Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Entre parcs et canal à Paris

Encore une petite journée de congés passée sur Paris, je vous relate donc ma balade comme habituellement. Comme c’était une belle journée, j’avais envie de me balader dans un ou plusieurs parcs et faire un tour vers le canal de l’Ourcq où j’avais eu vent de quelques beaux street arts dans le secteur (eh oui, je suis incorrigible mais en même temps, vous aimez ça aussi non ?!). Aller, on y va !

parisourcq-carte

On commence par un parc que j’ai choisi d’aller voir sur son seul nom ! Enfin, je regardais la carte du nord-est de Paris et je suis tombée sur ce nom, ça m’a intrigué. C’est le parc de la Butte du Chapeau Rouge [1] ! Il se situe dans le 19ème arrondissement, en légère bordure du Périphérique. On trouve de l’autre côté la commune du Pré Saint Gervais en Seine Saint Denis (93). La grande route qui borde le parc est très bien aménagée, il y a plein de transport, dont un tramway (3b) et le métro (7bis) mais également des espaces dédiés au sport (promenade pour courir, barres pour faire des exercices physiques …) :

Il fait un peu moins de 5 ha et tient son nom d’une ancienne guinguette du Pré Saint Gervais. On a ici une vue intéressante sur le nord de Paris ainsi que sa proche banlieue. On peut même discerner un peu le paysage au-delà de tous ces immeubles :

Paysage francilien

Des immeubles en briques rouges se trouvent en bordure du parc, j’ai trouvé le coin plutôt mignon. Il était aussi paisible, avec des travailleurs qui venaient surtout pour y faire leur pause déjeuner. Il y avait également, comme dans bon nombre de parcs, des parents avec leurs enfants. Au fond, on trouve une aire de jeux avec une statue qui s’appelle « l’enfance de Bacchus » :

J’ai fait le tour assez rapidement, pour ma pause déjeuner, je souhaite me rendre aux Buttes Chaumont. Je commence donc à amorcer la descente quand je tombe sur cet arbre hyper tortueux, très Burtonien. Je remonte la rue, et prends le métro 7bis, une toute petite ligne quasi circulaire :

Chevelure

Je reste sur la ligne 7bis et descends à la station « Buttes Chaumont » [2]. J’adore ce parc, j’y suis allée un grand nombre de fois et je le trouve toujours aussi bien. Déjà, il est grand, il y a de quoi faire, et on découvre toujours quelque chose, et puis il a beaucoup de relief, ce n’est pas un jardin comme celui du Luxembourg, tout plat et taillé au cordeau. La végétation est variée et bien fournie. Il se trouve également dans le 19ème arrondissement et a été créé en 1867, il compte près de 25 ha :

Il est désigné comme un jardin à l’anglaise qui imite un paysage de montagne. Je dirais plutôt une grosse colline bien fournie en végétation. En son centre (à peu près) on retrouve un grand lac, on peut y louer des barques ou des pédalos il me semble. Le dénivelé du parc est de 40 mètres, le plus grand des parcs parisiens, il a été construit sur des carrières :

Une passerelle suspendue surplombe le lac, elle mène à l’île du Belvédère où l’on retrouve le temple de la Sibylle (ce que l’on voit en hauteur, au fond de l’image), il a été construit en 1869. Il y a également un pont qui permet d’accéder à l’île :

En suspension

Sur le sentier qui mène tout en haut du belvédère, je trouve quelques « peintures rupestres » locales. Une fois en haut, en regardant en direction du nord-est, je peux voir le Sacré-Cœur sur la butte Montmartre, une très belle vue :

Il y a quelques animaux, surtout des chats, qui vivent dans le parc, notamment sur l’île. Certains ne sont peut-être que de passage comme ce chat qui parait en très bonne santé et qui est surtout hyper câlin avec tout le monde. En discutant avec des agents d’entretien du parc, il n’est pas le seul chat du coin. Certains des agents ont même adoptés certains chats errants. Après un bon déjeuner (j’avais pris mes sandwichs mais il existe 3 restaurants dans le parc), je commence à redescendre doucement vers la sortie au nord du parc donnant sur la rue Manin :

J’arrive dans le secteur du canal de l’Ourcq, sur le quai de la Marne [3]. Petite surprise, une péniche décorée avec des street arts. Est-ce qu’on peut appeler ça des water ou boat arts ? :p J’ai également croisé le chemin de la péniche librairie, un concept intéressant. Il y a apparemment un café à l’intérieur, pratique pour bouquiner :

Dans le quartier, c’est l’association Cultures pas Sages qui est à l’origine de pas mal d’initiatives de street arts, dont Ourcq Living Colors. Ici, nous avons une fresque réalisée à 4 mains par Batsh (pour le personnage) et Bruno Big (pour les décors), un artiste brésilien :

Musique sacrée

A gauche, une oeuvre de Da Cruz, un habitant du quartier et membre de l’association. A droite, une réalisation de Smile (un habitué du festival) et Fakir, un artiste chilien spécialisé dans le lettrage :

Au-dessus de la fresque avec le personnage qui écoute de la musique, on retrouve tout d’abord le nom de l’association ainsi que celui du festival mais également ce petit street art qui m’a beaucoup fait rire avec ces 2 chats et surtout ce slogan « ni dieu, ni maître, ni croquettes » :

Anarchats

Je descends le quai de la Marne pour arriver à hauteur du pont Draguage [4] (visible sur la photo de droite). A gauche, c’est une passerelle piétonne à quelques mètres du pont. On l’appelle aussi le pont levant de la rue de Crimée, il se situe à l’intersection du canal de l’Ourcq (au nord) et du bassin de la Villette (au sud). Sa mise en service date de 1885, c’est le dernier pont levant de Paris :

Une vue depuis le pont levant sur le bassin de la Villette [5]. Chaque année, ce pont effectue en moyenne 9 000 manœuvres. Il est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1993 :

Pont en bas

Le pont est réalisé en acier, le système pour le faire lever est assez impressionnant. Le système de soulèvement hydraulique (qui date de sa création) gaspillait près de 3m³ d’eau potable à chaque manœuvre, en 2011, des rénovations ont pallié à cela en dotant le pont d’une centrale hydraulique moderne :

Je prends la rue de Crimée puis le quai de la Loire, je passe devant cette Cléopâtre assise ainsi que cette oeuvre de Joel Merino, un artiste mexicain. On reconnait d’ailleurs le style avec ses femmes en tenues traditionnelles, elles appartiennent apparemment au groupe ethnique des Triquis originaires du sud du Mexique :

Je suis montée sur le pont qui se trouve à peu près au milieu du bassin de la Villette pour regarder en arrière. Le bâtiment que l’on voit au fond, légèrement à droite, est le Paname Brewing Company, une brasserie très sympa :

Brasserie sur bassin

Dans la rue Henri Noguères, une petite rue sur la gauche, on retrouve plusieurs street arts comme ce chien à capuche et cette pieuvre. Il y en avait plusieurs autres, certains se chevauchaient, j’avais l’impression que le secteur était en pleine réorganisation artistique :

Dans une zone de travaux, il y avait cette cheminée qui m’a fortement rappelé celles que l’on voit souvent sur des photos de New-York. La fumée qui s’en dégage m’a attiré de suite, ça me rappelle certaines atmosphères de polars, mais plutôt de nuit évidemment ! 🙂 :

Cheminée fumante

Au cours de cette journée, j’ai croisé 2 Invaders. Un pas loin du parc de la Butte au Chapeau Rouge et l’autre au sud du bassin de la Villette :

Montée sur un autre petit pont, je regarde vers le nord, d’où je viens. Le canal et le bassin donne un peu de bleu et de fraîcheur à Paris. On y retrouve un cinéma Mk2 et divers commerces. Dans mon dos, la station de métro Jaurès. Le quartier est vivant et très agréable, cela faisait très longtemps que je n’étais pas venue. Je ne vais pas très souvent dans le nord de Paris, ce ne sont pas mes coins préférés mais le canal de l’Ourcq et le bassin de la Villette sont vraiment des endroits à visiter :

Vue sur le bassin

A la recherche d’un guide de voyage pour cet été, j’ai appris qu’il existait dans le 2ème arrondissement une librairie spécialisée dans ce domaine. C’est la librairie « voyageurs du monde » et il y a beaucoup de choix. On y retrouve donc des guides, mais également des cartes géographiques, des atlas ou bien encore de la littérature d’aventure. La librairie est sur 2 niveaux, et l’intérieur vaut le coup d’œil :

Dans la même rue, ils ont également une agence de voyage, pratique ! Je n’ai pas regardé les tarifs, c’est peut-être un peu cher, mais ils ont l’air d’être sur un créneau de personnalisation. Dans les rayonnages, les livres sont classés par continents puis pays. Il y a de petits canapés pour s’installer et faire tranquillement sa sélection :

A l’étage, on trouve également une pièce dédiée aux cartes, l’endroit cosy et chaleureux offre du choix et la décoration ne gâche rien. J’ai trouvé un guide sur le Danemark, je suis prête pour les vacances 🙂 :

Le temple de la cartographie

Carnet pratique

Parc de la Butte du Chapeau Rouge | 5 Avenue Debidour – 75019 Paris | Site

Parc des Buttes Chaumont | 1 Rue Botzaris – 75019 Paris | Site

Péniche librairie | Vers le quai de l’Oise – 75019 Paris | Site

Pont Draguage (pont levant) | 157 Rue de Crimée – 75019 Paris

Paname Brewing Company | 41 Bis Quai de la Loire – 75019 Paris | Site

Librairie Voyageurs du Monde | 48 Rue Sainte-Anne – 75002 Paris | Site

Le tour est terminé ! Connaissez-vous ces parcs et le canal de l’Ourcq ? Je trouve ça très sympa dès que le soleil pointe le bout de son nez ! Qu’avez-vous préféré ? 🙂

Newsletter

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

10 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 août 2018 at 10 h 41 min 

    Thank you Tina! This bookstore is really beautiful, and with all these books on travel, it’s really dream! 🙂

  • Tina
    7 août 2018 at 6 h 58 min 

    Ahhhh, Paris. One of the places on my travel wishlist. The street art looked so cool and I really liked the street art on the boat.

    That bookstore looked so cozy and inviting. I could spend hours in there and walk out with a huge stack of books.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    14 juillet 2018 at 10 h 39 min 

    Merci Esther ! Ah cette librairie est vraiment superbe et sa thématique ne gâche rien ! 🙂

  • Esther
    13 juillet 2018 at 19 h 04 min 

    Belle balade, très riche en lieux variés, en streets, tous super beaux (ah, les anarchats, j’adore !!) Ton arbre Burtonien est superbe. La librairie j’y resterais bien des heures, ça donne envie… la cheminée qui fume, on se croirait à New York. Merci pour ce partage.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    6 juillet 2018 at 22 h 32 min 

    Merci Amor ! Si j’avais fait à pied entre les 2 parcs, je n’aurai pas eu le temps de tout faire, mais ce n’est que partie remise ! 🙂

  • Amor
    6 juillet 2018 at 18 h 34 min 

    Belle balade à pied quand même, malgré tout à pied de la Butte du Chapeau Rouge aux Buttes Chaumont si tu as l’occasion de repasser par là, tu as manqué tout un quartier tout a fait étonnant autour de la Rue de la Mouzaia et du métro Danube, des petites rues charmantes comme tu avais photographiées vers la porte de Bagnolet.
    Ton arbre chevelu est magnifique, beau N&B; toujours très beau le pont levant et la bouche de fumée rare dans Paris, belles photos et tout les street sont très beaux.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    25 juin 2018 at 10 h 58 min 

    Bonjour et merci Laurencel pour cette information. Si un jour j’ai l’occasion pourquoi pas ! Mais pouvez-vous me parler de ce parc à Sevran, me donner des détails puisque vous me le suggérez ?

  • Laurencel
    24 juin 2018 at 22 h 18 min 

    La prochaine fois, prenez un vélo et longez le canal jusqu’au parc de la poudrerie à Sevran.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    24 juin 2018 at 17 h 44 min 

    Merci Anne ! Qu’as-tu aimé alors ? 🙂

  • Anne
    24 juin 2018 at 17 h 13 min 

    Pour une fois, je connais un peu!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.