Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Paris – La butte aux cailles

 

Aujourd’hui, je vous propose une petite balade parisienne. Nous allons nous aventurer (eh oui, c’est toujours une aventure !) dans le quartier peu connu de la Butte aux Cailles ! Il est situé dans le 13ème arrondissement, près de la Place d’Italie. C’est un petit coin calme, perché en haut d’une petite colline, qui a une ambiance de petit village, avec ses habitués, ses sourires, les gens qui se disent bonjour de loin et plein de petites boutiques très sympas. Outre le fait de découvrir le secteur (un comble, moi qui suis beaucoup allée à Place d’Italie pendant des années), j’y suis également allée pour les street arts et 2 rues bien particulières dont je vous parle en fin d’article :

 

J’ai beaucoup aimé ce petit café plein d’humour et d’humour de qualité de surcroît ! Ce bon vieux Desproges, s’il était encore en vie, il aurait du grain à moudre ! Le street art présenté ici est d’un artiste très répandu à Paris, pour ceux qui connaissent un peu, vous avez forcément déjà du en voir :

 

Un joyeux méli-mélo de bonhommes plus colorés et barrés les uns que les autres recouvre presque entièrement ce mur de la rue des 5 diamants. Un peu plus loin, une boutique (ou galerie d’art, je ne sais pas trop en fait) qui nous observe avec insistance :

 

J’ai bien aimé également ces petits street arts minimalistes qui mettent bien en valeur les façades d’immeuble :

 

Légèrement en dehors des frontières du quartier, on trouve la Villa Daviel, une petite impasse avec ses petites maisons. Un endroit calme et protégé du bruit de la ville. On y retrouve également quelques street arts :

Take a walk

 

Une autre vue de la Villa Daviel, tout de végétations vêtue. Et pour finir, la rue Daviel, avec ses maisons … alsaciennes ! Cela s’appelle justement la Petite Alsace, et c’est tellement plaisant de voir ce genre d’architecture dans Paris. C’est en tout un ensemble de 40 maisons qui ont été construites en 1912 pour des ouvriers :

 

Et voilà une vue de la maison alsacienne précédente depuis la Villa Daviel. La rue est en pente, ce qui ajoute encore du cachet à cet endroit :

Petite Alsace

 

J’ai bien aimé ce petit quartier tranquille et avec du caractère ! Connaissiez-vous cet endroit et ces jolies maisons alsaciennes ? Paris est souvent remplie de choses de ce genre, mais seulement si l’on se laisse aller à sortir des sentiers battus !

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

10 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    21 décembre 2016 at 16 h 37 min 

    Merci Anne ! Si tu es dans les parages, n’hésites surtout pas, c’est très sympathique ! 🙂

  • Anne
    21 décembre 2016 at 15 h 31 min 

    Je connaissais de nom, mais n’y suis jamais allée. C’est vrai qu’il faut sortir un peu des quartiers touristiques pour découvrir le charme de la capitale. Mais je n’y vais pas assez souvent pour cela.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    13 décembre 2016 at 22 h 09 min 

    Merci Amor ! Ah oui, tu as à l’air de bien connaître, en tout cas, on a le même genre de ressenti sur les lieux ! Le nom de la rue des peupliers me dit quelque chose (j’ai du la voir sur un plan) mais je n’y suis pas passée. A noter si j’y repasse !

  • Amor
    13 décembre 2016 at 16 h 54 min 

    Un quartier qui a su rester à peu près dans son « jus » j’ai travaillé plusieurs années juste à côté rue Bobilllot et nous allions quelquefois y déjeuner.
    Quartier peu voire pas touristique car finalement il n’y a rien à voir mais où il y a beaucoup à regarder.
    Tu as bien évoqué ces aspects.
    Pas loin de la rue Daviel il y a aussi la rue des Peupliers qui est très sympa.
    Bien sélectionné ces street j’aime beaucoup celui sur le portail et la galerie avec les yeux.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    11 décembre 2016 at 18 h 05 min 

    Merci Delphine ! Ces petits street arts minimalistes se marient bien avec les façades, ils ne volent pas la vedette aux bâtiments ! 🙂

  • Delphine
    10 décembre 2016 at 14 h 49 min 

    Joli nom pour un sympathique endroit visiblement !
    J’adore tes deux photos noir et blanc avec les tags minimalistes … Et la référence à Desproges évidemment !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 décembre 2016 at 22 h 39 min 

    Merci Alexandre ! Ah oui, tu as vécu vers Corvisart, excellent ! Tu es donc un connaisseur du quartier. Ça devait être bien agréable. J’ai aussi eu cette sensation de petit village et sans les touristes c’est clair. Pourtant, il y a l’histoire de la Commune qui est liée à la butte aux cailles par exemple, ce n’est pas un quartier sorti de nulle part. 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 décembre 2016 at 22 h 37 min 

    Merci Esther ! Ah oui, si tu as un peu de temps, c’est un endroit très sympathique, on a même trouvé une boutique qui vendait des bières qu’on ne retrouve pas facilement en France.
    Quand j’ai post-traité les 2 photos en noir et blanc avec les fenêtres et les mini street arts, j’ai tout de suite vu la ressemblance, je me suis dis également qu’il faudrait que je creuse la question pour une série ! 😀

  • Alexandre
    9 décembre 2016 at 21 h 53 min 

    C’est super la butte aux cailles, je connais bien le coin, j’ai vécu métro Corvisart il y a quelques années.
    C’est un peu comme Montmartre, avec moins de touristes 🙂 C’est un endroit un peu hors du temps, j’aimais beaucoup aller au resto le dimanche midi avec ma femme, on se croyait dans un petit village.
    Et comme en plus j’adore le street art… 🙂

  • Esther
    9 décembre 2016 at 21 h 12 min 

    C’est charmant, ce petit coin, on ne se croirait pas à Paris… il faudra que j’y fasse un tour, ça a l’air très calme.
    J’aime beaucoup les deux photos des façades avec leurs petits street art. Le format carré, l’alliance de la rigueur des fenêtres et du petit grain de folie des dessins, le noir et blanc, vraiment sympa. ça pourrait commencer une belle série… à suivre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.