Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Interview #31 – Carole Touati

interview031-avatar

Bienvenue à toutes et à tous pour cette nouvelle Interview, notre invitée du jour est une photographe venant du Val-de-Marne (94) ! Vous retrouverez donc son interview et la présentation d’une sélection de 8 photos faites par ses soins juste en dessous ! Vous pouvez retrouver les autres interviews par ici, si vous êtes curieux ! Aller c’est parti !

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis Carole et j’ai 46 ans. Je suis mariée et maman de 2 garçons ados de 14 et 17 ans qui me dépassent maintenant tous les deux allègrement !! Je travaille dans une institution financière depuis 20 ans et j’ai la chance de pouvoir alterner divers métiers au sein de ce groupe.

Collection Abstraite (les 4 photos ci-dessous) :

Mon objectif dans ces compositions est de faire oublier l’architecture pour amener le lecteur dans un monde imaginaire. J’utilise l’effet trompe l’œil de la géométrie, grâce à un cadrage serré sur certains détails ou éléments de l’œuvre de l’architecte. Si l’observateur se prend à penser à une montagne, un papier peint, à la proue d’un bateau, ou tout autre chose encore, alors mon défi est relevé.

Comment es-tu tombée dans la photo ?

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été attirée par l’univers artistique (dessin, peinture…). La photo ? En vacances, j’étais la « préposée » aux photos. Mon bridge ou smartphone ne me quittaient jamais. Un jour, en avril 2018, je me suis hasardée sur FB à chercher des groupes photo. C’est peu de temps après que j’ai acheté mon premier reflex. D’un groupe à l’autre, je me suis formée de manière autodidacte. J’ai eu la chance de rencontrer des gens formidables qui sont maintenant des amis, ils m’ont encouragée, ont été à mes côtés lors de mes nombreux doutes…  et oui, je doute toujours !!! Il y a de nombreuses autres personnes, formidables aussi et que je n’ai pas encore eu la chance de rencontrer (Eric Dufour par exemple, à qui je fais un petit clin d’œil). En mai 2019, j’ai participé à la « semaine des photographes amateurs Vincennois » (ma ville) et reçu le prix du public pour la photographie N&B. Une grande surprise pour moi, ma toute première reconnaissance photographique ! 🙂 Ma principale motivation avec la pratique de la photographie, est le plaisir du visuel et de la création artistique, que j’ai toujours eu en moi. Dans cet univers, je me découvre passionnée et tenace … avide de progresser et d’apprendre sans cesse. La photographie est pour moi le moyen d’exprimer et de partager ma sensibilité au travers de l’esthétique visuelle.

Quel(s) style(s) préfères-tu pratiquer ?

La photographie d’architecture moderne avec des variantes abstraites. J’ai toujours été attirée par la géométrie en général, et l’architecture moderne. Photographier cet univers est pour moi le moyen d’exprimer ce que je vois, différemment. Porter un regard, mon regard, sur la géométrie, les lignes et les bâtiments qui nous entourent, les formes, les reflets … les perspectives. J’aime aussi beaucoup la géométrie abstraite. Je puise dans le monde architectural mon inspiration pour créer des compositions graphiques, abstraites, et géométriques. Mes photographies sont toutes des vues authentiques de notre environnement urbain, au cœur des façades. Aucun montage. Les effets visuels de mes créations sont uniquement liés à des points de vue, des cadrages que j’affectionne, et un travail sur les contrastes, la lumière et les reflets. Pour autant, je ne me limite pas, et j’aime explorer de nouveaux univers comme la photographie de rue par exemple.

Quels sont tes projets actuels ou futurs, sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Je poursuis actuellement plusieurs projets. Le premier, finaliser des séries que j’ai débutées il y a 1 an ½, autour du thème de l’architecture (certaines sont visibles sur mon site internet). Mon deuxième projet est tout récent : réaliser une série autour de la photographie de rue. Le contexte sanitaire actuel ne me permet plus de voyager pour trouver de nouvelles sources d’inspirations architecturales, alors il y a 3 mois, je me suis investie dans cette toute nouvelle pratique pour laquelle je me passionne. Elle me permet d’avoir une démarche tournée vers l’humain, ce qui était quasiment inexistant dans mon univers architectural. Je trouve cette démarche photographique riche, excitante, tellement variée, pleine de vie et de surprises. Capter un instant, un regard, une émotion … souvent je suis surprise moi-même des moments magiques et des instants éphémères que je peux ainsi saisir. Cerise sur le gâteau, dans certaines de mes captures, je parviens à faire cohabiter ces deux univers : l’architecture et l’humain !! Un grand plaisir donc ! 🙂

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Pour mon univers photographique architectural, je suis assez peu influencée par les autres photographes, même si j’aime énormément le travail d’Eric Dufour et son univers ! Et puis j’ai découvert grâce à tes interview le travail de Matthias Heiderich. J’aime beaucoup son approche, superbe ! Tout comme pour la musique, je n’aime pas me cloisonner dans un style ou un univers. Je fonctionne avant tout au ressenti immédiat. Pour mon nouvel univers, celui de la photographie de rue, je glane ci et là des idées qui me touchent et me parlent. Bien entendue, j’aime me promener dans les univers des grands noms de la photographie humaniste et de rue (Brassaï, Ronis …). J’ai découvert il y a peu Vivian Maier et j’ai immédiatement été séduite par sa manière d’aborder la photographie de rue. J’y perçois un regard spontané, frais et bienveillant. Il y a tant de photographes connus ou moins connus, qui touchent ma sensibilité. Soit par l’approche très structurée et empreinte de géométrie. Soit par des ambiances, des teintes ou encore des messages que les auteurs font passer. En voici deux exemples, Jake Michaels et Stephen Shore.

Collection contre-plongées (les 4 photos ci-dessous) :

En observant les créations géantes des architectes, je me suis amusée à vouloir leur donner vie, les humaniser. Tels des personnages, réunis à plusieurs au-dessus de nos têtes (que nous levons rarement lorsque nous marchons), j’ai voulu retranscrire les histoires que ces géants semblent mener à notre insu. Une réunion de groupe tournée vers les cieux afin de nous protéger, nous pauvres terrestres minuscules. Une plateforme de décollage prête à nous embarquer vers un univers inconnu. Une bataille ou la domination de l’acier semble rivaliser avec celle du verre. Ou enfin, un affrontement en duo, dans un rapprochement avant impact.

Pourquoi fais-tu de la photo ?

Que ce soit l’architecture ou la rue, ma motivation première est issue d’un besoin très profond de création artistique, chose que mon environnement professionnel ne me permet pas. La photo me permet donc de créer, d’aboutir au plaisir d’un équilibre visuel, mais également de donner du sens à mes compositions. J’espère ainsi parvenir à rendre hommage au travers de mes compositions, aussi bien aux créations incroyables que dites « banales », des architectes. De même, mettre en valeur les gens dans la rue, dans et avec leur univers urbain, qu’ils soient étonnants ou de simples passants, porter un regard bienveillant et chargé d’émotion, est une démarche qui me stimule énormément. Si je parviens à réaliser cela, alors je peux dire que mon objectif est atteint ! 🙂

Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Cette passion est très chronophage et va au-delà de la pratique pure. En effet, j’anime un groupe privé de photographie dans lequel je propose des petits thèmes pédagogiques autour de la composition. Je suis membre de plusieurs autres groupes. J’aime beaucoup les échanges pour progresser, partager, et je prends plaisir à regarder, analyser les productions des autres photographes. Dès que je peux, je me rends à des expositions photographiques. En dehors de la photo, j’ai débuté le piano à l’âge de 5 ans, et la pratique de cet instrument fait partie intégrante de ma vie. J’assimile d’ailleurs cet exercice artistique à celui de la photographie. En effet, la quête de perfection que je souhaite atteindre lorsque je joue un morceau est similaire à celle du rendu visuel à obtenir en photo. Chaque détail compte, chaque nuance … les émotions que l’on souhaite transmettre et l’interprétation que l’on en fait. J’aime beaucoup voyager, et encore plus depuis que la photo fait partie de ma vie. J’aime bien sûr profiter d’un bon film en famille, retrouver mes amis et écouter de la musique. Sur ce dernier point je suis totalement éclectique.

Tu habites où (approximativement, si tu ne souhaites pas le dire) ?

J’habite à Vincennes, en région parisienne, et je suis née à Paris. On peut donc dire que je suis une parisienne pure souche … habituée au tumulte incessant de cette ville, mais surtout tellement consciente de la chance que j’ai de l’avoir à portée « d’objectif » ! 🙂

Un grand merci à Carole pour avoir pris le temps de répondre à l’interview et de nous faire partager ses photos. Dès que l’on me parle d’architecture, j’ai du mal à être objective, bien que je puisse dire sans souci apprécier son travail évidemment. J’aime le côté « grands espaces » qui se dégage de ses photos, alors que c’est un peu paradoxal puisqu’elle présente des immeubles qui nous assomment un peu de part leur hauteur mais en même temps, même si on se sent tout petit, on se sent grand aussi je trouve. La part belle est faite à de grandes contre-plongées avec des ensembles d’immeubles assez impressionnants, ils donnent presque le vertige tout en étant au sol ! Je vous laisse ci-dessous toutes ses liens sur les réseaux sociaux ainsi que l’adresse de son site :

Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour une prochaine interview ! N’hésitez pas à laissez vos commentaires et questions concernant le travail de Carole ! Je vous dis à bientôt ! 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

9 Commentaires

  • Carole
    1 novembre 2020 at 15 h 33 min  - Reply

    Merci beaucoup Hélène pour votre retour, contente que mon univers vous plaise 🙂

  • Helene Baudart
    1 novembre 2020 at 13 h 39 min  - Reply

    Superbe découverte des photos magnifiques un très joli coup d œil bravo à Elle et à toi Anne merci du partage

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      1 novembre 2020 at 15 h 15 min  - Reply

      Mais de rien Hélène ! 🙂

  • Carole
    31 octobre 2020 at 20 h 13 min  - Reply

    Merci beaucoup pour vos retours Sylvain et Koujou42 🙂 Et merci à Anne de m’avoir proposé de répondre à son Interview !!!

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      1 novembre 2020 at 1 h 06 min  - Reply

      Pas de quoi, c’était un plaisir ! 🙂

  • Sylvain
    29 octobre 2020 at 12 h 26 min  - Reply

    Merci pour ces belles images et cette interview intéressante. J’apprécie les photos d’architecture modernes même si je ne pratique pas, je trouve les 2 séries vraiment top. Mais alors la photo en couverture … choc visuel ! Bravo à Carole !

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      29 octobre 2020 at 13 h 17 min  - Reply

      Merci de ton passage Sylvain ! Contente que tu aies apprécié la découverte de Carole ! 🙂

  • koukou42
    28 octobre 2020 at 19 h 24 min  - Reply

    J’aime beaucoup car l’imaginaire prend le dessus sur le sujet photographié.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      28 octobre 2020 at 21 h 27 min  - Reply

      Merci pour elle Koukou42 ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.