Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Vacances en Gironde

Nous avons passé nos vacances d’été principalement en Gironde, nous sommes arrivés par Angoulême, puis avons fait un écart par la Dordogne du 13 au 20 Juillet. Le beau temps était au rendez-vous, un très bel été, je n’avais pas vu ça depuis des années. Tous les jours 35°C (le rêve pour une frileuse comme moi !), du soleil quasiment tout le temps, et une région magnifique :

 

Nous avons commencé par Angoulême, où nous sommes restés 2 jours, entre autre pour fêter un anniversaire, mais nous avons pris le temps également de nous balader. Petite virée nocturne, j’ai trouvé cette ancienne enseigne faite de mosaïques plutôt jolie :

Droguerie

 

Nous voilà en Gironde dans la citadelle de Blaye [1], située sur la côte est de l’estuaire de la garonne. Une porte de la citadelle :

Citadelle

 

En balade à Saint-Emilion [2], en bordure de ville, un producteur de vin annonce clairement la couleur :

Domaine

 

Toujours à Saint-Emilion, une vieille maison dans une ruelle très en pente, les colombages sont assez éprouvés, mais ça tient encore, ce n’est que l’aspect extérieur :

Vieille bâtisse

 

Aux alentours de Saint-Emilion nous sommes allés faire une visite dans un domaine, suivie d’une dégustation. Voici une partie des cuves :

Château pipeau

 

En remontant un peu sur les hauteurs, toujours dans les environs de Saint-Emilion, une petite cavité, trouvée sur une propriété privée, qui se visite :

Grotte

 

Petite promenade sur les bords de la dordogne à Cabara [3], agrémentée de roses trémières :

Roses trémières

 

Vue d’une chambre d’hôte où nous nous trouvions à Tauriac [H] :

Bureau

 

Vue sur l’estuaire de la Garonne au niveau de la ville de Bourg. La ville est en 2 parties, une basse et une haute :

Bourg

 

Nous sommes restés sur Bourg pour pouvoir faire des tests de poses longues au bord de l’eau, il y avait également la lune qui offrait un reflet intéressant :

Bords de garonne

 

Nous avons passé toute une journée à Bordeaux [4], très belle ville où il y a toujours quelque chose à voir. Ici, vue depuis les quais, de la basilique Saint-Michel :

Saint-Michel

 

Ceci est l’intérieur de la basilique Saint-Michel. Les vitraux ont été fais assez récemment, en 1963, d’où leur style moderne et coloré :

Vitrail

 

Un autre vitrail dans la basilique Saint-Michel, agrémenté d’un rayon de soleil :

Vitrail lumineux

 

Un recoin à l’intérieur de la basilique. Par rapport à la superficie totale ce n’est pas très grand, mais au final, ça l’est déjà pas mal :

Aile

 

Nous nous sommes rendus à la fontaine des Girondins, grand monument de Bordeaux. La journée était très chaude et ces 2 personnes n’ont apparemment pas pu résister, elles ont fait trempette :

Bain de pieds

 

Une vue en contre-plongée d’une statue à la fontaine des Girondins :

Observation

 

Un cirque avait posé ses bagages sur la grande place à côté de la fontaine, on a eu à faire à des pros du stationnement :

Alignement

 

Fin d’après-midi sur la Garonne à Bordeaux. Vue depuis la rive est, les grands bâtiments de la ville passent à l’ombre doucement :

Coucher sur la garonne

 

La superbe place de la Bourse de nuit. Les éclairages mettent très bien en valeur ces monuments :

Place de la bourse

 

Sur une autre grande place, voici le Grand Théâtre de Bordeaux, version de nuit avec de beaux éclairages qui facilitent la tâche :

Grand théâtre

 

Sur le côté du Grand Théâtre, un passage fermé par une grille, ce qui m’a donné l’occasion de n’avoir personne sur la photo :

Passage

 

Nous avons poussé jusqu’en Dordogne, à Bergerac précisément, dans le Périgord Pourpre. Nous avons essuyé un orage assez costaud, qui est parti aussi vite qu’il était arrivé. Dans toute la ville, il y avait ce genre de décorations, c’était resté suite à une fête occitane qui avait eu lieu en début du mois, la 94ème Félibrée :

Fête occitane

 

Toujours sous un soleil de plomb (36°C) nous avons effectué l’ascension de la dune du Pilat, située sur la commune de la Teste de Buch. Quand on est touriste, on est un peu fou, il faisait un peu trop chaud pour la dune, mais on n’aurait plus l’occasion d’y retourner tout de suite, alors on a pris notre courage à 2 mains, et bien tenue la rambarde pendant la montée où les marches étaient rendues glissantes par le sable, et on y est allé. On n’avait pas les bonnes chaussures non plus, mais bref, la vue d’en haut est magnifique, c’est la plus grande dune d’Europe (110 m de haut actuellement), c’est impressionnant, et la mer est encore plus belle vue d’ici :

Dune du Pilat

 

Pour finir, sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à Saintes en Charente Maritime. J’ai trouvé la basilique Saint-Pierre très particulière, elle a quelque chose d’un manoir qui serait enveloppé d’une nuée de corbeaux :

Saint-Eutrope

 

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.