Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Danemark – Bateaux vikings à Roskilde

Après notre visite de la superbe cathédrale de Roskilde [1], nous descendons la colline où nous nous trouvions, la ville comporte une zone haute (cathédrale, centre-ville) et une zone basse, pour nous rendre au bord du fjord [3], au musée des bateaux vikings [2]. Dans la zone, il n’y a pas que le musée, on retrouve des ateliers de fabrication, du travail du bois, un café et plein d’activités pour les enfants (normal on est au Danemark !). Il est également possible (de la mi-mai à septembre) de faire un tour en bateau nordique traditionnel propulsé sur l’eau à la seule force de vos poignets et de ceux de vos compagnons de bord. Cela dure environ une heure, il vaut mieux appeler avant pour se faire confirmer les horaires !

 

La petite histoire

Les bateaux ont été découverts en 1962 lors de fouilles menées dans le fjord de Roskilde, juste aux abords du village de Skuldelev. Au 11ème siècle, ces bateaux furent délibérément coulés dans un bras de mer étroit à 20 km au nord de Roskilde, certainement pour faire barrage à une attaque ennemie. Une fois les coques percées et les bateaux coulés, des pierres furent empilées sur les épaves pour former une barrière sous marine :

roskilde2-carte

Après une descente d’environ 10 minutes à pied, nous atteignons le fjord de Roskilde. Il se jette au nord dans le Kattegat, le nom de l’espace maritime entre le Danemark et la Suède. Sur le Seeland, il y a 2 fjords principaux, celui de Roskilde et l’Isefjord. J’ai trouvé les bords du fjord très calme, d’autant plus que le temps était un peu couvert, cela rajoute un petit truc à l’ambiance. En se retournant, on voit au loin, sur les hauteurs, la cathédrale :

Le bâtiment du musée est un peu austère au premier abord, c’est une sorte de bloc de béton, il a été construit dans les années 70. Il s’est passé plusieurs années entre la construction du musée et le moment où les 5 épaves ont été reconstituées. C’est un travail de long haleine car il a fallu prendre chaque petit morceau, le restaurer et le replacer. En tout, on peut donc observer 5 bateaux, tous numérotés, de 1 à 6 (il n’y a pas le 4). Sur la photo de droite, le Skuldelev 3, un petit navire côtier de 14 mètres de long qui pouvait transporter des hommes et des cargaisons. Il pouvait naviguer à la voile ou aux avirons, il a été réalisé aux environs de 1040 en chêne danois au Danemark :

Le bateau en avant-plan est le Skuldelev 2, un grand navire de guerre de 30 mètres, probablement destiné aux pillages internationaux, qui a été construit à Dublin. Dans le fond à gauche, on peut voit le Skuldelev 6, le plus petit de tous avec ses 11 mètres. Il servait essentiellement à la pêche et a été construit vers 1030 en pin en Norvège :

Skuldelev family

Le Skuldelev 5 est un petit bateau assez long, il mesure 17 mètres. Il était destiné à la guerre et pouvait accueillir une trentaine d’hommes. Il est constitué de plusieurs bois, probablement issus du recyclage d’autres embarcations. Il a été construit vers 1030 au Danemark :

Ce robuste navire qui était destiné à la haute-mer est le Skuldelev 1. Fabriqué vers 1030 en Norvège, il a été réparé avec des bois provenant du Danemark par la suite. Il servait sûrement à faire du commerce, il pouvait accueillir 6 à 8 hommes et comportait une cargaison. Il mesure près de 16 mètres :

Vers la fin du parcours, on entre dans une pièce avec des reproductions de bateaux vikings pour le plus grand plaisir des enfants. Ils peuvent monter dedans, se costumer et se faire prendre en photo. Cela donne un aperçu des couleurs vives qui étaient employées :

Bateau-jeu

Dans une galerie, on retrouve tout un pan de mur dédié à l’histoire des vikings, on y retrouve divers objets, des photos de sites ainsi que des cartes. Ici, un jeu de dés avec des motifs de cercles et de points venant de Dublin et un jeu en bois provenant également d’Irlande, tous les 2 datent du 10ème siècle. A droite, une carte qui symbolise les routes de navigation des vikings :

Nous en avons fini avec la visite de la halle aux bateaux, nous sortons du musée. A l’extérieur, on retrouve des ateliers où l’on fabrique des répliques de bateaux vikings. Ils sont fabriqués avec les techniques et les outils de l’époque. Nous sommes sortis un peu tard, les démonstrations étaient déjà terminées. Habituellement, en été, on peut voir des charpentiers de marine, des forgerons ou bien encore des tisserands en plein travail. Dans le port, on peut voir (s’ils ne sont pas en mer), les répliques des 5 Skuldelev, en hiver ils sont mis à terre :

Le travail est superbe, j’aime beaucoup la forme et le style de ces bateaux vikings. Il y a également des activités pour les enfants, ils peuvent frapper des pièces ou bien encore peindre leur propre bouclier. Après ce petit tour, nous allons au café Knarr, juste à côté, pour nous prendre une petite boisson chaude. Je n’ai pas pu résister, j’ai pris un thé à la réglisse, un grand classique au Danemark :

Travail méticuleux

Carnet pratique

Musée des bateaux vikings | Vindeboder 12 – 4000 Roskilde | Environ 17,50 € | Site

Balade en bateau nordique traditionnel | Vindeboder 12 – 4000 Roskilde | Environ 12 €

La visite est très intéressante, l’histoire des vikings tout autant et voir ces bateaux resurgir des eaux après tant de siècles a quelques choses de magique. Le travail des scientifiques est formidable, des décennies pour reconstituer les épaves pour qu’elles n’en soient plus et reprennent vie. Je précise que tous les affichages sont également en français. Dans un salle, on peut voir une vidéo, en version française (le planning est disponible à l’accueil) qui explique comment s’est passée la récupération des morceaux. Il a fallu isoler le secteur et le vider temporairement de toute son eau, un travail titanesque !  En 4 mois, les archéologues purent retirer les amas de cailloux pour remonter les bateaux (en milliers de fragments). Et vous, êtes-vous fasciné par les vikings, leur mode de vie, leur expansions et leur sens du commerce ? Les restes des bateaux de Skuldelev vous ont-ils plu ? 🙂

Newsletter

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 novembre 2018 at 23 h 24 min 

    Merci Esther ! 🙂
    Ah ces vikings, ils sont plein de surprises, passionnants ! Les bateaux ont été reconstitués avec de la minutie et de la patience, c’est clair que c’est un énorme boulot ! 🙂

  • Esther
    19 novembre 2018 at 20 h 50 min 

    Hello Anne, tu en as vu des tas de trucs intéressants dans ce petit pays ! je suis tes aventures régulièrement même si je ne laisse pas de message, j’apprécie le voyage ! des bateaux Vikings datant de plus d’un millénaire, et reconstitués c’est quand même bluffant. En plus les matières et les couleurs donnent de belles photos de détails. Quel boulot de titan ont fait ces scientifiques… un bel hommage à ces Vikings qui parcouraient les mers alors qu’ils n’avaient que des instruments rudimentaires, et qu’ils leur manquaient un petit GPS 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    18 novembre 2018 at 22 h 17 min 

    Merci Anne ! Tu parles peut-être du Vasa museum ? Je l’ai vu, il est superbe ! Par contre, il est de 1628, donc plus récent, ce n’est plus l’époque viking, mais peut-être qu’on ne parle pas du même … ?
    https://annelandoisfavret.fr/stockholm-partie-2/ Si tu veux voir l’article.

  • Anne
    18 novembre 2018 at 20 h 30 min 

    Il y a un bateau viking comme ça à Stockholm, c’est super intéressant!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.