Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Interview en série #27

Bienvenue à toutes et à tous, je vous propose une nouvelle Interview en Série, la 27ème ! Notre nouvelle invitée a opté pour la version « light » de l’exercice, vous retrouverez donc son interview et la présentation d’une sélection de 10 photos faite par ses soins ! Vous pouvez retrouver les anciennes interviews par ici, si vous êtes curieux ! Pour cette nouvelle édition, je vous propose de découvrir Christine Keller :

Christine : Découverte de la Laponie en hiver

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour Anne, je m’appelle Christine Keller, je vis en Suisse romande et ai deux enfants adultes. Juriste, je travaille dans le domaine de la magistrature.

Christine : L’immensité kirghize. A 3 000 m d’altitude, les nomades établissent leur camp d’été sur les rives du lac Son Gul de juin à fin août

Comment es-tu tombée dans la photo ?

La photo et moi c’est une histoire qui remonte à l’adolescence. A l’époque, le numérique n’existait pas (oui je suis un dinosaure !) et tout était plus compliqué qu’aujourd’hui. Avec une copine, nous nous amusions notamment à prendre des photos dans le style de celles de David Hamilton en mettant du papier collant sur l’objectif pour flouter les bords de la photo … Mes études, le sport, puis mon métier et mes enfants m’ont éloigné de cette passion. C’est sur le tard, en 2009 que je me suis donnée les moyens de reprendre et de véritablement apprendre la photo. Je m’y suis alors consacrée avec énergie, discipline et détermination durant mes loisirs. Outre le fait que la pratique de la photo me procure infiniment de plaisir, elle m’a emmené au-delà de tout ce que j’aurais pu imaginer. Elle m’a fait faire des rencontres et des découvertes magnifiques et m’a permis de nouer de belles amitiés.

Christine : La plus jeune enfant de la famille qui m’a accueillie chez elle pendant trois jours, près du lac Khövsgöl, dans le nord de la Mongolie

Quel(s) style(s) préfères-tu pratiquer ?

Éclectique et autodidacte, j’apprécie toute la diversité des possibles qu’offre la photographie mais ce que j’aime par dessus tout, c’est raconter des histoires en images et partager ma perception de la réalité en cherchant constamment à développer un regard personnel. Depuis quelques années, j’ai la chance de pouvoir davantage voyager, de découvrir des endroits extraordinaires et des gens qui le sont tout autant. Ma pratique photographique s’en ressent forcément. J’apprécie également de plus en plus de prendre des images en milieu urbain en mêlant humains, architecture et une certaine poésie.

Christine : Trois fois par semaine, cet adolescent mongole atèle son yack et se rend sur le lac Khövsgöl gelé pour y chercher l’eau nécessaire à toute sa famille

Quels sont tes projets actuels ou futurs, sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Je viens tout juste de terminer une exposition qui m’a demandé passablement d’énergie. Je projette maintenant de réfléchir à des problématiques propres à ma région et constituer des séries photos sur ces sujets. Par ailleurs, j’ai encore beaucoup d’images de mes derniers voyages qui dorment dans mon ordinateur. Il faut absolument que je trouve le temps de les mettre en valeur.

Christine : Se réveiller au cœur de la majestueuse couronne impériale, dans les alpes valaisannes en Suisse, une expérience éblouissante

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Les inspirations sont multiples, il m’est difficile de citer quelqu’un en particulier. Outre les grands noms de la photographie humaniste, j’aime le regard coloriste de Harrry Gruyaert, la précision de la lecture de la lumière de Ray K. Metzker et son utilisation de l’ombre pour révéler une scène. Et même si je ne fais pas de photographie animalière, j’admire beaucoup le minimalisme, la délicatesse et la poésie du travail de Vincent Munier. Je cherche continuellement à approfondir ma culture photographique en me documentant sur ceux qui ont fait l’histoire de la photo que ce soit par la lecture de livres ou la visite d’expositions. Les photographes contemporains sont également une grande source d’inspiration, sur le net, les réseaux sociaux ou dans des revues.

Christine : La quiétude d’un campement kirghize au petit matin

Pourquoi fais-tu de la photo ?

Par amour de l’image tout simplement. La photo m’a rendue beaucoup plus attentive à mon environnement et est devenue pour moi un véritable « mode de voir » permettant à la littéraire que je suis de s’exprimer autrement que par les mots. Quel bonheur de pouvoir traduire artistiquement le monde qui nous entoure !

Christine : A Nanjing en Chine l’an dernier, découverte d’une architecture contemporaine monumentale

Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Je suis très curieuse et ai besoin de bouger. J’apprécie d’être dans la nature et ai la chance de vivre dans un pays magnifique, avec des saisons bien marquées et des paysages extraordinaires. J’aime faire des randonnées à pied ou à cheval, crapahuter en montagne en été comme en hiver, découvrir des régions méconnues avec des traditions encore bien vivaces. J’aime voyager plus loin aussi, rencontrer des gens, découvrir leur métier, leur mode de vie, leur gastronomie. La lecture et l’écriture me permettent également de m’évader, d’une autre manière … Bref j’aime la vie et tout ce qu’elle nous offre.

Christine : Shangaï, la démesure de l’univers urbain

Tu habites où (approximativement, si tu ne souhaites pas le dire) ?

Je vis dans le canton de Fribourg, à la campagne, tout près de deux lacs. Un grand merci, Anne pour l’intérêt que tu portes au travail des autres photographes et la place que tu leur offres sur ton blog.

Christine : Ambiance vénitienne

Christine : Et pour conclure sur une touche plus locale, une image prise avec mon iPhone en sortant de mon bureau, celle du reflet de la tour de la cathédrale Saint-Nicolas à Fribourg (en Suisse)

Un grand merci à toi Christine pour ta participation ! Cela fait longtemps que je suis ton travail, et j’aime beaucoup tes photos d’Asie Centrale, cela fait voyager bien évidemment mais on ressent aussi toute la dimension enrichissante de tes rencontres avec les habitants, ce sont surtout ces histoires qui font le voyage ! J’aime aussi quand tu t’aventures sur le terrain de l’architecture, il y a de belles pépites également ! J’espère que vous aurez apprécié le travail de Christine, je vous rappelle que toutes les photos prises par Christine sont sa propriété et que si vous êtes intéressés, vous pouvez prendre contact avec elle. Vous retrouverez tous les liens vers ses réseaux sociaux juste en-dessous :

Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour une prochaine interview en série ! N’hésitez pas à laissez vos commentaires et questions concernant le travail de Christine ! Je vous dis à bientôt ! 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 juin 2019 at 11 h 56 min  - Reply

    Merci Chris ! Christine a un répertoire varié et toujours réalisé avec beaucoup de soins et d’humanité ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 juin 2019 at 11 h 55 min  - Reply

    Merci Anne ! Tant pis, mais l’important c’est que tu apprécies ! :p

  • Chris
    1 juin 2019 at 11 h 45 min  - Reply

    Une belle découverte grâce à toi. Les photos de Christine sont très belles et très différentes les unes des autres, ce qui est donc intéressant.

  • Anne
    1 juin 2019 at 11 h 22 min  - Reply

    Moi, je suis fan, mais ce n’est pas une découverte ;-)!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.