Interview en série #8

 

Bienvenue à toutes et à tous à la 8ème édition d’Interview en Série ! Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, Interview en Série, c’est une interview d’un photographe que j’apprécie (amateur ou pro), et puis un défi, je lui soumets une petite série de 6 photos à réaliser sur un thème imposé. Je vous propose cette fois-ci de découvrir (DEM) ! Passons tout de suite à son interview :

 

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour, (DEM) c’est mon pseudo pour la photo, ce sont les 3 premières lettres de mon nom. Je souhaitais un pseudo plus court et plus facile à retenir que mon nom de famille. Les parenthèses sont là pour figer et cadrer l’instant comme une photo. En syntaxe, elles ont la même fonction et permettent d’isoler, détailler un mot, marquer une pause, une digression.

 Sinon, je me prénomme Thomas, né en 78, actuellement célibataire et habitant en Belgique à la frontière française, près de Lille. Je suis architecte, passionné par la photographie et fasciné par le noir et blanc.  Je suis quelqu’un de plutôt réservé et effacé en société mais cela m’a permis de développer très jeune le sens de l’observation, ce qui m’aide en photo.

Comment es-tu « tombé » dans la photo ?

Que je me souvienne, j’ai toujours vu mon père prendre des photos quand nous étions enfants ma sœur, et moi. C’était le photographe attitré des réunions de famille. J’ai encore en mémoire les projections des diapositives sur le mur blanc du séjour. Je ne saurai dire exactement quand j’ai tenu un appareil photo en main pour la première fois. Mais les années 80 ont vu l’explosion et la démocratisation des appareils photo jetables KODAK ou FUJI. C’était génial, ça nous a donné l’accès à la photo, sans risquer d’abîmer le matériel de mon père.

Lors de mes études d’architecture, j’ai eu un cours de photo où j’ai reçu les bases et appris les techniques de la discipline, fait du développement en labo. J’ai utilisé pour ce cours l’appareil argentique de mon père qui m’a prodigué ses conseils sur son utilisation et ses petits trucs.

Bien qu’elle me serve occasionnellement pour ma pratique professionnelle, la photo est et reste pour moi indissociable des voyages. Dès mes premières escapades, j’ai acheté un APN compact (un Canon IXUS V que j’ai remplacé plus tard par un Panasonic LUMIX DMC FSII). C’est sans doute ça le déclenchement parce qu’après mes études, j’ai souhaité parfaire ma technique et suivre une formation sans jamais trouver le temps ou l’énergie … L’idée était pourtant semée dans mon esprit et il faudra le temps qu’elle germe (comme souvent chez moi). Le basculement a été l’achat de mon reflex numérique, tant rêvé, et tant … décrié ! Pas moyen de m’en servir correctement, c’était la frustration totale. C’est là qu’une amie m’a parlé de blogs photos très instructifs et d’une formation en ligne. Et j’ai franchi le pas. Cette formation m’a permis de domestiquer « la Bête » et améliorer mes notions de base.

En résumé je dirai donc que pour les photos de « vacances », j’ai commencé comme tous bons touristes … pour ramener des souvenirs. Par contre, pour les photos « privées », c’est parti, au début, du simple constat qu’en réunion de famille ou entre amis, il valait mieux être derrière l’objectif si l’on ne souhaitait pas se retrouver sur la pellicule.

Après on met le doigt dans l’engrenage, on y prend goût et l’on n’arrête plus.

Quel matériel utilises-tu ?

Actuellement, j’utilise toujours mon premier Reflex, un CANON EOS 600D avec les objectifs suivants : Canon (50 mm ; f/1.8) et Canon (18-135 mm ; f/3.5-5.6) ; une bague d’adaptation Hama 52<->67 ; plusieurs filtres Hoya Ø67 mm (UVC, CIR-PL, close up+4, ND8, NDX400), une télécommande et un mini pied.

Mais j’aimerai beaucoup retravailler l’argentique avec le MINOLTA SR T303 de mes études et les objectifs suivants : Minolta (50 mm ; f/1.7) Soligor (28 mm ; f/2.8) Sun (135 mm ; f/2.8) et différentes bagues d’adaptations.

Quel(s) style(s) préfères-tu pratiquer ?

Sans hésitation : Le noir et blanc ! La photo d’Architecture /de ville / de rue ; la photo de paysage / nature / bord de mer ; les jeux d’ombres et de silhouettes ; les hauts contrastes et contre-jours ; les reflets / transparences / miroirs / fantômes ; les textures / matériaux / ambiances ; les low /high key ; les longues expositions et la macro. Bien que je n’expérimente pas suffisamment ces 4 dernières techniques.

Le thème imposé (et ces 6 photos associées à une couleur) est donc pour moi un énorme challenge ! Un point qui m’a fait hésiter à participer à cette rubrique.

Quels sont tes projets, tes envies de découvertes et d’évolution ?

Mes projets sont plutôt des projets de voyages mais cela va de pair chez moi avec la photo. Cependant, j’aimerai arriver à me détacher de ce lien (voyage, occasions familiale ou amicale) et faire de la photo au quotidien.

J’ai très envie également de montrer mon travail « en réel » et non plus virtuellement via ma galerie Flickr. A quand une expo commune par « ville ou région » avec les photographes amateurs de la formation ?

J’aimerais travailler plus souvent la couleur. Je suis fan absolu du N&B, mais quand elle est bien traitée et apporte quelque chose à la photo, la couleur peut transcender un cliché.

Enfin, j’espère continuer à m’émerveiller et me perfectionner dans toutes les techniques de cet art et continuer à y prendre du plaisir.

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Question plus difficile qu’il n’y paraît … Il y en a tellement, mais ils m’inspirent au même titre que des peintres, cinéastes, architectes … Je citerai de manière non exhaustive : André Kertész, Robert Capa,  Brassaï,  Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson,  Man Ray, Diane Arbus, Margaret Bourke-White, Gordon Parks … et puis il y a tous ces photographes amateurs qui postent leur travail sur internet.  C’est une source d’inspiration quotidienne.

Quel logiciel utilises-tu pour le post-traitement et quelle importance lui accordes-tu ?

Actuellement Lightroom mais j’ai appris Photoshop à l’école pour l’intégration 3D des projets dans leur environnement. Le post-traitement, c’est important mais je n’aime pas ça.  La frontière entre photo et image de synthèse est de plus en plus ténue, et je le regrette.

J’utilise le logiciel pour recadrer ; pour corriger l’exposition, le contraste, la luminance ; pour enlever du bruit ou pour effacer des taches sur l’objectif. Il me permet également de redresser les façades, même si le résultat me laisse souvent perplexe (ombres portées déformées et irréalistes).

Pourquoi fais-tu de la photo ?

Pour faire court, je dirai que c’est parce que j’aime ça.

Pour la version longue, il faudrait entamer une thérapie pour y répondre 😉  Il doit y avoir quelque chose d’inconsciemment cathartique, peut-être même bien métaphysique :  Φωτoς γραφειν : dessiner/écrire au moyen de la lumière … Il s’agit donc grâce à la lumière apprivoisée de transmettre et léguer son regard sur le monde, sa perception et son rapport à son environnement,  sa relation avec les autres.

« Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons telles que nous sommes ». Cette citation du Talmud s’applique pour moi avec une telle évidence aux photographes. On a beau choisir le moment et ce que l’on veut fixer – le sujet, le cadre, le focus, la lumière, le contraste, le titre, le choix d’une photo dans une série plutôt qu’une autre … sont autant d’outils possibles pour exprimer sa vison d’une scène (ce qui nous a interpellé, ce que l’on l’on veut mettre en avant, ou effacer) – tout ce que nous sommes, et qui nous fait se retrouve inconsciemment dans nos photos. Et pourtant au final, le spectateur y verra ce qu’il veut y voir, en fonction de ce qu’il est : ses émotions, sa culture, son éducation, sa vision de l’esthétisme, sa propre histoire,  l’ensemble de ses clefs personnelles de lecture …

Quelle est ta photo préférée et pourquoi ?

Il est trop difficile pour moi de choisir. Je peux aimer une photo pour plein de raisons différentes : la singularité ou banalité du sujet, la composition générale ou sa géométrie intrinsèque, la lumière ou ses ombres, la technique, le timing ou le rendu, le contexte ou l’émotion ressentie au moment de la prise de vue …

Je choisis donc de vous présenter ma photo qui a eu le plus de succès jusqu’à aujourd’hui sur le net : « A dog’s life ». Techniquement ce n’est pas celle que je préfère, mais j’adore son côté « surréalisme à la belge », l’absurdité de la scène, le timing, l’expression du chien … et ce que l’histoire de cette photo me rappelle personnellement : le contexte et bien-être dans laquelle elle a été prise (mes meilleures vacances depuis longtemps : une semaine avec mes meilleurs amis espagnols à Gran Canaria, pour le mariage de l’un d’entre eux) ; et la leçon qu’elle m’a enseignée (toujours avoir son APN sur soi, ou alors courir très très vite pour aller le récupérer dans la voiture au risque de voir disparaître la scène insolite).

Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

L’Architecture, les voyages (découvrir d’autres villes, pays, cultures), la musique (Bossa, Jazz, Pop, Electro, Classique, World music …), les jeux de société, le cinéma, les soirées repas/apéro entre amis.

 

Et maintenant place au défi que j’ai lancé à (DEM). Je lui ai demandé de réaliser une série photographique avec un thème imposé. Il avait pour mission de prendre 6 clichés sur le thème « papier et bleu », voici sa série :

 

Bravo à toi (DEM), tu es bien dans le thème ! Tu as su trouver des papiers tous très différents des uns et des autres, il y a beaucoup de recherche ! J’adore la photo avec le petit garçon qui lit le journal, très belle prise ! J’aime beaucoup également celle avec les affiches déchirées, de très belles textures avec en prime un très joli bleu dominant. J’ai beaucoup rigolé avec la photo du papier toilette et du slip bleu. C’est bien trouvé, il fallait oser, et tu as eu raison, c’est marrant, la composition est bien pensée et puis, le papier toilette a lui aussi le droit d’avoir sa photo ! 🙂 La première photo avec la rouille est une belle trouvaille au niveau des matières. Bref, Ta série est très belle, bien pensée et bien composée. J’aurai juste peut-être essayé d’uniformiser les formats de photo pour plus de cohérence. Au passage, ton idée sur les expositions communes par régions ou villes pour les gens qui ont suivi la formation de Laurent Breillat est une bonne idée, c’est dommage que rien n’ai été lancé officiellement.

Un grand merci à (DEM) pour sa participation pleine de textures, matières et humour ! Les compositions sont très soignées !

Pour ceux qui voudraient découvrir et/ou suivre (DEM), voici tous ses liens utiles :

 

Je vous rappelle que toutes les photos prises par (DEM) sont sa propriété et que si vous êtes intéressé, vous pouvez prendre contact avec lui.

Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour une prochaine interview en série ! N’hésitez pas à me dire si vous aimez cette rubrique, le travail de (DEM) ou bien encore … plein d’autres choses ! :p

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

21 Commentaires

  • (DEM)
    2 mai 2016 at 11 h 30 min 

    Merci beaucoup Hélène pour ton passage sur cet article et ton commentaire, bonne journée à toi

  • helene baudart
    1 mai 2016 at 11 h 14 min 

    Je n avais pas vu cet interview peut être étais je en vacances ! car DEM est quelque un dont j aime beaucoup aussi le travail ;jolie photo de ce chien a sa fenêtre et belle série en bleu
    bravo a tous les deux

  • Thomas
    19 mars 2016 at 16 h 56 min 

    Merci beaucoup Pascal pour tes mots ainsi que d’être passé sur ma gallérie, bon we à toi et bonne photo.

  • Pascal
    18 mars 2016 at 17 h 07 min 

    Excellent défi. Encore une belle découverte Anne. Je suis allé visiter sa galerie Flickr, une ballade dès plus agréable. (DEM) a une vision photographique qui ne manque pas d’intérêt. j’aime beaucoup.
    Je rejoins l’avis d’Alexandre sur les photos du défi qui ont marquées. beau travail, bravo!

  • Thomas
    18 mars 2016 at 11 h 17 min 

    Merci Amor et Christine pour vos gentils commentaires ! En effet, on voit la vie en couleur pendant un moment avec Anne (et ce même quand on cherche à faire en parallèle au défi une série noir et blanc respectant le thème imposé). Bonne journée à vous

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    17 mars 2016 at 21 h 45 min 

    Merci Amor ! Contente que tu aies pu découvrir l’autre série ! 🙂

  • Amor
    17 mars 2016 at 18 h 40 min 

    Belle interview de (DEM) j’aime beaucoup sa citation du Talmud appliquée à la photographie intéressante.
    La série bleue est très bien faite avec de belles idées.
    En plus dans la galerie flickr on voit les effets de l’interview beaucoup de bleu dans ces noirs et blancs.
    Avec Anne on passe le mois dans la couleur…

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    17 mars 2016 at 14 h 00 min 

    Dans le corps de texte, ça sera plus visible que dans des commentaires, mais c’est comme tu le souhaites, c’est ta page ! 😀

  • Thomas
    17 mars 2016 at 13 h 47 min 

    Merci Anne, j’ai bien vu ton mail, mais je ne veux pas te déranger plus avec ça. Je vais simplement inviter ici les gens à consulter ma gallérie Flickr si ils veulent voir comment on peut répondre par une série B&W à ton défi couleur, tout en restant dans le thème, enfin, selon moi 😉
    Bonne journée

  • Christine
    16 mars 2016 at 19 h 29 min 

    J’ai toujours plaisir à découvrir ces interviews. On a l’impression de découvrir quelqu’un d’autre à travers ces défis qui permettent de sortir de la routine. Bravo pour cette idée Anne et bravo à Thomas d’avoir relevé ce défi avec brio et humour!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    16 mars 2016 at 17 h 16 min 

    En fait, les photos ont la même taille pour le bord large, ce que tu vois vient de mon tableau, car je n’ai pas de galerie WordPress qui m’agence tout cela automatiquement. Je suis encore à l’ancienne sur ce point, il va falloir que je trouve une extension peut-être qui fasse ça !

    Pour ton autre question, je t’ai fait un mail ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    16 mars 2016 at 17 h 14 min 

    Merci pour ton passage Delphine ! Ah oui, moi aussi ça me parle l’appareil photo pas à portée de main ! 😉

  • Thomas
    16 mars 2016 at 16 h 47 min 

    Merci à vous trois pour vos retours très sympathiques et encourageants, mais surtout merci à Anne pour ce blog et cette rubrique qui permet de découvrir le travail d’autres photographes.
    Ps : J’ai un petit souci avec les formats car les photos devraient toutes avoir la même dimension mais on dirait qu’à l’exportation la longueur donnée au long côté des photos en portrait a été attribué au côté court. Dommage, du coup, les photos paysage paraissent toutes petites.
    Pss : euh Anne, c’est ici que tu veux que j’aborde ma vision black and white de ton défi ? 😉

  • Esther FR
    16 mars 2016 at 12 h 36 min 

    Belle découverte pour moi aussi. Choix judicieux des deux photos : mur d’affiche et le petit garçon qui lit le journal qui forment un joli diptyque côte à côte.
    J’avais du apercevoir ton excellent chien à la fenêtre lors d’un passage sur flickr, j’y retourne et je te suis !

  • Delphine
    16 mars 2016 at 12 h 05 min 

    Belle rencontre ! Bravo à Thomas pour le défi relevé haut la main 🙂
    Je suis amusée autant par ta photo du chien que par ton commentaire sur le boitier resté dans la voiture que l’on part chercher en courant … Ça sonne comme un goût de déjà vu chez moi 😉

  • Alexandre
    16 mars 2016 at 11 h 57 min 

    Une nouvelle jolie découverte à travers cette interview.
    Bravo Thomas pour ta série, j’aime particulièrement les affiches déchirées et la photo du petit garçon, très réussie comme le souligne Anne.
    J’aime aussi beaucoup ta photo préférée, très amusante, l’expression du chien est vraiment excellente. Une photo de rue particulièrement réussie et saisie au bon moment.
    Je vais de ce pas te suivre sur FlickR 🙂
    Alexandre

Laisser un commentaire