Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Interview en série #26

Bienvenue à toutes et à tous, je vous propose une nouvelle Interview en Série, la 26ème ! Notre nouvel invité à opté pour la version « light » de l’exercice, vous retrouverez donc son interview et la présentation d’une sélection de 10 photos faite par ses soins ! Vous pouvez retrouver les anciennes interviews par ici, si vous êtes curieux ! Pour cette nouvelle édition, je vous propose de découvrir Eric Dufour :

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Originaire de la région lyonnaise, 55 ans depuis quelques jours, papa de 2 enfants et photographe professionnel spécialisé dans la photo d’architecture et le graphisme urbain.

Comment es-tu tombé dans la photo ?

Photographe autodidacte, j’ai réellement commencé la photographie en 2006 avec le développement de la photo numérique et l’inscription dans un club photo mais j’ai toujours été très attiré par la photo autant que je m’en souvienne. Plus jeune, j’ai eu l’occasion de pas mal voyager à l’étranger (Asie, Moyen Orient, Bassin Méditerranéen) et de faire des photos argentiques, plutôt des scènes de vie et de rue car j’aime avant tout aller au contact des populations quand je voyage. 2006 fut donc un tournant avec l’achat de mon premier APN numérique et mes débuts dans la photographie artistique en faisant un peu de paysage tout particulièrement en bord de Saône et dans le Beaujolais puis j’ai touché un peu à la photographie animalière et nature avec toujours un dénominateur commun : le minimalisme qui guide mon travail depuis mes débuts.
Ma démarche d’auteur a pris un nouvel élan en 2008 lorsque j’ai décidé de passer auteur photographe et la photographie architecturale pour son côté esthétique notamment s’est rapidement imposée à moi. Par la suite j’ai eu l’honneur et le plaisir d’être lauréat en 2014 des « Photographies de l’année » dans la catégorie architecture, du prix Européen Eisa Maestro Silver Award à Berlin puis finaliste des photographies de l’année en 2015 et 2017 toujours dans la catégorie architecture. Des prix qui ont été pour moi un véritable tremplin et une reconnaissance pour avoir plus de visibilité vis-à-vis des galeries, festivals photos ou éditeurs de magazines du monde de la photographie.

Quel(s) style(s) préfères-tu pratiquer ?

Mon terrain de chasse se situe essentiellement dans les grandes métropoles européennes mais aussi dans les zones industrielles et commerciales en périphérie des villes notamment en Europe du Nord que j’ai la chance de sillonner tout au long de l’année avec un gout prononcé pour l’architecture et le graphisme urbain moderne. Sans cesse en quête d’esthétisme, j’aime pourchasser les courbes, les lignes, les diagonales, jouer avec les symétries, débusquer des motifs répétitifs. Je suis attiré par les formes graphiques, géométriques, les sujets ayant une couleur dominante et des atmosphères minimalistes particulières. Photographier des choses simples, capables de susciter l’émotion et d’exprimer des concepts sans contenu superflu me séduit tout particulièrement. Ma démarche photographique pourrait se résumer à cette citation d’Anne Geddes « Le plus difficile dans la photographie est de rester simple ».

Quels sont tes projets actuels ou futurs, sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Je sors juste d’une période avec des soucis de santé et j’ai été obligé de faire un break de plus de 4 mois et ces 2 dernières années ont plutôt été marquées par des soucis de santé qui ont freiné mon activité photographique et mes envies. J’ai une série en cours intitulée « Urbanities » qui cherche à montrer l’environnement urbain sous toutes ses couleurs et formes en mettant l’accent sur les aspects esthétiques des architectures contemporaines. Ces derniers mois mon travail photographique s’est aussi plus orienté vers des sujets graphiques très colorés, sans doute un besoin d’un peu de gaieté dans ce monde morose qui nous entoure. Parfois je peux avoir des envies de changer de style car il y a beaucoup d’exigence et il faut beaucoup d’énergie, de rigueur dans la photographie d’architecture graphique telle que je la conçois. Tout doit être parfaitement aligné, symétrique et cela en devient presque un peu obsessionnel ! J’ai souvent du mal à être complètement satisfait de ma production même si la photo parfaite n’existe pas ! Si parfois des idées me traversent de faire autre chose, il est bien je pense de ne pas trop se disperser pour une meilleure maîtrise de son style et pour donner une meilleure identité à son travail, un point qui est très important à mon sens pour attirer les divers acteurs de  la  photographie. Mon objectif et projet à moyen terme serait d’explorer photographiquement pendant une petite semaine chaque mois une métropole européenne. Pour la photo d’architecture je ressens le besoin de bouger en permanence pour me régénérer, trouver des nouveaux sujets. Les villes sont en perpétuel mouvement avec un essor important de nouvelles constructions de plus en plus audacieuses. On peut visiter une ville et revenir 5 ans plus tard, elle aura beaucoup changé et évolué avec des quartiers entièrement rénovés pour le plaisir des photographes d’architecture. Sinon je fais de temps à autres de la photo animalière ou événementielle plutôt sportive mais plus par pur plaisir et dans un esprit de détente.

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Un peu comme tout le monde je pense que j’ai été influencé par les grands noms de la photographie mais je ne peux pas vraiment dire que tel ou tel photographe m’inspire ! Mon inspiration vient un peu de partout mais surtout du web ! A mes débuts j’ai aussi longtemps fréquenté les forums photographiques axés sur la critique, le partage, l’entraide où j’ai appris et forgé mon regard au fil du temps. J’ai été aussi administrateur de mon propre forum photo avec un rôle très actif dans l’animation et les commentaires sur celui-ci. Je suis un peu un boulimique de l’image et je passe beaucoup de temps sur les différents réseaux sociaux, groupes photos à observer, analyser et commenter tout en essayant d’apporter ma vision suivant mon expérience ! J’apprécie tous les différents styles de photos et je trouve toujours très enrichissant de contempler le travail des autres photographes. Si je ne devais en citer qu’un seul je dirais Matthias Heiderich photographe Berlinois que j’apprécie tout particulièrement pour ses compositions minimalistes, épurées et avec des couleurs qui lui sont propres et comme une véritable signature : http://www.matthias-heiderich.de/

Pourquoi fais-tu de la photo ?

La photo est avant tout une passion mais elle est devenue mon métier à temps plein suite à une reconversion il y a 7 ans maintenant ! J’essaye malgré tout de garder mon âme d’amateur même si en devenant professionnel il y a peut-être parfois moins de plaisir à faire certaines choses et des contraintes liées au métier. J’ai fait un peu de photo sociale (mariage …) mais je me suis vite rendu compte que cela ne me correspondait pas du tout, que je n’y prenais pas de plaisir (surtout dans le travail de post-traitement) et j’ai préféré laissé tomber. Il est difficile de mener de front différents styles de photos et la photo sociale est vraiment un métier à part pour moi. Quand je travaille je suis plutôt un solitaire comme la plupart des photographes mais j’aime aussi la convivialité d’une sortie collective où on peut échanger nos différents points de vue. Faire de la photo en dehors de l’aspect résultat permet de s’aérer, de s’évader et de découvrir des choses, des détails auxquels on ne prête pas forcement attention dans la vie quotidienne.

Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Mes passions sont multiples comme la musique, le sport en général et les voyages. Pour la musique je suis plutôt période années 80 avec des groupes comme U2, The Cure, Simple Minds, Stranglers, The Smiths, Pixies, le rock indépendant de manière générale. Actuellement mes goûts sont assez éclectiques, je peux aussi bien écouter du jazz, que de la musique classique, de la musique du monde comme indienne, brésilienne, etc, mais mes goûts en général sont plutôt axés rock. Les groupes actuels que je préfère sont Agnès Obel, Franz Ferdinand, Ghinzu. J’ai moins de temps et je trouve qu’il y a eu une inflation importante des prix des spectacles ces dernières années mais j’aime avant tout aller voir les artistes en concert ! Pour le sport j’aime aussi vivre les grands événements sportifs en live quand je le peux ! Les voyages ont toujours été une très grande passion chez moi avec une soif de découvrir le monde. Un de mes plus grands regrets jusqu’à présent c’est de ne pas avoir pris un an sabbatique pour parcourir la planète. Plus jeune j’ai pas mal voyagé dans le bassin méditerranéen, en Europe du Nord mais aussi en Asie, Etats-Unis et j’ai aussi passé 6 mois au Liban dans le cadre de mon service militaire.

Tu habites où (approximativement, si tu ne souhaites pas le dire) ?

Je me considère comme un citoyen européen et je partage une grande partie de mon temps entre le Danemark et la France.

Un grand merci à toi Eric, je suis très contente d’avoir pu faire ton interview, d’autant plus que ton domaine photographique me parle énormément, j’aime beaucoup ton travail de manière générale ! Ton travail sur les formes, les lignes, courbes et couleurs est superbe et très minutieux, je dois dire que j’ai beaucoup à apprendre de toi (entre autres !). Je suis allée voir le travail de Matthias Heiderich, je me suis abonnée de suite à son compte Instagram, j’aime beaucoup ce qu’il fait ! J’ai reconnu un lieu de prise de vue d’une photo (celle avec les profils en nuance de gris) car j’y suis passée l’été dernier, c’est au Danemark il me semble, à moins que cette œuvre se trouve également ailleurs ! Merci encore pour ta participation, j’espère que tu as aimé l’exercice ! Je vous rappelle que toutes les photos prises par Eric sont sa propriété et que si vous êtes intéressés, vous pouvez prendre contact avec lui. Vous retrouverez tous les liens vers ses réseaux sociaux juste en-dessous :

Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour une prochaine interview en série ! N’hésitez pas à laissez vos commentaires et questions concernant le travail d’Eric ! Je vous dis à bientôt ! 🙂

Newsletter

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

6 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    13 mai 2019 at 11 h 48 min 

    Merci à toi Lydwine pour ton passage ! Vu tes photos, ça ne m’étonne pas que ça te plaise ! 😉

  • Lydwine
    13 mai 2019 at 10 h 51 min 

    Hello,
    Merci pour cette chouette découverte ! J’adore ce style !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    12 mai 2019 at 22 h 31 min 

    Merci Anne, contente que ça te plaise ! 🙂

  • Anne
    12 mai 2019 at 17 h 49 min 

    Merci, j’adore ce qu’il fait, c’est une belle découverte!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    12 mai 2019 at 15 h 29 min 

    Merci pour ton passage Chris ! Il est toujours intéressant de s’ouvrir à d’autres types de pratiques ! 🙂

  • Chris
    12 mai 2019 at 13 h 32 min 

    Coucou Anne,
    Merci à toi pour cette interview très intéressante. Même si ce type de photos n’est pas le mien, j’ai beaucoup aimé le travail « très propre » d’Eric.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.