Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Musée Carnavalet

 

Le 5 Mars, nous nous sommes rendus sur Paris pour une petite visite du musée Carnavalet, le musée consacré à l’histoire de Paris. Ce même jour, nous avons fait un tour rue de Verneuil, voir l’ancienne maison de Serge Gainsbourg. Le musée Carnavalet est un des quelques sites sur Paris qui sont gratuits. Il couvre la période des origines de la ville à nos jours. Le musée est constitué de l’hôtel Carnavalet et l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau. Il a ouvert au public en 1880 et c’est le baron Haussmann qui en est à l’origine en 1866. Il y a en ce moment quelques petits travaux de rénovation, on accède au musée par la rue des Francs-Bourgeois, alors que d’ordinaire, c’est par la rue de Sévigné que cela se fait. Comme beaucoup de musées gratuits, les collections temporaires, elles, ne le sont pas. On peut tout à fait faire un don au moment de prendre son billet :

 

Comme vous avez du déjà le remarquer sur la carte au-dessus, le musée se situe donc dans le quartier du Marais. Quartier très vivant et riche de beaux bâtiments culturels et historiques. Nous sommes dans la cour intérieure où se trouvent de très jolis jardins à la française :

Le Marais

 

On commence la visite par la galerie des enseignes. Il y a 2 salles qui leur sont consacrées. La première abrite des enseignes de commerçants, des vitraux ou bien encore des maquettes de la ville à différentes époques :

 

Avant d’entrer dans la seconde salle dédiée aux enseignes, on croise ce grand escalier qui mène à l’étage. Quand on termine la visite, on redescend par-là :

Escaliers à l’heure

 

Dans la deuxième salle, on retrouve des choses plus variées, des tableaux ou bien des statues. Le tableau de droite n’est pas franchement l’oeuvre de l’année mais je m’y suis arrêtée car il m’a fait rire. Ce n’est pas souvent que l’on voit une ode à l’abus de vin. J’ai même l’impression que l’auteur en a également pris un peu … :). Sur la droite, cet arbre se trouvait avant dans une rue de Paris (je ne sais plus laquelle) et à fini au musée. On voit d’ailleurs quelques morceaux de mur derrière les feuilles :

 

La salle accueille également une autre maquette de la ville. Sur la droite de cette même photo, on peut voir une façade de magasin « Lescot apothicaire ». A droite les escaliers qui mènent à l’étage :

 

Dans cette zone, on retrouve des reconstitutions d’intérieurs d’époque avec du mobilier et des tableaux principalement. J’ai flashé sue cette horloge (ne vous méprenez pas, je ne la mettrai pas chez moi hein :p) :

 

Plus loin, on trouve une grande salle avec des tableaux du 19ème et du 20ème siècle. J’ai beaucoup aimé ce tableau de Marcel Gromaire qui a été peint en 1928 et s’intitule « la place Blanche ». On reconnait derrière le Moulin Rouge. Cet artiste a été beaucoup influencé par le cubisme :

Frivolité

 

A gauche, une oeuvre de Léon Fauret. « L’arrivée des voitures au Grand Palais pour le Salon de l’automobile » peint vers 1930. Il a attiré mon regard car il est en noir et blanc, ce n’est pas forcément très courant et ça rend très bien je trouve. A droite, un Picasso, et oui ! Il s’intitule « le Square du Vert-Galant » et il a été réalisé en 1943. Il a été déposé par le musée Picasso en 1992 :

 

En continuant le parcours, nous sommes arrivés dans cette salle soigneusement décorée, très grande et équipée de glaces qui amplifie l’effet. C’est la salle de bal de l’hôtel de Wendel qui a été remontée ici :

Reflets de bal

 

Juste un peu plus loin, il y a également un gros élément qui a été remonté dans les murs du musée, c’est la boutique Fouquet. Ici, la devanture (il n’y a pas beaucoup de recul) et à droite, des mosaïques au sol de la boutique. La boutique Fouquet était une bijouterie appartenant à Georges Fouquet. Il fit appel à Alphonse Mucha, un affichiste, pour ses collections de bijoux et également pour la réalisation de sa boutique, dans le style Art Déco. La boutique fut conçue en 1901 et était au 6 Rue Royale. Elle fût démontée en 1923 (jugée démodée) et Georges Fouquet fit don de la plupart de ses éléments au musée en 1938 :

 

Une vue d’ensemble de la boutique, les décors sont extrêmement soignés et recherchés. Le comptoir avec cette sculpture de paon est très impressionnante :

 

Sur le chemin du retour, j’ai fait un petit crochet par la 2ème salle des enseignes pour ce célèbre « Chat Noir ». C’était un cabaret très célèbre à Paris pendant les années bohèmes :

Miaou

 

Juste avant de sortir du musée, on a encore le loisir d’admirer cette superbe enseigne qui parle d’elle-même :

La reine Pédauque

 

Petits bonus, un street art fait par Clet Abraham, comme ceux que j’avais trouvé vers chez moi et à droite, c’est un avertisseur d’incendie. C’est même le dernier de Paris, il se situe rue de Sévigné. Cela servait, en cas d’urgence, à rentrer en contact avec la caserne la plus proche :

 

Voilà, la balade est terminée. J’ai beaucoup apprécié le musée Carnavalet, je l’avais fait quand j’étais petite, mais je n’avais presque pas de souvenirs. J’ai surtout beaucoup aimé les enseignes et les tableaux du 20ème siècle, et plus particulièrement ceux en noir et blanc. Nous y sommes allés un samedi et le musée n’était pas du tout plein on a pu se balader sans stress, il y a une consigne gratuite à l’entrée, on a pu y laisser les gros manteaux. On peut prendre des photos, juste sans flash et sans trépied. Il faudra qu’on essaie de faire quelques autres musées gratuits, en alternant avec de payants. C’était très intéressant en tout cas et le musée est bien entretenu. Je vous le conseille si l’histoire de Paris vous intéresse. L’avez-vous déjà fait ? Qu’en avez-vous pensé ? Ou avez-vous fait d’autres musées gratuits de Paris ?

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

10 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    24 avril 2016 at 12 h 00 min 

    Merci Esther ! Le tableau en noir et blanc m’a fasciné également ! Le musée peut se faire sur une demie journée, alors si tu passes dans le coin, n’hésites pas ! 🙂

  • Esther
    23 avril 2016 at 18 h 32 min 

    Ah, je prend enfin le temps de me poser pour visiter ce musée Carnavalet que je ne connais pas encore, mais moi aussi, cette balade bien racontée et illustrée me donne envie de le découvrir. Je suis étonnée de trouver ce tableau en noir et blanc… il est beau, on dirait une photographie 😉
    Et bonus au selfie discret de la salle de bal, un joli cadre !
    Profite bien de Prague et reviens-nous avec tout plein de jolies photos, ce dont je ne doute absolument pas.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    21 avril 2016 at 19 h 04 min 

    Merci Christine ! On en découvre tous les jours ! 😀 Si tu as l’occasion d’y passer, tu ne seras pas déçue je pense !

  • Christine
    21 avril 2016 at 16 h 09 min 

    Voila un musée que je ne connais pas. Il faudra que je pense à y faire un tour lors d’une prochaine escapade dans la capitale. Merci pour ce compte rendu complet et bien illustré.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    20 avril 2016 at 19 h 55 min 

    Merci Amor ! Je pars la semaine prochaine à Prague, il faut que je pense à aller à son musée alors ! J’étais bien tentée également par celui sur Kafka.

    Retrouver une boutique dans un musée, c’est déjà très atypique !

  • Amor
    20 avril 2016 at 18 h 19 min 

    Bonsoir Anne;

    Merci pour cette visite guidée très bien racontée. Tu as bien rendu l’atmosphère de ce musée (gratuit) que j’aime beaucoup. J’y suis allé plusieurs fois et c’est un de mes préférés il est très relié à l’histoire de Paris et très vivant surtout avec les enseignes et les décos des boutiques.
    Hallucinant de penser qu’une boutique décorée par Mucha puisse être démodée en 1923. Courrez tous à Prague voir le musée MUCHA c’est une merveille.
    Ma photo préférée est l’escalier avec cette horloge j’aime aussi ce tableau de Gromaire.
    La lumière des intérieurs de la boutique est top.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 avril 2016 at 18 h 56 min 

    Merci Donlope ! C’est également un beau bâtiment pour ne rien gâcher ! 🙂

  • Donlope
    19 avril 2016 at 14 h 49 min 

    Je ne connaissais pas, mais ça a l’air très sympa! Notamment le batiment en lui même!
    Et j’adore Mucha!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 avril 2016 at 11 h 36 min 

    Merci Cédric, ça me fait énormément plaisir ce que tu dis ! 😀 D’ailleurs, je suis comme ça également, les guides ça a ses limites et je préfère largement aller sur des blogs voyages pour avoir des infos plus intéressantes et des vrais retours d’expérience !

  • Cédric
    19 avril 2016 at 9 h 39 min 

    J’avoue ne pas aimer lire les guides touristiques, trop pleins de texte et de blabla pas forcément intéressants et qui peuvent amener très facilement à des attrape-touristes.
    Je préfère de loin ton approche avec une visite commentée et illustrée de superbe manière. Là, je suis sûr de ne pas me tromper !
    Je découvre le musée par ton intermédiaire et je t’en remercie. Du beau boulot 😉

    A bientôt,
    Cédric.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.