Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Finistère – Quimper & Locronan

Aujourd’hui, nous allons nous éloigner du bord de mer pour rallier la préfecture du Finistère, Quimper. C’est une ville avec une grande richesse architecturale et historique, elle réserve bien des surprises. Ensuite, je vous propose un arrêt dans la ville de Locronan, classée parmi les plus beaux villages de France et je dois dire que c’est effectivement une petite perle bretonne. Pour un récap’ en vidéo de l’intégralité du séjour, c’est juste en dessous ! 🙂

Date du séjour : Du 06 au 17 Juillet 2020

Pays : France

Région administrative : Bretagne

Préfecture : Quimper

Population : 909 028 hab. (2017)

Superficie : 6 733 m²

Point culminant : Roc’h Ruz (385 m)

Climat : Tempéré océanique

Q u i m p e r  –  C e n t r e   h i s t o r i q u e

Quimper est la capitale traditionnelle de la Cornouaille, elle compte près de 63 000 habitants, c’est la 2ème ville du département et la 3ème de Bretagne. La ville était de taille modeste jusque dans les années 60, moment où 3 communes lui ont été rattachées suite à la demande croissante de logements liée au baby boom d’après-guerre. Elle est traversée par 4 cours d’eau, l’Odet et ses 3 principaux affluents. La préfecture se trouve à 15 km de l’Océan Atlantique, elle est souvent balayée par des dépressions météorologiques, il y a donc beaucoup de pluie sur une année (surtout en hiver). En breton, la ville se dit « Kemper », cela traduit l’idée de confluent. La ville est très fleurie, elle a reçu plusieurs prix et distinctions et a également la dénomination Ville d’Art et d’Histoire. Pour visiter le centre historique, vous avez à disposition un petit train, mais le mieux est tout de même de le parcourir à pieds. Vous croiserez de très anciennes ruelles pleines de détails, de vieilles pierres. Il faudra également lever le nez et plus qu’un peu, le centre-ville est rempli de vieilles maisons à pan de bois des 16 et 17èmes siècles, de vraies merveilles. La cathédrale Saint-Corentin, les remparts, les quais de l’Odet et le vieux quartier de Locmaria sont autant de lieux à découvrir dans le centre-ville. Quimper est également connue pour la faïence, dont la faïencerie Henriot, qui est l’inventeur du bol prénom à oreilles au cours du 17ème siècle. Mais si vous savez, ce fameux bol de couleur bleue que nos parents nous ont acheté un jour en vacances et qui se vendent maintenant un peu partout. Une place à ne surtout pas louper est la place au beurre, rien que le nom, ça donne faim. Et vous avez visé juste, on y retrouve plusieurs crêperies. J’ai testé la Krampouzerie, un régal. Les crêpes de blé noir et les sucrées sont à tomber. En Basse-Bretagne (Finistère, Morbihan et une partie des Côtes d’Armor) on parle bien de crêpes au blé noir et non de galettes au sarrasin. C’est surtout une histoire d’appellation. N’oubliez pas d’agrémenter ça d’un peu de cidre du pays de Fouesnant comme le Séhédic par exemple. J’ai stationné la voiture sur le parking Tour d’Auvergne, pour 6 ou 7 heures, j’ai payé 5,50 €, c’est plutôt bon marché et c’est juste à côté du centre historique.

C a t h é d r a l e   S a i n t – C o r e n t i n

La cathédrale Saint-Corentin est imposante. Ses flèches culminent à 75 mètres et nombreux sont les touristes à faire le chemin pour l’admirer. La construction débute au 13ème siècle pour se terminer le 10 août 1856 avec les flèches. De style gothique rayonnant et flamboyant (nef et transept), elle est classée Monument Historique en 1862. La cathédrale a le droit à une complète restauration dans les années 1990 et 2000. La consolidation de ses structures y est effectuée. Malgré ses nombreuses transformations au fil des siècles, elle a su garder une unicité architecturale. Les couleurs d’origine sont partiellement restaurées également. Au sommet de la façade, entre les 2 flèches, on retrouve la statue équestre du roi Gradlon, roi légendaire d’Armorique et de Cornouaille, il aurait vécu entre le 4ème et le 5ème siècle. A l’intérieur, en plus de très jolis vitraux, vous pourrez observer quelques dalles funéraires. La voûte est de couleur rose à ocre, cela fait partie des couleurs d’origines qui ont été restaurées.

L o c m a r i a

Locmaria se situe légèrement au sud-ouest du centre historique. C’est un quartier emblématique de Quimper et c’est même le lieu d’émergence de la ville primitive. C’est également le lieu d’implantation de la plus ancienne abbaye quimpéroise. Aujourd’hui, l’endroit est connu comme le quartier des faïenciers. Si cela vous intéresse, un musée consacré à la faïence se trouve à Locmaria. Lors de votre marche vers le quartier, vous longerez l’Odet, la balade est très agréable et ponctuée de panneaux explicatifs sur les lieux. Dès l’Antiquité, le quartier s’est développé autour d’un port. Pour les gourmands, une biscuiterie vous attend, et pour les fans de vieilles pierres, l’église Notre-Dame de Locmaria vous ouvre ses portes. L’édifice, qui est un bel exemple d’architecture romane bretonne, voit sa construction débuter aux 11ème et 12ème siècles, puis modifiée au 16ème par l’ajout d’un portail gothique. De l’autre côté de la rue, au bord de l’Odet, il y a le joli jardin du Prieuré, qui est un jardin médiéval avec une petite roseraie. Au centre, un kiosque abrite une fontaine et vous croiserez plusieurs types de plantes, des culinaires ou bien encore des médicinales mais il y a également des arbres fruitiers. Le jardin est idéal pour trouver un peu d’ombre par temps chauds et pour se poser.

F a ç a d e s   à   p a n   d e   b o i s

La ville a conservé un nombre important de vieilles maisons à colombage, des maisons dites à pans de bois (un pan de bois est un assemblage de pièces de charpente dont les vides sont remplis par de la maçonnerie), qui sont toutes très colorées. Se sont à l’origine des notables, nobles ou bien encore commerçants qui se sont fait construire des « hostels » à pans de bois avec des façades savamment sculptées en bois et en pierre. Leurs constructions s’étalent du 14 au 19ème siècle. On en dénombre 73 encore visibles. A Quimper, les ossatures sont toujours réalisées avec des poteaux courts, de la hauteur d’un étage. Cette technique permet d’édifier un plus grand nombre d’étages. Le remplissage des pans est en torchis constitué de chaux, d’argile, d’éclat de pierres et de paille. Le rez-de-chaussée était réservé au commerce et les volets, une fois rabattus, constituaient les étals. Les étages accueillaient les pièces à vivre. La qualité des détails des décors à l’extérieur et des aménagements intérieurs traduisaient la richesse des propriétaires.

J a r d i n s   e t   p a s s a g e   c o u v e r t

Le jardin de la Paix et le jardin de la Retraite sont à deux pas du centre-ville. Sur plusieurs niveaux, ils sont imbriqués l’un dans l’autre. Le jardin de la Paix est dédié à la végétation méditerranéenne, on y retrouve un imposant olivier mais également un pin d’Alep, symbolisant la paix. On croise également le chemin de cyprès, de pergolas, de myrte et de lavande. Le jardin de la Retraite, abrité par l’un des remparts de la ville, est composé de 3 parties. la première est consacrée aux palmiers, il y a de très beaux spécimens, dont certains que je n’avais jamais vu. La seconde accueille des plantes tropicales et la dernière des plantes propres aux terrains secs. De nombreux bancs sont disséminés ça et là, vous invitant à la détente voire à la méditation s’il n’y a pas trop de monde. Les yuccas et les aloès vous accompagneront. Passons maintenant au passage de l’épée, situé dans le cœur du centre-ville. Il n’est pas très long mais est décoré de mosaïques et de plusieurs belles verrières. A une entrée, on peut même tomber sur un plan de la région en bois. Il y a quelques boutiques, dont une de jeux et de jouets. Des vitrines sont exposées dans le passage, elles présentent le folklore local ou bien encore des fêtes traditionnelles.

L o c r o n a n

Locronan est un village situé à environ 15 km au nord-ouest de Quimper. La ville se trouve à 5 km de l’Océan Atlantique, non loin de la baie de Douarnenez. Le patrimoine architectural de la ville a été préservé très tôt, ce qui a permis au village d’être membre du réseau des petites cités de caractère. Locronan est également classé parmi les plus beaux villages de France, c’est d’ailleurs le seul du Finistère. Le nom du village fait référence à Saint-Ronan qui fait parti des saints de l’ancienne Armorique. L’église (du 15ème siècle) sur la place principale porte d’ailleurs son nom et à l’intérieur on peut voir son tombeau. Dès le 14ème siècle, le village prospère grâce à la culture et au tissage du chanvre. De cette production naît une industrie de la toile à voile. La cité prospère grâce aux marchands et aux tisserands, les maisons autour de la place centrale sont les témoins de cette époque. Elles sont au nombre de 14, faites de granit gris bleuté et édifiées aux 17 et 18ème siècles. L’actuelle rue Moal était la rue des tisserands. Chaque deuxième dimanche de juillet, les Troménies (procession religieuse) animent le village. Le puits qui se trouve sur la place de l’église a été détruit par un car en 1932, il a été reconstruit. Si vous allez tout en bas de la rue Moal, vous arriverez à la chapelle Notre-Dame de Bonne-Nouvelle (construction du 15ème au 17ème siècle), petit édifice où l’on retrouve des vitraux modernes, datant de 1985. A proximité, vous trouverez un calvaire et la fontaine Saint-Eutrope. Il y a un musée consacré aux arts locaux ainsi que plusieurs biscuiteries, une conserverie, des boutiques de souvenirs et d’artisanat. Dans une ancienne maison de la place de l’église, une librairie celtique vous attend. Une fois la visite terminée, je vous propose, avant de repartir, de faire un crochet par la montagne de Locronan. C’est un site classé depuis 2007 en raison de la qualité du site et de la vue exceptionnelle sur l’océan et notamment sur la baie de Douarnenez. Elle se trouve à environ 2 km du centre, à l’est. Si vous allez au bout de la route où il y a le panorama, vous tomberez certainement sur la chapelle ar Sonj datant de 1912. On ne peut pas y entrer mais vous pourrez observer l’intérieur via une petite forme de cœur découpée dans le bois de la porte.

Carnet pratique

Crêperie la Krampouzerie | 9 rue du Salé – Place au Beurre – 29000 Quimper | Site

Cathédrale Saint-Corentin | Place Saint-Corentin – 29000 Quimper | Gratuit | Site

Jardin du Prieuré | Place Berardier – 29000 Quimper | Gratuit | Site

Jardin de la Paix | 4 Rue des Douves – 29000 Quimper

Jardin de la Retraite | 35 Rue Élie Freron – 29000 Quimper

Passage de l’épée | Rue du Parc – 29000 Quimper

Eglisse Saint-Ronan de Locronan | 289 Place de l’Église – 29180 Locronan | Gratuit

Chapelle ar Sonj | 29180 Locronan | Gratuit

Quimper est une ville très belle, ses façades à pans de bois sont incontestablement un gros point fort de la préfecture du Finistère. Les bords de l’Odet sont très agréables et le quartier historique de Locmaria est une petite capsule temporelle. J’ai également bien aimé la cathédrale Saint-Corentin, un bel exemple d’art gothique. Le calme et la beauté des jardins de la Paix et de la Retraite sauront vous séduire. Bien que je sois allée à Quimper en été, j’ai pu tout de même profiter de la ville, le seul endroit où j’ai dû pas mal attendre était à un glacier, mais cela se comprend aisément. La découverte de la cité de caractère de Locronan a été fort plaisante. Attention tout de même, il y a beaucoup de monde, il faut savoir se faufiler à travers la place de l’église pour atteindre les petites rues plus calmes. Si vous descendez la rue Moal pour aller voir la chapelle, vous vous éloignerez encore un peu plus des foules. Prenez le temps d’observer les maisons anciennes, pleines de détails et d’aller encore un peu plus loin et d’admirer les maisons des particuliers, à l’abri de la cohue du centre. 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

8 Commentaires

  • Cecile
    26 septembre 2020 at 17 h 00 min  - Reply

    Je découvre Quimper que je ne connaissais pas et je ne manquerai pas d’y aller j’adore toutes ces maisons à pans de bois c’est vraiment chouette. Je connaissais Locronan que nous avions découvert lors de notre séjour à Crozon et nous avions beaucoup aimé le village. Nous avions déjeuné dans une crêperie sur la place de l’église et nous nous étions régalés.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      26 septembre 2020 at 17 h 41 min  - Reply

      Merci Cécile ! Tu peux aller à Quimper les yeux fermés, tu vas aimer ! 🙂 Locronan est un très beau village, j’ai beaucoup aimé aussi !

  • Cédric
    2 septembre 2020 at 16 h 07 min  - Reply

    Un beau moment d’évasion, je me suis immergé dans cette série avec un grand plaisir, le dépaysement était là.
    Je me dirai presque « j’aimerai y retourner » (mais en fait, je n’y suis jamais allé… )
    Bref, j’ai aimé ! 🙂 😉

    Cédric.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      2 septembre 2020 at 16 h 34 min  - Reply

      Merci Cédric ! 🙂 La Bretagne, c’est très dépaysant et en même temps, on s’y sent bien, d’où peut-être cette impression de déjà connaître un peu ! 😀

  • Anne
    30 août 2020 at 16 h 21 min  - Reply

    C’est ravissant. Et si on peut manger de bonnes crêpes, c’est parfait!

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      30 août 2020 at 17 h 10 min  - Reply

      Merci Anne ! Les crêpes, c’est la vie ! 😀

      • Eimelle
        30 août 2020 at 19 h 57 min  - Reply

        j’ai un faible pour les maisons à pans de bois !

        • Anne LANDOIS-FAVRET
          30 août 2020 at 22 h 53 min  - Reply

          Merci Eimelle ! Elles sont tellement jolies, tu as raison ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.