composition avec les chaises dans l’église, c’est l’un de tes classiques! C’est agréable de te suivre dans tes voyages, ce sont souvent des endroits que je ne connais pas encore. Merci pour la joie visite!

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      23 octobre 2016 at 22 h 18 min  - Reply

      Merci Françoise ! En même temps, on ne peut pas rater la mairie avec ce rouge pétant ! 🙂
      De rien, c’est toujours un plaisir de faire partager mes voyages !

  • Esther
    23 octobre 2016 at 11 h 37 min  - Reply

    J’ai suivi ton périple tout au long de tes articles, quel boulot ! (mais je sais, pour le faire aussi que c’est un plaisir de se replonger dans le voyage).
    Là, j’aime le mélange des plans larges (le monsieur qui fait « hello » aux bateaux, l’ombre et la lumière de la place, bel équilibre) et les détails d’architecture, comme les fenêtres (mêmes les cadenas sont bien rangés 😉 )
    Les deux filles au premier plan sur le Rhin donne tout le charme de cette photo, un moment agréable que l’on ressent bien.
    Les photos dans l’église sont lumineuses, moi aussi j’aime bien la compo avec les chaises.
    Merci de nous faire voyager.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      23 octobre 2016 at 12 h 03 min  - Reply

      Merci Esther ! Eh oui quel boulot on abat ! 🙂 Mais j’aime également beaucoup me replonger dans mes voyages ! 🙂

  • Amor
    20 octobre 2016 at 19 h 19 min  - Reply

    J’aime bien la grande place de la cathédrale sans la cathédrale qui a l’air de prendre de la place. Les petites maisons sont très jolies.
    J’aime beaucoup la compo dans la cathédrale avec l’escalier et les chaises.
    Ils faisaient quoi sur leur bateaux les hommes bleus?

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      20 octobre 2016 at 19 h 28 min  - Reply

      Merci Amor ! Alors là, je ne sais pas précisément, ça ressemblait à une manifestation historique ou d’une association de ce genre, les hommes étaient en costumes.

  • Dédé
    19 octobre 2016 at 19 h 01 min  - Reply

    Bonjour Anne. J’ai bien aimé ce petit reportage. J’adore la vieille ville de Bâle notamment pendant le marché de Noël et je me rappelle d’un délicieux chocolat chaud pris dans un petit restaurant tout près de la cathédrale. Par contre, il ne fallait pas manger qu’au MacDo. J’espère que vous avez pu goûter à la spécialité de Bâle, les Läckerli, délicieux biscuits. A bientôt.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      19 octobre 2016 at 21 h 07 min  - Reply

      Merci Dédé ! Malheureusement, nous y sommes passés assez rapidement, nous n’avons donc pas eu le temps de tester les Läckerli, mais je viens de voir la recette, c’est un impair qu’il va falloir réparer ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.