Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Fontainebleau – Forêt des 3 pignons

Si vous avez lu l’article précédent sur Vaux le Vicomte, vous avez pu constater que le mois d’octobre avait été très beau et plutôt chaud sur l’Ile de France. Eh bien, on continue sur cette lancée, nous sommes donc toujours au mois d’octobre, mais cette fois-ci en forêt de Fontainebleau, et plus précisément dans la partie qui s’appelle les 3 pignons. L’automne arrive doucement, c’est l’occasion de voir de beaux mélanges de couleurs !

 

La petite histoire

La forêt de Fontainebleau s’étend sur 250 km² et est principalement localisée en Seine et Marne, elle comporte également une petite partie sur le territoire de l’Essonne. Son point culminant est à 144 m d’altitude, la ville de Fontainebleau se trouve au cœur de la forêt. Le massif est traversé par l’autoroute A6 ou bien encore par les nationales 6 et 7. Plus de 13 millions de visiteurs s’y baladent chaque année, elle est également beaucoup appréciée pour ses beaux sentiers de randonnées ainsi que pour ses nombreux spots d’escalade. La forêt de Fontainebleau, et plus précisément le secteur des 3 pignons, nous réserve une belle surprise, que l’on ne trouve pas dans toutes les forêts de France. On y trouve de grandes étendues de sable, on se croirait presque à la plage. Le sol de toute la forêt de Fontainebleau est en grande partie constitué de sable, l’un des plus purs au monde d’ailleurs. En effet, il y a 35 millions d’années, ici, il y avait la mer :

La forêt des 3 pignons se situe à l’extrême ouest de la forêt de Fontainebleau. Pour y accéder, il vaut mieux arriver par la commune de Noisy sur Ecole et vous garer sur le parking des 3 pignons. Je trouve la balade très sympa par ce côté et puis vous arriverez vite sur la grande étendue de sable, mais il y a plusieurs autres parking tout autour. Dès notre arrivée, nous avons pu constater que les couleurs d’automne se mixent à celles encore présentes de l’été dans la végétation, c’est un beau mélange. Sur le sentier, on remarque déjà qu’il y a beaucoup de sable, il est vraiment très fin, on pourrait presque marcher pieds nus, même si je ne vous le conseille pas, dans les allées, à cause certains détritus surprises … oui même en forêt on n’est pas à l’abris des mal élevés … Dans les petits chemins, évitez aussi, avec les aiguilles de pin au sol ou bien encore les tiques. Vous pourrez étendre vos petons sur la grande plaine, c’est mieux :

Pour tomber sur cette grande pleine de sable, il vous faudra emprunter le chemin des sables du cul de chien. Il y a souvent beaucoup de monde à cet endroit, donc le week-end, n’espérez pas vous y arrêter pour votre retraite de solitude. Mais vous pouvez y faire une petite pause pour prendre une photo avec le bon angle et dire que vous êtes à la plage, généralement tout le monde y croit … si certains se souviennent de ma publication … 🙂 :

La plage

Dans la partie sud de cette étendue, vous retrouverez un rocher caractéristique, appelé le Bilboquet (photo de gauche), même si j’ai toujours trouvé que sous cet angle, il ressemblait plus à une tête de chien. A l’est, on retrouve une plus petite étendue de sable (photo de droite), elle est déjà bien plus calme. Nous avons continué en direction du nord-est, avec des sentiers plus petits mais une végétation plus présente et variée :

Les sous-bois étaient remplis de petits champignons. Nous avons fait une pause vers des rochers et il fallait faire attention à ne pas s’asseoir dessus tellement il y en avait :

Champignon des sous-bois

Nous sommes passés sur un côté de la vallée close, une vallée du secteur. Cet endroit de Fontainebleau est assez prisé avec le fameux circuit des 25 bosses. Il fait le tour des hauteurs du massif des 3 pignons, on retrouve même une croix de Lorraine. En effet, pendant la seconde guerre mondiale, cette zone a servi de maquis. Le circuit sert également d’entraînement aux marches d’approche en alpinisme. Le cumul de dénivelé positif est assez impressionnant, il est d’environ 800 mètres et le circuit fait 15 km de long (environ 6 h de marche), on peut y admirer une grande variété de paysages. Si vous êtes plutôt vélo, la plupart des allées sont praticables, mais il vaut mieux privilégier des VTT quand même, on n’est pas à l’abri de quelques racines qui traînent par-ci par-là :

Nous sommes sur le chemin du retour, on a marché quelques heures, mais un peu au gré des envies. Il n’y a que sur la fin où nous avons réussi à charger Google Maps pour confirmer que le chemin de retour était bien le bon, ça capte un peu niveau réseau, ça peut aider. Sur le sentier près du parking, il y a énormément de monde, pas comme sur les chemins plus au nord, comme celui de la vallée close par exemple. On aperçoit les familles qui repartent principalement de la grande étendue de sable non loin :

Carnet pratique

Massif des 3 pignons | Vers Soisy sur Ecole ou bien Arbonne-la-Forêt | Gratuit | Site

Le massif des 3 pignons est un endroit qui me rappelle mon enfance, nous avions l’habitude d’y aller de temps en temps. Ce fameux rocher à tête de chien est le point de repère. Même si l’on retrouve du sable dans le sol de presque toute la forêt de Fontainebleau, vous n’en verrez jamais autant que dans le massif des 3 pignons, un vrai dépaysement en Ile de France ! La faune et la flore sont très fournies, il y a bien longtemps, nous avions croisé le chemin d’une couleuvre (non venimeuse) mais il faut être vigilant car il y a également des vipères à Fontainebleau. Jusqu’au milieu du XIXème siècle on pouvait encore croiser des loups et des lynx et jusque dans les années 70, des loutres. Connaissez-vous ce secteur, si vous êtes déjà allés dans cette forêt ? Avez-vous tenté de faire croire que vous étiez sur le littoral ? Que pensez-vous de ces superbes paysages ? 🙂

Newsletter

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

12 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 mai 2018 at 13 h 43 min 

    Merci Marie, très bon 1er Mai également ! Dès que tu peux, c’est à faire ! 😀

  • Marie
    1 mai 2018 at 11 h 01 min 

    Merci pour cet article … on a envie de se balader dans un tel espace, cette forêt est superbe … à programmer pour le printemps (s’il arrive …)
    Bon 1er mai Anne !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 avril 2018 at 21 h 21 min 

    Merci Esther ! Eh oui c’est toujours surprenant ! 🙂

  • Esther
    8 avril 2018 at 19 h 52 min 

    Je suis étonnée par cette « plage » en pleine forêt ( la photo « la plage » est ma préférée) Je connais Fontainebleau pour ses gros rochers, je n’ai pas du passer par là…

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    4 avril 2018 at 8 h 08 min 

    Merci Amor ! Je connais aussi les gorges de Franchard, très sympa également ! Les sentiers VTT sont plutôt bien balisés.

  • Amor
    3 avril 2018 at 16 h 44 min 

    Très sympa cet article, car finalement beaucoup de monde connait la forêt de réputation sans vraiment la connaitre (y compris les parisiens).

    J’y ai fais beaucoup de vélo gamin mais à cette époque point de VTT on ne pouvait pas aller bien loin.

    Sinon je connais aussi très bien le coin vers Arbonne la Forêt pour aller vers Apremont et de l’autre côté les Gorges de Franchard et les magnifiques rochers.
    Il y en a pour tout les gouts et de quoi s’occuper à Bleau!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    2 avril 2018 at 21 h 52 min 

    Merci Pascal ! L’été, il y a beaucoup de monde, mais la forêt est grande, ça devrait le faire ! Bonne future balade alors ! 🙂

  • Pascal
    2 avril 2018 at 18 h 27 min 

    Ah, j’ai découvert ce lieu l’année dernière et je crois même que c’était à la même période ;-). J’ai trouvé ce site fascinant. Je n’ai pas eu l’occasion de tout voir, mais je vais au rattrapage cet été. 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    2 avril 2018 at 10 h 29 min 

    Merci Anne ! Eh oui, elle est très grande ! 😀

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    2 avril 2018 at 9 h 37 min 

    Merci Chris ! Ah oui tu as du y aller pas mal de fois alors ! 🙂
    Hier on a fait la randonnée des belvédères dans le massif des 3 pignons, on a vu quelques sites d’escalade avec pas mal de monde, mais il y en a encore plus au sud vers le Diplodocus. Mais je me rappelle qu’il y a aussi pas mal de spots d’escalade dans la partie plus « classique » de la forêt.

  • Anne
    2 avril 2018 at 9 h 29 min 

    J’avais consulté la carte après ton précédent article. Je ne me rendais pas compte de la taille de cette forêt où mes amis parisiens vont souvent grimper. C’est très dépaysant!

  • Chris
    1 avril 2018 at 18 h 57 min 

    Comme j’ai habité de nombreuses années le nord de la Seine-et-Marne, je connais bien la forêt de Fontainebleau que j’ai toujours beaucoup aimé. Elle est magnifique.
    Par contre, je ne connais pas le secteur dont tu parles dans ton article. Je connais le coin où il y a tous les rochers d’escalade. C’est vraiment dépaysant.
    Bon we de Pâques !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.