Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Paris – Quartier de La Villette

Bonjour à tous, nous reprenons le cours normal des balades, nous allons aujourd’hui faire une visite du quartier de la Villette (Paris), réalisée en novembre dernier. Initialement j’y suis allée pour tirer le portrait du Philharmonie de Paris (qui sera traité dans le prochain article) mais je me suis également baladée dans tout le secteur vers la Cité des Sciences et même des endroits bien moins connus du quartier.

 

La petite histoire

Le quartier de la Villette est situé dans le 19ème arrondissement, il représente son quart ouest plus précisément. On y retrouve donc la Cité des Sciences, la Cité de la Musique, une ancienne halle, le dernier pont levant de Paris (rue de Crimée, j’en avais parlé dans cet article) ou bien encore les anciens entrepôts des Magasins Généraux (inaugurés en 1931 pour y entreposer des denrées coloniales, des alcools ou bien encore des grains et farines) et les bâtiments d’habitation les Orgues de Flandre que j’aimerai beaucoup aller voir lors d’une prochaine balade. La Villette est une ancienne commune de l’ancien département de la Seine. Avant la Révolution, elle a une vocation agricole avec la culture de blé et de vignes. Les bourgeois parisiens y établissent même leurs maisons de campagne. En 1802, Napoléon Bonaparte ordonne la création du réseau des canaux parisiens, le canal de l’Ourcq et celui de Saint-Denis sont crées. La navigation apporte un grand changement dans le village, il passe d’une fonction résidentielle à une fonction industrielle. Le chemin de fer arrive également en 1849 (ligne Paris-Est) et en 1854 (la Petite Ceinture pour les marchandises). La Villette fût totalement annexée à Paris en 1859 :

Pour me rendre dans le secteur de la Cité des Sciences/Zenith/Philharmonie je suis descendue à la station Porte de Pantin [1] sur la ligne 5. J’ai commencé par m’intéresser aux gens qui passaient par là, tous assez pressés (on est à Paris pardi !) :

Les attitudes des passants m’ont bien plu, bien sûr en vrai les 2 scènes ne sont pas liées, mais j’ai trouvé intéressant de les associer. Le toit un peu ondulé que l’on voit court sur toute la galerie de la Villette, un long passage qui mène à la Cité des Sciences et qui longe la Grande Halle [2] :

Dès la sortie du métro, on est mis dans l’ambiance de l’architecture locale, si vous connaissez un peu le coin, ces bâtiments d’un rouge flamboyant ne vous seront pas inconnus. En effet, dans le parc de la Villette, sont disséminées 26 « folies rouges », ces bâtiments donc, sont l’oeuvre de Bernard Tschumi. Sur le site se trouvaient avant les abattoirs de la Villette (ouverts de 1867 à 1974). Les travaux s’étalent de 1985 à 1997, en plus de la construction d’un parc, l’architecte implante ces 26 bâtiments rouges, nommés « folies » en hommage aux petits pavillons disposés dans les jardins français au 18ème siècle. Ils sont tous construits sur la base d’un cube de 10,80 m de côté, ces bâtiments remplissent des fonctions très variées, voici un plan pour se rendre compte de leur répartition. Sur les 2 photos en bas on peut voir la Cité et le Musée de la Musique [3] :

En se faufilant dans une partie de la cour de la Cité de la Musique, on emprunte un petit chemin qui mène à l’avenue Jean Jaurès [4]. Sur le chemin, des escaliers et des bâtiments ronds, bien graphiques. Et du côté de l’avenue, j’ai pu assister à un joli jeu d’ombres :

Mon œil a été attiré par un dôme, j’ai donc traversé l’avenue Jean Jaurès et ai découvert l’église (et sa paroisse) Sainte-Claire d’Assise [5]. Autre curiosité de son architecture, cette croix qui s’élève avec sa grande échelle, elle m’a fait penser à un plongeoir. Même l’avant de l’église sort de l’ordinaire avec cette alternance de pierres et de matières plus modernes. Cette église a été construite entre 1956 et 1958 :

Après l’église, je me suis laissée entraîner par une petite allée, l’allée Arthur Honegger [6], on passe l’hôtel Mercure et on découvre des immeubles et de la verdure, le lieu est calme, ça contraste avec le périphérique qui n’est pas loin. Il y a de petits potagers et diverses plantations au centre de l’allée. En gros, je pars à l’opposé du Philharmonie (qui est mon objectif principal), mais j’ai été très surprise de trouver une petite allée résidentielle toute calme, à l’abri du tumulte parisien. J’ai donc continué jusqu’à déboucher sur la sente des Dorées [7] :

En remontant la sente, je découvre une petite rue à sens unique où se trouve l’hôpital Jean Jaurès. Je me suis arrêtée net devant ces lames colorées, elles appartiennent à la mini-crèche municipale Arthur Honegger (ça fait 2 fois que je place ce nom, je suis allée chercher qui c’était par curiosité, c’est un compositeur suisse du 20ème siècle). Je me suis pas mal amusée avec les zones d’ombres et de soleil, un vrai bonheur pour la rétine :

Plus au nord sur la sente, je suis tombée sur ce bâtiment en briques rouges. C’est le lycée polyvalent d’Alembert, construit en 1934, il était à la base surtout dédié aux métiers du cuir, mais il s’est depuis diversifié avec par exemple des filières dans le médical ou bien encore les services de proximité et de la vie locale. A droite, un bâtiment assez passe-partout dans le haut de l’avenue Jean Jaurès (m’y revoilà !). J’ai surtout aimé l’ombre très prononcée en diagonale et le petit rideau vert :

En passant par le boulevard Sérurier ou bien par le parc de la Villette, plus haut nord mais avant le Zénith, on trouve le Trabendo [8] (une « folie »), une toute petite salle de concerts et de spectacles créée dans le milieu des années 90. Elle a une capacité de 700 places et a fait sa renommée par le fait que les spectateurs sont très proches de la scène et donc des artistes. La programmation est très éclectique, cela va du rock à l’électro et on y retrouve des artistes un peu plus confidentiels que certains même si la salle peut se vanter d’avoir accueilli les Rolling Stones, ou bien encore Justice :

Dans ce secteur du parc de la Villette, on retrouve plusieurs petites passerelles de ce genre, qui sont très mignonnes je trouve. Les feuilles d’automne rajoutent encore plus de charme au lieu :

En revenant vers le centre du parc, en direction de la Grande Halle, on découvre un grand espace vert où l’on peut se détendre ou bien encore jouer. Dans l’axe de la Grande Halle, on peut voit une des nombreuses « folies ». En se rapprochant, je passe plus prêt de la Grande Halle, un superbe bâtiment qui appartenait aux anciens abattoirs, elle était appelée « Halle aux bœufs ». Sa charpente est métallique, elle a été construite entre 1865 et 1867 et a une superficie de 26 000 m² (à l’époque elle pouvait contenir environ 5000 animaux). On y retrouve maintenant des manifestations culturelles et des salons. A l’époque, elle était accompagnée de 2 autres halles, la « Halle aux Veaux », qui a été détruite car très abîmée et la « Halle aux Moutons » qui fût complètement démontée en 1986 et achetée par le département de la Seine-Saint-Denis. Malheureusement, le département n’en a toujours rien fait, elle dort donc, démontée, dans des locaux en Seine-et-Marne, à Dammarie-les-Lys (oui oui, la ville du château de la Star Academy ! Désolée pour cette référence qui commence à dater et pas du tout de qualité …). En allant de l’autre côté de la Grande Halle, on passe devant le pavillon Delouvrier, alias Little Villette [9]. C’est un espace dédié aux enfants, on y retrouve des spectacles, des ateliers et des rendez-vous :

Cette photo est un bonus, après ma balade dans le quartier de la Villette, j’ai fait un crochet place du Colonel Fabien, toujours dans le 19ème arrondissement. Je suis déjà passée plusieurs fois devant ce bâtiment, et il m’a toujours intrigué, l’architecture est surprenante d’autant plus quand on sait que c’est un siège de parti politique, le parti communiste pour les petits curieux. Le bâtiment s’appelle l’espace Niemeyer, du nom de son architecte (un brésilien), il est classé au titre des monuments historiques depuis 2007. On peut même faire des visites guidées de l’intérieur de la coupole, je la trouve superbe ! Par contre, armez-vous de patience, j’ai fait ma demande depuis novembre et toujours pas de réponse mais je ne désespère pas. Vous verrez donc peut-être un article un jour dessus :

Carnet pratique

Grande Halle de la Villette | 211 Avenue Jean Jaurès – 75019 Paris | Site

Cité de la Musique | 221 Avenue Jean Jaurès – 75019 Paris | Site

Eglise Sainte-Claire d’Assise | 179 Boulevard Sérurier – 75019 Paris | Site

Trabendo | 211 Avenue Jean Jaurès – 75019 Paris | Site

Little Villette | 211 Avenue Jean Jaurès – 75019 Paris | Site

Espace Niemeyer | 2 Place du Colonel Fabien – 75019 Paris | Site

La balade est terminée dans ce quartier de la Villette qui, même s’il n’abrite pas le plus de bâtiments historiques majeurs de la ville, a un charme intéressant. Il est truffé de constructions modernes, un peu folles, et en même temps, en se perdant dans les petites rues, on y découvre des bâtiments un peu plus anciens et confidentiels tout aussi intéressants. Ce quartier n’est pas ce qu’on pourrait appeler un spot à touristes, et il y a pourtant tellement de choses à découvrir, beaucoup de lieux de culture également, bref, je vous conseille de vous y balader. S’il fait beau, le parc de la Villette, et s’il fait moche, toutes les expositions et musées du secteur pourront vous occuper voire même un concert le soir au Zénith ?! Connaissez-vous ce quartier ? Qu’en pensez-vous ? Quels sont les coins que vous préférez et vos bons plans ? 🙂

Newsletter

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

14 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    20 avril 2019 at 16 h 45 min 

    Merci Cécile ! Oui, il y a des périodes où il y a moins de monde, où l’on peut profiter tranquillement des lieux ! 🙂

  • Cecile
    20 avril 2019 at 12 h 17 min 

    Super reportage photos avec des clichés que j’adore. C’est un paradis pour donner libre cours à son imagination photographique. Tu m’as donner très envie d’y retourner même si j’avoue que ça fait une trotte en transport. En plus à l’automne c’est drôlement sympa y’a beaucoup moins de monde.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    25 février 2019 at 18 h 49 min 

    Merci Pascal ! C’est clair que c’était un régal photographique ! 🙂

  • Pascal
    25 février 2019 at 17 h 09 min 

    Je suis découvrir la cité des Sciences pour mon fils et j’avoue je me suis pris également au jeu.
    C’est vraiment lorsque tu travailles les lignes et les couleurs que tu sembles vraiment t’eclater En photo.
    J’adore ce poste avec cette série bien amenée et ce paysage urbain est vraiment bien mis en valeur. J’adore toutes ces prises de vue.
    Une mention pour la photo du parc en automne. Mais cela reste personnel

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    18 février 2019 at 11 h 07 min 

    Merci Eimelle ! Si tu as l’occasion, n’hésites pas ! 🙂

  • eimelle
    18 février 2019 at 9 h 37 min 

    je connais très peu ce quartier, ça donne envie de le découvrir!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    13 février 2019 at 16 h 07 min 

    Merci Delphine ! J’ai toujours entendu parler du Trabendo, mais je n’y ai encore jamais fait de concert, ça doit vraiment être chouette ! 🙂

  • Delphine
    12 février 2019 at 10 h 36 min 

    Très chouette balade dans un quartier de Paris qui m’est familier, plus que d’autres en tout cas … J’y aime particulièrement la couleur et les lignes architecturales que tu as très bien évoquées dans tes photos. Et bien-sûr, en mélomane que je suis, je suis une fan du Trabendo, une salle de concert plus que parfaite pour profiter de la proximité avec les artistes. La cité de la musique également accueille des expositions qui m’ont souvent attirée.
    C’est un quartier qui me semble être un havre de paix au milieu du brouhaha de la ville.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 février 2019 at 21 h 16 min 

    Merci beaucoup Esther ! Le secteur est assez grand, on ne voit pas tout ce qu’il y a dans le parc de suite. Quand j’étais petite mes parents m’emmenaient à la Cité des Sciences et ce n’est que tardivement que j’ai vu le reste du parc ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 février 2019 at 21 h 14 min 

    Merci à toi Léonard ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 février 2019 at 21 h 14 min 

    Merci Anne ! 🙂

  • Esther
    9 février 2019 at 19 h 27 min 

    J’avais déjà vu des photographes se perdre parmi ces folies, très photogéniques. Tu m’as donné envie d’aller m’y balader, je ne connaissais que la cité des sciences où je suis allée avec mon fils quand il était ado, c’est super intéressant. Tu as profité d’une magnifique lumière automnale, bravo pour les photos, les jeux d’ombres, et la mise en valeur de l’archi très graphique.

  • Leonard Eric
    9 février 2019 at 12 h 00 min 

    Merci, pour le partage de très jolies photos et de beaux endroits mit en valeur.

  • Anne
    9 février 2019 at 10 h 58 min 

    C’est à la fois graphique et pas déshumanisé, j’aime bien!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.