Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Voyage à Lisbonne

Du 19 au 26 Juillet, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir le Portugal ! Un pays que j’ai adoré, déjà pour le climat, étant une frileuse invétérée, j’y étais comme un poisson dans l’eau. Puis également les paysages que j’ai trouvé magnifiques et variés. Je m’attendais un peu à voir des paysages à la limite du désertique, et en fait non, c’est vert, boisé. J’y ai également très bien mangé, plein de bonnes spécialités, et les poissons sont de très bonne qualité, délicieux ! Et bien sûr les portugais sont adorables, accueillants et fiers de faire découvrir leur pays et leur mode de vie. Même si la crise financière n’a pas épargné le Portugal, les habitants ont su se débrouiller, même si bien évidemment, ce n’est pas tous les jours facile, en se baladant, on ne le constate pas de suite. J’ouvre d’abord un premier article sur le Portugal car j’ai beaucoup de photos et faire un tri drastique ne m’intéressait pas. Ce premier article sera donc consacré à la capitale, j’ai nommé Lisbonne ! Nous avons été essentiellement dans le quartier de Belém qui se situe à environ 6 kilomètres du centre-ville :

 

Au début du séjour, nous sommes allés chercher une amie à l’aéroport. Comme nous étions en avance, nous nous sommes arrêtés dans un parc au sud de l’aéroport, le parc de Alvalade. Le parc est très agréable, il y a du monde, mais on se sent au calme. Au détour d’un chemin, certains pigeons étaient en pose syndicale sur le sol, j’ai trouvé ça inhabituel, mais ils étaient plusieurs à faire ça, donc je ne pense pas qu’ils avaient un problème :

Pigeon tranquille

 

A l’entrée du parc, un mur peint avec un message à tendance écologique :

Forêt

 

Dans le centre du parc, il y a de petites allées tranquilles à l’abri des arbres. On a trouvé un joli message sur l’un des arbres :

Écorce de cœur

 

Nous sommes maintenant dans le quartier de Belém, quartier historique, d’où partaient la plupart des expéditions maritimes des grands navigateurs. Nous nous trouvons à côté du musée des combattants, un monument commémoratif trône au centre d’un petit plan d’eau. Nous avons eu la chance de tomber sur une relève militaire pile quand nous passions :

Relève

 

Voici la Tour de Belém, elle est au bord du Tage (fleuve). Visible de loin, un monument classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle a été construite de 1515 à 1521 par le roi Manuel Ier, pour rendre hommage à l’expédition de Vasco de Gama qui découvrit l’Inde et le Mozambique en 1498. Elle est le point d’entrée du port de Lisbonne et avait également une fonction défensive. Elle mesure 35 mètres de haut et était initialement au milieu du Tage. Malheureusement, les tremblements de terre à répétition, surtout celui de 1755, ont eu raison de son emplacement et elle se retrouva finalement sur les bords :

Tour de Belém

 

Une vue du Tage avec en face Porto Brandao. Sur le côté droit, la base de la tour de Belém :

Sur le Tage

 

Au bord du Tage se succèdent les bateaux, tous plus beaux les uns que les autres. Ici, un très joli 3 mats qui reflète bien l’ambiance paisible et calme de Lisbonne :

Naviguer

 

Au début du jardin de la Tour de Belém, des étudiantes chantaient des airs traditionnels portugais pour collecter un peu d’argent :

Air portugais

 

Nous sommes toujours dans le jardin de la Tour de Belém, cet éclairage m’a fait penser, par sa hauteur, aux palmiers que l’on voit partout au Portugal. Il est tout aussi longiligne :

Sportlight

 

Autre monument classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le monastère des Hiéronymites. Il fût construit après le retour de Vasco de Gama de son premier voyage en Inde sous l’impulsion du roi Manuel Ier dès 1502 pour les religieux de l’ordre des Hiéronymites. Il a été financé en grande partie par le commerce des épices et par les richesses rapportées des expéditions. Il est de style manuélin (du roi Manuel Ier) tout comme la Tour de Belém :

Hiéronymites

 

Vue du portail sud du monastère des Hiéronymites. Au 19ème siècle, des bâtiments ont été ajoutés à l’ouest du clocher, ils y abritent actuellement le musée de la marine et celui de l’archéologie :

Monastère

 

Cette façade est assez typique du Portugal, avec du carrelage à l’extérieur de la maison. C’est également la bâtisse qui abrite le magasin qui vend des Pastéis (sorte de petits flans mais en encore meilleur) de Belém, un établissement ancien et renommé. Il a ouvert à 1837 et ce sont les meilleurs pastéis de Lisbonne (au moins, à en croire les portugais !). L’entrée se situe sur la droite, on ne la voit pas sur la photo. On repère ce magasin à sa file de clients qui attendent sur le trottoir, de l’extérieur ça peut paraître petit, mais en fait, il suffit d’aller vers le fond pour se rendre compte que c’est énorme, d’autres pièces très grandes s’y cachent. Il y a une très agréable ambiance salon de thé, avec légèrement un peu plus de bruit si on est vers les caisses. Ils y vendent d’autres spécialités portugaises, à tester absolument :

Carrelage style

 

Nous sommes toujours dans le quartier de Belém, une petite rue colorée comme il y en a à plein d’endroits avec une composition en mosaïques au fond de la rue :

Ruelle de Belém

 

Une autre belle façade qui n’est plus dans le style carrelage, simplement de la peinture, mais avec toujours une touche de couleurs :

Immeuble de Belém

 

Nous sommes retournés vers l’embouchure du Tage où se trouve le monument des découvertes. A son pied, une superbe rose des vents ainsi qu’une carte historique retraçant les différentes expéditions au départ du Portugal :

Rose des vents

 

Toujours dans le même secteur, un restaurant bien situé avec un plan d’eau à ses pieds :

Restaurant qui se reflète

 

Voici le fameux monuments aux découvertes. Il a été construit à 1960 pour célébrer le 500ème anniversaire de la mort d’Henri le Navigateur, plus mécène à vrai dire que navigateur mais il a contribué au début de l’expansion coloniale européenne. Le monument a la forme d’une caravelle, mais son esthétisme salazariste ne plait pas à tous les Lisboètes. On peut monter tout en haut grâce à un ascenseur puis un escalier :

Monument aux découvertes

 

C’était la tombée de la nuit, nous sommes tombés sur des pêcheurs au bord de l’estuaire :

Pêcheurs au bord du Tage

 

Vue du jour qui décroît sur le port, le tout presque en ombres chinoises :

Port-ugais

 

En revenant vers la voiture, nous sommes passés à nouveau devant la tour de Belém, mais cette fois-ci de nuit. Petite tentative pour l’immortaliser à ce moment-là, ma vitesse est un peu basse, mais le stabilisateur est mon ami :

Belém by night

 

En route vers une autre ville que Lisbonne, nous avons emprunté (et pas mal de fois durant notre séjour d’ailleurs) le pont du 25 Avril, un pont dont on se souvient et qui fait un peu penser à celui de San Francisco. C’est le premier pont suspendu au-dessus du Tage à Lisbonne. Il fait un peu moins de 3 kilomètres de long et initialement, était nommé pont Salazar, mais suite à la révolution des œillets, qui a eu lieu le 25 Avril 1974, il a été rebaptisé :

Pont du 25 avril

 

Le pont du 25 Avril est accompagné à son entrée (côté est) du Christ-Roi, qui domine le Tage :

Christ-Roi

 

En fin d’après-midi, nous avons fait un petit crochet en remontant dans la ville, je ne saurais pas vous dire si nous étions encore dans Belém ou pas, on a un peu tourné plusieurs fois. Ici, une église avec une fresque en carrelage :

Église carrelée

 

Non loin de l’église précédente, un immeuble coloré nous fait un sourire et un clin d’œil :

Smiling building

 

Au détour d’une autre rue, une belle façade colorée comme on en trouve presque partout à Lisbonne :

Bleu océan

 

Lisbonne est très vallonnée, elle est composée de 7 collines, ici une vue sur plusieurs routes vallonnées avec une lumière de fin de journée :

Tour du soir

 

Le dernier jour, nous sommes allés visiter la Tour de Belém. Elle ne fait pas forcément très grande depuis l’extérieur, mais une fois à l’intérieur (on entre par la casemates), il y a un sous-sol et plusieurs étages. ici, on se trouve sur une place (côté Tage) :

Tower’s inside

 

Toujours posté sur cette place basse, une vue sur la rive de l’autre côté du Tage, avec la raffinerie partiellement visible :

Au loin

 

Dans les étages, une salle avec un carrelage très ancien. Pour monter ou descendre les étages dans la Tour de Belém, il y a des compteurs de temps qui laissent alternativement passer les visiteurs car les escaliers sont très étroits :

Old time

 

Nous montons encore un peu pour découvrir une très jolie vue sur le pont du 25 Avril :

Vue sur pont

 

Une vue depuis la Tour de Belém avec le pont du 25 Avril, l’esplanade ainsi que le monument aux découvertes au fond à gauche :

Lisbonne by the sky

 

Depuis le sommet de la Tour de Belém, une vue sur la place de tout à l’heure. Vue d’en haut, j’ai remarqué que les carreaux de pierre n’étaient pas de la même couleur, chose que je n’avais pas du vu quand j’avais les pieds dessus. Voilà, l’article sur Lisbonne se termine, il me reste tellement de choses à y voir, j’espère pouvoir y retourner :

En avant sur le Tage

 

Supplément : Un site de vente en ligne de produits portugais (nourriture, bijoux, livres ou bien encore produits de beauté) | Portugal Inbox

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

9 Commentaires

  • esther
    11 octobre 2014 at 18 h 08 min 

    Bonjour Anne
    J’avais déjà vu tes jolies photos sur flickr, mais je suis passée par le nouveau blog d’Amor, qui a mis comme photo du jour ta très belle prise du restaurant qui se reflète. Je suis ravie de découvrir ton blog par ce voyage au Portugal. J’y suis allée, mais pas à Lisbonne ni Belem, et ça donne envie ! j’ai adoré particulièrement la photo de la relève avec sa symétrie, ce beau noir et blanc, ce moment particulier. Le port en ombre chinoise est aussi très réussi. Le smiling building est très bien vu, quel joli clin d’oeil, avec cette lumière et ces tons… et d’autres encore mais je m’étale ! je reviendrai avec plaisir !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    17 septembre 2014 at 21 h 16 min 

    Merci Amor ! Oui, le soleil cognait assez fort, le ciel étant bien bleu, ça donne de la couleurs, mais je comprends ce que tu veux dire sur les nocturnes et les noirs et blancs !

    Je suis en préparation d’un autre album sur le Portugal ! 🙂

  • Amor
    17 septembre 2014 at 21 h 02 min 

    Bonjour Anne
    Un bien joli survol de cette ville, les photos sont très réussies, pas de problème de luminosité (trop peut être), du coup le N&B et les nocturnes reposent un peu l’œil et donne du contraste.
    J’attends la suite.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    15 septembre 2014 at 18 h 31 min 

    Merci Milton pour tes précisions !

    Azulejos veut dire par définition « carrelage », même si effectivement l’emploi de ce terme désigne un certain type de carrelage !

    J’ai goûté des pasteis aussi à Evora, puis à Belém, et j’ai préféré celles des Belém clairement. Après, j’en ai pas mangé dans plus d’endroits que ça, donc je peux pas vraiment dire pour mon cas, mais c’est clair que ça dépote ! 😀

  • Milton
    15 septembre 2014 at 16 h 03 min 

    Sympa les photos.

    Mais pour info, sur les bâtiments ce n’est pas du vulgaire « carrelage », mais des azulejos (qui si ça ressemble à du carrelage, en reste bien différent)…

    Et pour les Pastèis, c’est à Belem qu’ils sont les meilleurs tout simplement parce que le nom de pâtisserie est le « Pastei de Belem », et qu’elle a été créé par des moines/religieux à Bélem…

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    15 septembre 2014 at 13 h 34 min 

    De rien Delphine et JulienC ! Ça a été un séjour génial et oui, le beau temps a été au rendez-vous ! 🙂

  • JulienC
    15 septembre 2014 at 7 h 59 min 

    Merci pour ces photos, ça me rappelle de bons souvenirs 🙂
    A voir les photos tu as eu du soleil…beaucoup de soleil !

  • Delphine
    14 septembre 2014 at 21 h 13 min 

    Merci pour cette jolie escapade ! Très belles photos !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.