Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Salon de la Photo 2015

 

Le dimanche 8 Novembre, je me suis rendue au Salon de la Photo édition 2015 qui se trouve à Paris à la Porte de Versailles (voir plan) ! Cette année, pour éviter le gros de la cohue, ne pouvant pas m’y rendre en semaine, j’y suis allée le matin. J’ai du arriver vers les 10h30/10h45, et il y avait du monde juste ce qu’il faut pour que cela ne soit pas mort mais pas trop non plus, histoire de voir ses pieds ! Cette année, j’avais regardé à l’avance le programme des conférences et celle qui a attiré mon attention était celle d’Eric Forey. Je suis également venue pour acheter une batterie supplémentaire pour l’Olympus E-M10 en prévision de mon séjour à Londres, mais elle n’a finalement pas trop servie ! Toutes les photos ont été prises avec l’E-M10 :

 

Le Salon ne change pas de pavillon d’expo, on retrouve l’entrée facilement si on est déjà venu ces dernières années :

Invitation

 

Voici quelques vues de l’intérieur, histoire de « tâter » l’ambiance. Le matin, pas encore trop de monde dans les allées, c’est super agréable. On peut s’attarder sur des stands, poser des questions, sans avoir l’impression que ça bouscule au portillon et qu’on gêne :

Olympus E-M10 - ISO 400 - 14 mm - f/3,5 - 1/100

Olympus E-M10 - ISO 800 - 14 mm - f/3,5 - 1/100

 

Près de l’entrée, il y avait une sorte de sculpture avec une surface déstructurée et faite en miroirs. J’ai tenté un auto-portrait pour l’occasion :

Auto-portrait éclaté

 

A 11H, il y avait une conférence avec Eric Forey, sur la photo en ville, plus précisément ce jour sur l’architecture (il faisait également d’autres jours une conférence sur l’humain en ville). J’ai adoré l’écouter. J’adore son travail et en plus c’était vivant, bien aimé et avec de l’humour. Après la conférence, une petite séance de dédicaces, j’en ai profité pour faire signer le livre qu’il a fait sur les séries photographiques. Il est très sympa et dispo ! Ce stand avec tous ces cadres, c’est celui du magazine Compétence Photo :

La griffe

 

Au Salon de la Photo, on retrouve parfois un peu de tout. Ici, une démonstration d’un cercle qui permet « d’enfermer » les gens dans une grande bulle de savon. Certains auront peut-être reconnu dans le fond de profil avec une veste bleue, Laurent Breillat. Dans les allées, on trouve des zones qui ne sont pas des expos à proprement parler, mais un lieu de passage avec quelques œuvres. Ici, ce sont celles de Olli Bery, j’ai découvert une jolie petite série. Sur le web, je n’ai pas trouvé grand chose sur ce photographe, il a l’air d’être français, mais je n’ai même pas trouvé de page Wikipedia et sur son site c’est très laconique :

Olympus E-M10 - ISO 640 - 18 mm - f/4 - 1/100

Olympus E-M10 - ISO 320 - 14 mm - f/3,5 - 1/100

 

Une silhouette en carton qui a interpellé ce petit garçon, j’ai aimé l’interaction des 2 :

David et Goliath

 

Au fond du Salon, une grande expo conjointe de Gianni Berengo Gardin, un photographe italien et Elliott Erwitt, photographe américain, peut-être plus connu. Une série de photographies des 2 a été exposée. Ces photos s’étalent de 1950 à 2014, j’ai préféré les photos d’Elliott Erwitt, mais certaines de Gardin sont intéressantes tout de même :

Argentiquement vôtre

 

Une plus petite expo, celle de Théo Gosselin, qui a d’ailleurs fait l’affiche de cette édition. C’est une tout autre ambiance, plus dans le style du livre de Kerouac « sur la route ». Il est français, mais ses photos font très road movie à l’américaine. C’est une esthétique intéressante, même si après j’adhère moins à ces sujets, en tout cas sur les photos qui étaient ici présentes :

On the road again

 

C’est la fin de mon petit tour, j’ai du partir sur les coups de 14h30, et le monde commençait à arriver en masse :

Olympus E-M10 - ISO 200 - 14 mm - f/11 - 1/100

Olympus E-M10 - ISO 200 - 42 mm - f/8 - 1/100

 

Bilan, j’ai pu vraiment profiter du Salon car il n’y avait pas trop de monde. J’ai suivi une conférence et vu quelques expos. Avec le temps, on connait plus de noms de photographes et on se sent un peu moins perdu au Salon :

See you soon

 

Le Salon de la Photo 2015, c’est terminé, mais j’ai quelques petites photos bonus dans ma besace. Une petite vue des nombreux escalators à Madeleine sur la ligne 14 du métro :

Escalators

 

Vu qu’il n’était pas tard, j’ai fait un petit crochet par les Grands Boulevards avec les vitrines des grands magasins. Les vitrines de Noël n’étaient pas encore en place, mais il y avait quelques vitrines sur Star Wars :

Stormtroopers

 

Les autres vitrines étaient sur la thématique des robots, ils étaient très mignons, et les vitrines à cet endroit, comme toujours, très soignées :

Robot-méduse

 

Sur le chemin du retour, au détour d’un couloir, un revêtement de petits carrelages dans une station (je ne sais plus laquelle) qui avait du vécu :

Vague rouge

 

Et pour finir, une photo colorée et graphique :

Main colorée

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

12 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    10 janvier 2016 at 15 h 35 min 

    Merci Pascal ! Oui je pense que pour bien profiter du Salon, il faut savoir à l’avance ce que l’on veut voir, en tout cas dans une certaines globalité, et puis aussi y aller en semaine (quand on le peut), ou tout du moins les matins des week-end !

  • Pascal
    10 janvier 2016 at 11 h 46 min 

    J’aime beaucoup les portraits de Théo Gosselin, je suis allé sur son site et j’avoue que je m’arrêterai sur ces 2 portraits. ;-( . Intéressant le travail de Bernard Jolivat. Merci du partage!
    Sinon je pense faire un tour au salon l’année prochaine et me focaliser sur les conférences. Ma première visite au salon était en 2013 mais je n’étais pas préparé et comme un enfant je courais partout et pas vu grand chose finalement. Donc un peu déçu à mon retour.
    j’aime beaucoup la vitrine avec cette méduse sur fond de bâtiment et et 2 dernières photos.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 janvier 2016 at 12 h 02 min 

    Merci pour le lien, j’irai faire un petit tour ! 🙂

  • Esther FR
    9 janvier 2016 at 10 h 09 min 

    Bernard Jolivat était au salon ? punaise, je ne l’avais pas vu ! c’est l’un des tout premiers que j’ai suivi, pour ses articles sur la photo de rue, mais pas que. Ses analyses sont détaillées et excellentes, ce n’est pas un perdreau de l’année !
    http://bernardjolivalt.blog.lemonde.fr/author/bernardjolivalt/

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 janvier 2016 at 22 h 29 min 

    Merci Donlope ! Il y a tellement de photographes à découvrir, on n’arrête jamais ! 😀 Contente de te l’avoir fait découvrir ! 🙂

  • Donlope
    8 janvier 2016 at 15 h 08 min 

    Et bien, ça m’avait l’air sympa tout ça!
    Merci pour le nom d’Eric Forey, c’est super beau ce qu’il fait! Et on voit que ça a dû t’inspirer.
    Chapeau pour la dernière photo, j’aime beaucoup!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 janvier 2016 at 11 h 09 min 

    Merci Alexandre ! Je ne connaissais pas Bernard Jolivalt ! De jolies photos de rue ! Je suis allée sur son site, et j’ai été impressionnée par le nombre de livres qu’il a fait. Beaucoup en informatique, bureautique et infographie, cela doit être son premier métier … ? Beaucoup de « … pour les nuls ! » ! 🙂

  • Alexandre
    8 janvier 2016 at 9 h 57 min 

    Bonjour Anne,
    Tu as de la chance d’avoir vu Eric Forey, j’aurais bien aimé voir sa conférence, j’ai lu deux de ses livres que j’ai adoré (dont celui sur les séries photographiques). J’y suis allé le vendredi, donc j’ai loupé sa conférence mais j’en ai vu d’autres qui valaient le coup (dont celle de Bernard Jolivalt).
    J’aime bien ton autoportrait et les deux dernières images, très colorées. Des petits détails qui sont bien mis en valeur.
    Alexandre

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 janvier 2016 at 22 h 37 min 

    Merci Esther ! Ah oui oui, très étonnant que ton avis recoupe celui d’Amor ! :p

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 janvier 2016 at 22 h 36 min 

    Merci Amor ! C’est l’année où j’ai le plus apprécié le Salon. La première année, je n’étais pas encore trop plongée dans le bain de la photo, alors je ne comprenais pas tout et je ne voyais que des marques qui voulaient vendre. La 2ème fois, j’avais plus de connaissances, donc je savais plus où aller et ce qui m’intéressait moins, et là, j’ai pris plus le temps sur les conférences et les expos.

  • Esther FR
    7 janvier 2016 at 22 h 25 min 

    Belle restrospective, Anne, ça me rappelle aussi de bons souvenirs et de belles expos. Et tu finis en beauté avec tes créations graphiques et colorées (la vague rouge est superbe). Sinon, pour les autres, dont le sumo, même avis qu’Amor, étonnant, non ? 😉

  • amor
    7 janvier 2016 at 20 h 58 min 

    Bonsoir Anne.
    Un beau compte rendu du salon qui rappelle des souvenirs. J’ai vu l’autre conférence ‘humain dans la ville) d’Eric Forey et c’est vrai qu’il est très vivant et intéressant.
    Ce salon permet de découvrir quelques petites choses à chaque visite.
    J’aime beaucoup cet autoportrait éclaté très éclaté l’enfant et le sumo bien sûr.
    Les vitrines des Galeries aussi, elles étaient très néo futuristes et très sympa.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.