Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Danemark – A la découverte d’Aarhus

Eh voilà, c’est parti, les articles sur le Danemark arrivent, et vous allez avoir de quoi faire, j’en ai prévu 15 ! Je ne vous présenterai pas tout dans l’ordre chronologique, ça sera plus géographique et thématique. Je me permettrai quelques allers et retours mais qui ne gêneront bien évidemment pas la compréhension. Il y a plein de choses que l’on aurait pu faire dans un autre ordre, cela n’a pas d’importance. Du 2 au 12 Juillet nous sommes donc allés pour nos vacances d’été au Danemark, un petit pays qui ne fait pas souvent parler de lui (une bonne raison pour y aller !) mais dont le tourisme est bien développé. Le Danemark fait parti de la Scandinavie, avec la Suède et la Norvège. Les pays de l’Europe du Nord m’attirent beaucoup et il ne me reste plus qu’à faire la Norvège et à approfondir la Suède. J’aime leur manière d’être, leur calme et leur mentalité en général. Pour faire simple, le Danemark c’est une population d’un peu moins de 6 millions d’habitants, des tonnes d’îles de différentes tailles et presque 9 000 km de côtés. Le climat est doux en été, grâce au Gulf Stream, nous avons eu presque tout le temps entre 24 et 27°C, juste un petit jour à 19°C (ouhlala sortez la petite laine !). Notre séjour s’est déroulé en 2 parties. La première se situe sur la partie continentale du pays (Jutland), celle qui a une frontière au sud avec l’Allemagne et la seconde sur la grande île (tout à l’est) qui s’appelle le Seeland, où se trouve la capitale Copenhague. On commencera donc cette série d’articles par la ville d’Aarhus, la 2ème ville du pays.

 

La petite histoire

Aarhus [2] est une ville portuaire importante qui donne sur le Kattegat, un grand espace maritime situé entre le Danemark et la Suède qui comprend plusieurs détroits et une grande baie. Entre 1948 et 2011, le nom de la ville s’écrivait Århus suite à une réforme de l’orthographe, et puis on est retourné aux sources. C’est une ville ancienne, sa fondation par les vikings remonterait au 8ème siècle. La ville est en pente, ce qui est assez remarquable puisque le Danemark est un pays assez plat, le plus haut point du pays culmine à 147 m seulement ! La commune compte environ 300 000 habitants mais l’agglomération en regroupe près de 1,6 million :

Tout d’abord, avant de démarrer la balade, je vous présente notre logement, situé sur la petite commune d’Hinnerup [H] à environ 15 km d’Aarhus. C’est un logement entier, trouvé sur Airbnb, il occupe presque tout le premier étage de la maison des propriétaires. Il était parfait, très spacieux, 2 balcons de chaque côté, une superbe vue sur le soleil couchant, au calme et propre. Voici le lien pour ceux qui seraient intéressés. Nos hôtes ont été accueillants et très sympas. En fait, le jour où nous avons atterri à Copenhague, nous sommes allés chercher de suite notre voiture de location réservée des mois à l’avance. Nous n’avons pas pu retirer la voiture prévue pour une histoire peu claire de carte de crédit et pas débit (nous avons été remboursés depuis) et avons dû louer chez un concurrent plus souple. Cela nous a fait perdre une heure, une ville en moins à visiter et de l’argent en plus (puisque louée à la dernière minute). Nous les avions prévenu que nous arriverions légèrement en retard. Nous avons commencé la route (environ 3h30 entre Copenhague et Aarhus), avons fait une pause déjeuner un peu tardive mais bien avisée puis qu’à peine 30 minutes après, nous voilà à l’arrêt sur l’autoroute [1], juste avant de prendre le grand pont vers l’île de Fionie. Au bout de quelques minutes, ça ne redémarre toujours pas. Là on commence à avoir une petite suée (pour l’heure d’arrivée et parce qu’on est en plein soleil), on attend un peu, au bout de 20 minutes, toujours au point mort (enfin non, on avait coupé le moteur lol). Là on commence à regarder au loin, on ne voit rien, on cherche dans les actualités sur le net, rien, ou alors c’est en danois. Et puis au bout d’une heure, on comprend bien qu’il y a un truc de grave. Il n’est plus question de rebrousser chemin, une très longue file de voitures est derrière nous, et même si on avait pu, le seul moyen de passer en voiture hormis le pont c’est le ferry, mais je ne me voyais pas me lancer là-dedans. Je fais un message texte à nos hôtes en leur expliquant la situation et ils ont été très compréhensifs, ils nous ont laissé les clés à proximité de la porte d’entrée. Ils se sont même renseignés pour savoir ce qui se passait et finalement, ils nous ont dit qu’il y avait un camion qui avait pris feu sur le pont. Bref, on est resté bloqué un peu plus de 2 heures et on avait pas encore fait la moitié du chemin. En gros, nous sommes arrivés vers 21h au lieu de 19h. On n’a pas trop voulu les déranger le reste du séjour vu qu’ils travaillaient et que les enfants allaient encore à l’école mais un jour on a réussi à les voir et en plus ça a servi, on s’était pris une prune à Aarhus et presque tout était écrit en danois. Ils ont payés à notre place et on leur a donné du liquide (sinon on ne pouvait payer qu’en faisant un virement et on ne pouvait faire des virements qu’en euro (au Danemark c’est la couronne danoise)), ils ont vraiment été adorables :

Le soir on était vraiment content d’arriver. J’ai pris quelques minutes pour faire des photos et après on a sorti les pieds des chaussures et on s’est affalé sur le canapé. C’est un lotissement ici, mais pas comme la plupart en France (en général), là toutes les maisons font au moins 150 m², c’est vraiment de la folie. Un soir, on s’est baladé dans le quartier, on a halluciné, je n’ose même pas imaginer le prix des maisons, même rapporté à notre niveau de vie. La salle de bain était grande, bien lumineuse (de toute façon les maisons en Europe du nord ont toujours de très grandes fenêtres, c’est très agréable), l’intérieur est meublé très joliment, à la mode danoise (le design est une institution là-bas). Le rendu est très cosy, c’est une ambiance « Hygge » (à prononcer ugueu), c’est le fait de se retrouver, de partager des moments joyeux dans une atmosphère intime et chaleureuse. Le lit est hyper confortable, comme dans pas mal de pays d’Europe du nord et d’Europe centrale, on retrouve beaucoup 2 matelas d’une personne accolés, pour que chacun ait son confort en fonction de sa morphologie, très pratique et les petites couettes en plumes d’oie, même si là on avait pas froid à cette période de l’année, c’est toujours très agréable. La cuisine assez fonctionnelle, même s’il manque toujours un égouttoir à pâtes (oui presque à chaque fois qu’on va dans une location, il manque cet ustensile, à croire qu’on n’utilise ça qu’en France lol) :

Le petit balcon pile poil pour voir le coucher de soleil, muni de petits sièges, c’était juste parfait. Et puis, vous commencez à connaître mon amour du calme, alors là j’étais servie ! Le quartier était tranquille, mais sachant que les danois partent beaucoup en vacances les 3 premières semaines de Juillet, ça aide aussi. En se baladant, on a remarqué qu’il y avait pas mal de maisons inoccupées. Depuis l’autre balcon on a pu voir quelques éoliennes, il y en a partout dans le pays, impossible de les louper, il y en a souvent plusieurs en même temps. Comme la densité du pays n’est pas très élevée, c’est très simple d’en mettre partout, même si en France, on ne fait vraiment pas d’effort non plus. Ce logement est une perle et en plus pas très cher, on a payé 36 € la nuit, vous pouvez y aller les yeux fermés :

Balcon cosy

Sur cet article, on va se concentrer sur la ville en elle-même, les visites que l’on a fait feront l’objet d’autres articles. On s’est baladé dans les rues, on a observé tout simplement. On a aussi vu le quart de finale de la France en Coupe du Monde de foot dans l’après-midi, un écran géant avait été installé près du bord de mer, c’était très sympa et on y a vu quelques français. On a remarqué que les danois étaient de manière générale pour les français, c’est plutôt sympa :

Aarhus

Le coin à voir dans le centre est surtout le quartier latin (eh oui, comme à Paris :p), qui concentre beaucoup de magasins, bars et restaurants dans de très jolies rues. On y retrouve une belle cathédrale, un théâtre, un front de mer agréable … Evidemment se perdre dans les petites rues est intéressant comme dans beaucoup de villes. Vous croisez souvent la rivière Aarhus, du même nom que la ville, elle traverse le quartier latin. On y retrouve au bord des restaurants et bars, des spots un peu chargés en touristes mais qui sont très agréables. Dans les rues, il y a de la place pour tout le monde, on peut marcher tranquille :

Nous arrivons devant la cathédrale, elle est imposante, c’est la plus grande du Jutland. Nos yeux sont également attirés par cette noix de coco géante, on a trouvé ça marrant, à l’intérieur c’est une sorte de centre d’information de la ville. Avant le match de foot (eh oui, je me suis fait embarquée là dedans, je n’aime pas le foot, sauf … pendant la Coupe du Monde … enfin, ça dépend comment ça joue … bref !), on a fait un tour dans la cathédrale. C’est un édifice luthérien, en effet, au Danemark, près de 79 % des danois sont de cette confession. Pour le reste, on retrouve des catholiques puis des musulmans :

Comme dans de nombreuses églises d’Europe du nord, les murs sont clairs et on retrouve comme en Finlande ces motifs bariolés qu’il y a sur les voûtes. La décoration est moins chargée que par chez nous, même si ici on retrouve pas mal de pièces accrochées aux murs alors qu’en Finlande c’était vraiment très sobre. La construction de la cathédrale débute vers 1200 et s’est terminée vers 1300 dans un style roman. En 1330, la cathédrale fut victime d’un incendie, elle est laissée à l’abandon jusqu’à la fin du 14ème siècle. Il y eut une reconstruction, en pleine époque gothique, qui s’acheva en 1500. L’aspect qu’elle a aujourd’hui date de cette époque. Elle a plusieurs records, tout d’abord, elle est haute de 96 mètres et est donc la plus longue du pays. Ensuite, l’orgue est le plus grand (dans une église) du pays et dispose de 89 jeux. Il y a 1 200 sièges et elle comprend un autel remarquable. La cathédrale est dédiée au saint patron des marins, Saint-Clément. En se baladant, on constate également qu’il y a un orgue de style très moderne. Il y a aussi des maquettes de bateaux et encore d’autres objets. Ce que j’aime avant tout dans une église, ce sont ses lignes de perspective et ses volumes. L’architecture pure m’intéresse plus que la décoration, même si j’aime beaucoup certaines peintures comme celle des voûtes et sous les arches avec les personnages et les écritures. Je remarque aussi qu’il y a de simples vitres transparentes, pas de vitraux colorés :

On croise la statue de Christian X, il fut roi du Danemark de 1912 à 1947 et roi d’Islande de 1918 à 1944. Il est né en 1870 non loin de Copenhague et décède au palais d’Amalienborg, à Copenhague, en 1947. Il repose dans la cathédrale de Roskilde où l’on y retrouve beaucoup d’autres rois et reines :

Christian X à cheval

Nous nous dirigeons vers le front de mer, sur le chemin, nous croisons le théâtre construit entre 1898 et 1900, il est une des 3 scènes régionales avec 100 000 spectateurs par an et pas moins de 450 spectacles. On continue vers la mer, on aperçoit au loin d’énormes bateaux et quelques bâtiments modernes entre d’autres plus anciens. Au Danemark, ces 2 types d’architectures se côtoient souvent, et le mélange prend plutôt bien en général. Dans le coin, pas de plage, il y a de grosses pierres mais beaucoup d’endroits pour se prélasser, tout est bien aménagé. En se retournant, on aperçoit au fond la cathédrale. Non loin, il y a l’écran géant. Nous étions installés sur une pelouse synthétique, certains avaient tout prévu et avaient amené des sièges pliants. Le soleil cognait pas mal et j’avais déjà quelques coups de soleil, j’ai du aller acheter une casquette à la mi-temps sinon je finissais de me cramer complètement la peau du visage 🙂 :

Front de mer et cathédrale

Après le match, nous avions largement le temps de continuer notre visite de la ville (sinon, je ne l’aurais pas regardé), nous sommes retournés dans le quartier latin. Le soleil commençait à descendre (pas trop non plus, on est au nord de l’Europe !), il commençait à projeter de belles ombres en plus des reflets dans les grandes vitres des maisons. Les danois sont hyper fans du vélo, c’est un vrai mode de vie. On en voit partout, et c’est en Danemark que j’ai vu les plus grands parcs à vélos (je ne suis jamais allée au Pays-bas, mais cela doit sûrement être pareil). On serpente dans la ville, on repasse ver la rivière qui ressemble beaucoup à un canal. Les terrasses sont encore bien pleines, on part dans les petites rues, certaines sont tranquilles, avec des petits magasins sympas :

Pour finir la balade, nous passons devant une sculpture, celle de l’homme avec le vélo. Il s’agit en fait de Steffen Bernhardt Jensen, il a été écrivain, journaliste et maire d’Aarhus de 1958 à 1971. En 2010, la statue fut inaugurée, pile pour le centenaire de sa naissance. J’ai bien aimé l’attitude du personnage, regardant devant lui avec une certaine prestance. Je me suis amusée avec son regard et les vélos tombés au sol. Il est l’heure de partir, l’heure du repas se fait ressentir et nous avons prévu d’aller manger dans une petite pizzeria dans le centre-ville d’Hinnerup :

L’homme avec le vélo

Carnet pratique

Cathédrale d’Aarhus | Stor Torv – 8000 Aarhus | Gratuit | Site

Théâtre d’Aarhus | Theatergaden – 8000 Aarhus | Site

J’ai trouvé la ville très agréable, le beau temps était là bien évidemment, mais on sent comme une douceur de vivre. Aarhus est une ville avec pas mal de choses à faire, sa région est un bon point de chute. Autour il y a également plein d’autres choses à faire et à voir, mais pour cela, un peu de patience, cela sera traité dans d’autres articles ! Le Danemark est un pays avec des infrastructures routières très bien entretenues, avec des transports en commun bien distribués et réguliers. Ce pays a été classé plusieurs fois à la première place dans le top des pays les plus sûrs au monde. La plupart des vélos ne sont pas attachés, j’en ai vu quelques uns avec des antivols mais ce n’était pas la majorité. Dans les villes, les restaurants et bars sont tous équipés de terminaux pour payer en cartes bancaires et les distributeurs de billets ne manquent pas. Pas besoin non plus de s’embêter à calculer le prix du service au restaurant, c’est comme en France, il est compris dans la note. Bref, on se sent bien au Danemark ! Aller, je vous laisse et vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la suite de notre voyage ! 🙂

Newsletter

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

14 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    26 août 2018 at 23 h 35 min 

    Merci Amor ! Effectivement, il y a cette douceur de vivre à la danoise qui est très appréciable ! 🙂

  • Amor
    26 août 2018 at 17 h 49 min 

    Salut Anne.
    J’ai bien aimé cet article car il m’a rappelé mon jeune temps, nous avons énormément voyager dans ces coins là, le Danemark, la Suède et la Norvège.
    Comme à chaque fois nous y allions en voiture et en faisant du camping itinérant, le Danemark a toujours été un point de passage obligé. On a du passer dans toutes les coins, le sud vers les iles dans la Baltique est le plus chouette pour moi.
    Comme toi la première fois j’ai beaucoup aimé ces maissons avec la grande baie vitrée devant, la déco posé sur le rebord de la fenêtre et l’absence de clôture.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 août 2018 at 15 h 44 min 

    Beau programme Alain ! Je n’avais que 10 jours, j’aurai bien fait l’ouest du Jutland, mais trop juste pour moi ! Une prochaine fois ! 🙂

  • Alain
    7 août 2018 at 14 h 07 min 

    J’envisage de faire le tour du Jutland jusqu’à Skagen par là côte Ouest , puis Aarhus , ensuite Odense , et Copenhague…

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 août 2018 at 10 h 38 min 

    Thank you Tina! Thank you for your passage here! 🙂

  • Tina
    7 août 2018 at 6 h 33 min 

    Denmark looks beautiful and your pictures captured that. The apartment was beautiful. Plenty of space but still nice and cozy. I liked the architectural shots as well. So intricate and impressive.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    6 août 2018 at 11 h 00 min 

    Merci Chris ! Effectivement, quel soulagement quand on a vu la location ! C’est très calme, on a pu décompresser et puis après de toute façon, à peine la tête posée sur l’oreiller que l’on dormait déjà ! 🙂

  • Chris
    5 août 2018 at 18 h 27 min 

    C’est un pays que j’aimerais découvrir. J’ai l’impression que de plus de français y passent leur vacances d’ailleurs.
    Vous avez dû être contents d’arriver et d’avoir un si bel appartement après votre petite mésaventure du début de séjour…

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    5 août 2018 at 8 h 10 min 

    Ok Alain ! Tu prévois également de faire Copenhague, d’autres îles ou pas ? 🙂

  • Alain
    4 août 2018 at 20 h 47 min 

    Pas grave ! Je me ferai un plaisir de les découvrir à mon retour ( non je n’y resterai pas trois mois !) .
    Bonne soirée !
    Alain

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    4 août 2018 at 16 h 43 min 

    Merci Alain ! Si tu pars dans une semaine, tu ne verras pas beaucoup d’articles, j’essaie de publier 1 article par semaine, à moins que tu y restes 3 mois, mais je ne peux pas faire plus ! 🙂 Bon voyage alors, j’ai adoré ce pays, les gens sont très sympas, ils nous bien aidés et bien accueillis.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    4 août 2018 at 16 h 40 min 

    Merci Anne ! Ah tu es avec le couvercle de la casserole, c’est une habitude je pense et puis on a fait comme ça au final, on s’est pas laissé mourir de faim ! 🙂

  • Alain Durand
    4 août 2018 at 13 h 37 min 

    Superbe article ! D’autant que je m’apprête à partir au Danemark cette semaine Et Aarus sera une de nos étapes !
    Je suivrai les articles avec enthousiasme.
    Et très belles photos !

    Alain

  • Anne
    4 août 2018 at 11 h 18 min 

    Tout à fait comme on imagine les villes du Nord.
    Et l’appart est super! (Euh, je n’utilise pas d’égouttoir pour les pâtes, mais le couvercle de la casserole… )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.