Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Suisse – Partie 2

Nous voilà maintenant dans la seconde partie de notre voyage consacrée à la Suisse. Cette fois-ci, nous partons à la découverte de Zurich ! Située dans la Suisse alémanique, et même si l’allemand en est donc la langue officielle, les zurichois parlent le Züritüütsch, un dialecte de l’alémanique qui utilise notamment des mots issus des langues française, italienne ou bien encore anglaise (en plus de mots allemands évidemment). Zurich a été classée en 2012 par le journal The Economist comme la ville la plus chère au monde ! La ville est très cosmopolite, il y a environ 30 % d’étrangers et sa population est d’environ 404 000 habitants (ville la plus peuplée de Suisse), l’agglomération, quant à elle, en compte près de 1,3 million. Zurich [1] est à environ une heure de route d’Albbruck [H] (où nous avions notre hébergement) via les routes sans vignette. Il y a d’ailleurs à peine 10 min de plus que le trajet avec les routes qui nécessitent la vignette. Au sud de la ville, il y a un très grand lac, le lac de Zurich, que nous n’avons pas fait :

 

Nous avons commencé notre visite par la partie de la ville qui est moderne. Il y a beaucoup de transports en commun, ici on voit des rails de tramways en grand nombre. On remarque au centre de la photo, accroché à un fil le drapeau de la ville, en bleu et blanc. Sur la photo de droite, la tour que l’on voit ici s’appelle Urania et c’est un observatoire (on s’est d’ailleurs garé au parking juste à côté, utra moderne, et utra cher, à éviter si possible !). Sa tour circulaire mesure 48 mètres et l’on peut le visiter (ce que nous n’avons pas fait car nous n’étions là que pour la journée) :

 

Nous nous sommes baladés dans les rues commerçantes, le centre-ville est très vivant et les boutiques nombreuses. On sent une certaine qualité de vie et quand on regarde les prix en vitrine, on est vite dissuadé mais l’ambiance est à la fois calme, agréable et cosmopolite. Une façade affichait une « oeuvre » colorée (je ne sais pas si ça en était vraiment une ou juste une affiche publicitaire faite par le magasin juste en dessous) :

Lignes coulantes

 

Nous remontons la Rennweg pour nous éloigner tout doucement du centre moderne et nous rapprocher du centre historique. Au fond, on peut déjà voir un clocher, c’est celui de l’église Saint Peter :

Moderne et ancien

 

Au cas où vous aviez un doute, oui, nous sommes bien en Suisse ! :p Le centre est tortueux, plein de petites rues biscornues. L’église que l’on voit ici est donc Saint Peter (Saint Pierre en français). Elle fut inaugurée en 1706 et elle est de style baroque. Cette église a une particularité, la tour et la nef n’ont pas le même propriétaire. La tour appartient à la ville de Zurich alors que la nef, le clocher et les cloches sont la propriété de la paroisse de Saint Peter :

 

Les petites ruelles se succèdent, entre volets colorés, petites portes de charme et enseignes avec du cachet. Nous arrivons sur une très grande place où l’on retrouve la Fraumünster, c’est une église protestante et un ancien monastère. Le début de sa construction remonte à 853 et elle est célèbre pour ses vitraux de Marc Chagall :

 

La place où nous nous trouvons a de nombreux bars et restaurants. Les maisons anciennes contribuent au charme et la fontaine apporte une touche de modernité :

Fontaine moderne

 

Nous nous apprêtons à traverser la rivière de la ville, la Limmat, mais avant cela, nous nous arrêtons devant la statue de Hans Waldmann. Né en 1435 et mort en 1489, il fut bourgmestre de la ville et chef d’armée. Ses excès de pouvoir lors de son mandat, conduirent les habitants à le faire décapiter. Les zurichois ne sont finalement pas rancuniers puisqu’il a sa propre statue :

Hans Waldmann

 

Nous empruntons le pont qui se nomme « Münsterbrücke » (le pont de la cathédrale) et découvrons (même si vous l’avez un peu vu sur la photo précédente !) la Grossmünster (la grande cathédrale). D’architecture romane et de culte protestant, sa construction débuta vers 1100. Les deux tours jumelles sont devenues l’emblème de la ville :

Grossmünster

 

Nous avons traversé la Limmat et avons marché quelques minutes. Je me suis retournée pour prendre la photo de gauche, dans le fond on voit la Fraumünster et le Münsterbrücke. A droite, c’est une vue de la Limmat en me tournant à 180 °C à nouveau :

 

Nous sommes revenus en traversant à nouveau la Limmat. Nous avons débouché sur la Bahnhofstrasse (la rue de la gare), c’est une grande artère commerçante avec pas mal de boutiques de luxe dont le célèbre confiseur Sprüngli. Les chocolats sont très très bons, on s’est laissé tenter et on n’a pas été déçu. Attention tout de même, c’est la Suisse et c’est du haut de gamme, alors les prix montent vite. Par exemple des tablettes de chocolat assez classiques sont déjà à 9 €. Ce sont des cadeaux qui feront plaisir à coup sûr, leur gamme est très variée. La boutique se trouve au 21 de la Bahnhofstrasse. Ci-dessous, c’est une autre rue juste à côté, mais comme on a un peu tourné dans tout ce secteur, je ne sais plus laquelle c’est :

Rue courbée

 

La balade à Zurich est terminée, la ville offre de beaux endroits à voir, entre modernité et vieilles pierres. Même si les prix de la Suisse calment nos ardeurs de petits français, la ville est reposante et vivante à la fois. Les bords de la Limmat sont sublimes, entourés de toutes ces églises et ce super pont. Connaissez-vous Zurich ? Avez-vous aimé ?

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

8 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 octobre 2016 at 14 h 30 min 

    Merci Lassana ! Si tu as l’impression d’y être, je suis contente alors, c’est que j’ai réussi à te faire voyager ! ^^

  • Lassana
    1 octobre 2016 at 14 h 26 min 

    Hello Anne,

    Merci pour ce beau voyage et de nous faire découvrir la Suisse sous cet angle, avec ces belles photos pour illustrer on a l’impression d’y être ;-).

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    22 septembre 2016 at 14 h 06 min 

    Merci Christine ! J’ai appris des choses après coup, lors de la rédaction de l’article ! 🙂
    Ah oui, à 9 €, ça ne coure pas les rues chez nous non plus ! J’étais allée en Suisse Romande étant à l’époque du lycée, j’avais fait Lausanne (que j’ai adoré), le lac Léman (magnifique !), Montreux (très vivante), Martigny (beau château il me semble) et Sion ! Il faudrait que j’y retourne un jour, ne serait-ce que pour le lac Léman et Lausanne ! 😀

  • Christine
    22 septembre 2016 at 13 h 55 min 

    Et bien belle visite Anne, tu as même appris des choses que j’ignorais sur cette ville! Je connais Zurich bien sûr mais n’y vais pratiquement jamais.C’est que même pour nous cette ville est très chère, la tablette de choc à 9€ je n’en mange pas souvent;-) Et bravo pour les cadrages soignés de tes photos. J’espère que ta prochaine visite en Suisse sera en Romandie… Belle fin de semaine à toi.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    22 septembre 2016 at 8 h 07 min 

    Merci Amor ! Eh oui, la Suisse, comme l’Allemagne, toujours aussi propre ! 😀
    Il n’y a pas que le fromage effectivement ! 😉

  • Amor
    21 septembre 2016 at 18 h 35 min 

    C’est pas mal comme ville toujours un peu de la rigueur allemande et quand même assez austère.
    La cathédrale a une belle architecture dans son genre. Je ne savais pas que Münster voulait dire cathédrale, j’en étais resté au fromage!
    Heureusement les drapeaux égaient un peu la rue piétonne.
    La photo de la rue courbée est très réussie.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 septembre 2016 at 10 h 07 min 

    Merci Delphine, ça fait plaisir de savoir que l’on égaye le lundi matin de personnes ! 😀
    Merci pour tes passages et tes commentaires !

  • Delphine
    19 septembre 2016 at 9 h 42 min 

    Hello Anne
    Une sympathique balade comme d’habitude !
    Même si je ne commente pas tes articles à chaque fois, je suis une fan incontestée … Tu as l’art de nous faire voyager c’est génial !
    Comment se retrouver téléportée un lundi matin à Zurich café en main ? Suivre ton blog tout simplement 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.