Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Corbeau et nuages

 

Un petit article pour patienter avant un plus conséquent sur mon week-end à Bruges chez nos amis les belges qui ont bien ravis nos yeux, nos papilles et nos gosiers ! La série qui suit est consacrée à la nature, quelques photos prises à la volée, au gré des occasions que la nature nous donne. Elles ont toutes été prises depuis ma maison ou mon jardin, pas besoin forcément d’aller très loin pour trouver des sujets photographiques. Les photos ont été prises entre fin Avril et début Mai, avec des journées capricieuses et de belles journées également, le temps ayant été très inégal.

 

Maître corbeau sur un …. toit perché … tint en son bec … rien en fait, il était bien mouillé, il venait de se secouer les plumes et il a décollé juste après. J’adore son air ébouriffé et à sa bouille on a l’impression que ça ne lui plait pas. Peut-être a-t-il senti que je rigolais un peu de lui :

Poule mouillée

 

Un avion a traversé un nuage cotonneux et fin, ce qui a donné cette trace qui sépare le nuage en 2. Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà vu ça, mais je n’ai pas tout le temps le nez en l’air non plus :

Divorce de nuages

 

J’imagine cet arbre épris de liberté et voulant décoller comme cet avion (d’ailleurs, ça lui est arrivé, puisque quelques semaines après, il a été décollé, mais du sol, il était mort depuis un an et demi le pauvre) :

Tree airlines

 

Je ne fais pas souvent de photos du soleil directement, j’ai toujours un peu peur pour mon capteur. Là, j’ai tenté, c’était rapide et furtif grâce à tous ces nuages :

Héros masqué

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 juin 2015 at 20 h 22 min 

    Merci Amor ! Il me semblait bien que ça n’avait pas l’air courant, quand j’ai vu ça, j’ai couru prendre l’appareil photo, car j’ai trouvé ça inhabituel !

  • Amor
    7 juin 2015 at 18 h 02 min 

    Maitre Corbeau sur un toit perché n’a pas l’air très éveillé. Bel instant.
    Le capteur je ne sais pas ce qui peut arriver, à chercher.
    J’aime bien l’avion qui coupe les nuages je ne crois pas que ce soit très fréquent, faut le bon avion au bon endroit les bons nuages, un instant décisif en somme.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    6 juin 2015 at 18 h 38 min 

    Merci Esther ! Oui, j’avoue, c’était facile de se moquer ! :p Il faudra que je trouve quelques articles au sujet de la fragilité du capteur au soleil !

  • esther
    6 juin 2015 at 18 h 14 min 

    ça ne se fait pas de se moquer des corbeaux ébouriffés, il n’est pas content du tout 😉 . Sympa cette photo. Et ton histoire d’arbre qui veut s’envoler, c’était prémonitoire. Les titres sont bien trouvés ! a propos de capteur, je me pose aussi la question de sa fragilité face au soleil, est-il comme nos yeux, aussi sensible ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.