Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Salon de la Photo à Paris

Un petit reportage sur mon passage au Salon de la Photo (Paris) le 10 Novembre, édition 2013. J’y étais allée en 2011, je n’avais pas encore mon reflex, et je dois dire que ce n’était pas ce à quoi je m’attendais, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de stand de marques, et pas assez d’expo ou bien encore de conférences, j’ai trouvé que tout était axé sur la vente. Cette année, ayant un pied dans le monde de la photo, j’ai plus apprécié, il n’y a pas que des stands pour vendre des produits effectivement, même si je ne suis pas dupe, c’est assez mercantile dans l’esprit ! J’ai pu essayer des objectifs, ce qui m’a aidé à me décider grandement pour mon futur cadeau de Noël, j’ai pu tout simplement m’informer sur les nouveautés. J’y suis allée avec des amis, chacun à fait son petit tour sur le stand de la marque de son appareil, on a découvert des « monstres », certains ont même fait des achats, comme quoi, il peut y avoir de bonnes offres même au Salon de la Photo (surtout face à la concurrence de la vente sur Internet). Un conseil, si possible bien évidemment, y aller en semaine, le week-end, c’est littéralement noir de monde :

 

Le premier stand où je suis restée bloquée, c’est celui de Ricoh. C’est surtout pour ce mur d’eau circulaire, il nous a tous attiré l’attention, car ce n’est pas un simple mur d’eau, il peut générer des formes en tout genre :

Rideau d’eau

 

On le voit ici, ça peut écrire du texte, court certes, mais on distingue plutôt bien les lettres du nom de la marque :

Ricoh

 

On pouvait également voir des dessins assez simples, telles ces ondulations. Bref, j’ai trouvé ce système très ingénieux et intéressant. Ça ne sert pas à grand chose, si ce n’est à attirer le visiteur :

Vaguelettes

 

En progressant plus loin dans le salon, nous sommes arrivés au stand Sigma. Je suis passée par ce stand pour tester quelques objectifs. En chemin, voici la belle bête que nous avons rencontré, je ne me souviens plus de ces spécificités car on on avait du mal à l’approcher, il y avait toujours quelqu’un, mais le zoom était phénoménal à ce qu’il parait :

Monstre de zoom

 

Sur le stand Nikon, j’étais partie pour tester le Nikkor DX Micro 85 mm, mais ils ne l’avaient pas, alors je me suis rabattue sur le Nikkor Micro 105 mm (qui est du full frame). La photo a été prise avec une distance d’environ 1,50 m. Un homme essayait sur ma droite l’objectif que l’on voit ici, un belle bête d’ailleurs au passage  :

Macro

 

J’ai également testé un objectif fish-eye, qui était également au format full frame, c’était un 16 mm. Les fish-eye sont très particuliers, les effets produits sur les perspectives sont intéressants, même si je n’envisage pas d’en acheter un, c’était instructif de le tester. Vous remarquerez les poutres métalliques au plafond, en vrai, elles étaient droites et parallèles entre elles :

Déformation

 

Vers le fond du salon, il y avait le stand de Simp-Q qui fait des boîtes à lumières (entre autres). En voici une sur fond blanc, à l’intérieur, c’était éclairé par un petit néon, l’éclairage était puissant et bien réparti :

Clémentines

 

Une boîte avec un modèle réduit de voiture de sport. Le fond de cette boîte était foncé, l’éclairage était à peu près du même genre que dans la boîte précédente (dur à définir quand on est pas spécialiste), le rendu étant pas mal du tout  :

Vroom, vroom

 

Une très belle expo de clichés en noir et blanc de Raymond Cauchetier était au salon cette année. C’est un photographe méconnu, il a beaucoup travaillé à l’époque de la Nouvelle Vague. Ici, c’était une expo dédiée à un reportage de guerre au Vietnam :

Ligne de cadres

 

Pour finir, je n’ai pas pu m’empêcher de repasser par le stand de Ricoh. J’avais oublié de prendre les appareils photo de toutes les couleurs au premier passage, pourtant ils m’avaient tapé dans l’œil  :

Multicolores

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    5 octobre 2014 at 11 h 22 min  - Reply

    Merci Pascal pour ton commentaire !
    Effectivement, d’autres personnes m’ont fait part de cette impression sur le salon de la photo. En même temps, vu le prix peu élevé et qui d’ailleurs il est quasiment impossible de payer avec toutes les offres pour des entrées gratuites, on ne peut pas s’attendre à un miracle.

    J’irai tout de même cette année pour essayer de voir Laurent Breillat et voir s’il y a des offres intéressantes, ce qui a été le cas pour un ami l’année dernière.

  • Pascal
    3 octobre 2014 at 21 h 52 min  - Reply

    Bonjour Anne,
    Je passe de temps de temps à autre sur ton site qui vaut bien sûr le détour. Bravo.
    Comme toi , suis allé au salon de la photo en 2013 et je fus bien déçu. Beaucoup de représentants de toutes marques et peu d’expo. Je débutais en photo et je m’attendais à autre chose… j’étais un perdu

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    12 décembre 2013 at 18 h 41 min  - Reply

    Pas de souci Helyett ! Oui c’est sûr que les informations sont un peu à foison au salon de la photo, il faut savoir faire le tri et aller à l’essentiel !

    Une expo sur Doisneau, tu as du te régaler !

    Bien noté pour ton nouveau mail ! @bientôt !

  • HEBERT Helyett
    12 décembre 2013 at 17 h 41 min  - Reply

    Bonsoir Anne,

    Excuse-moi d’avoir tardé à répondre. BRAVO pour toutes tes magnifiques photos aussi!
    Je suis sur ton site weeb. C’est sympa. J’aurai aimé aller au salon de la photo mais un empêchement de dernière minute !. On verra l’année prochaine. Tu as dû bien te régaler mais à trop en voir, on fini par hésiter malheureusement.
    A l’Isle S/ Sorgue, il y a une expo de DOISNEAU jusqu’en Février. Superbe à voir…..
    Depuis hier, je n’ai plus YAHOO car j’ai fais une fausse manipulation et j’ai « annulé » mon compte. J’ai envoyé un Mail. Si tu veux m’avoir, tu peux sur : helyett.hebert@wanadoo.fr
    Amitiés,

    Helyett

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.