Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Château de Vaux le Vicomte

Le 14 Octobre dernier, nous avons fait visiter le château de Vaux le Vicomte en Seine et Marne (77) à des amis. Nous avons fait l’ouverture pour pouvoir visiter l’intérieur du château le matin (plus faible affluence). Les jardins peuvent se faire l’après-midi tranquillement, c’est grand, on ne se marche pas dessus !

 

La petite histoire

Situé à 50 km de Paris et juste à côté de Melun, sur le territoire de la commune de Maincy, le château de Vaux le Vicomte a été construit entre 1656 et 1661 pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Ce dernier fit appel aux meilleurs artistes de l’époque, l’architecte Louis Le Vau ou bien le paysagiste André Le Nôtre. Ce chef-d’oeuvre d’architecture classique est aujourd’hui la plus importante propriété privée de France classé aux Monuments Historiques depuis son achat en juillet 1875 par Alfred Sommier. Au début de la guerre 14-18 fût créé un hôpital militaire dans les communs. Si vous admirez le château de Versailles, sachez qu’il a été construit d’après celui de Vaux le Vicomte :

Nous sommes arrivés pour 10h, heure de l’ouverture, tout était calme et le temps promettait déjà d’être superbe. Le soleil commençait à être assez bas en octobre, sa lumière rasante était du plus bel effet. Il y a un parking (gratuit) de l’autre côté de la nationale, mais si vous arrivez en cours de journée, je pense qu’il peut être vite plein, il n’est pas forcément très grand. Sur la gauche on remarque une sorte de pellicule blanche sur la pelouse, au début, nous avons cru que c’était une couche de givre, car il faisait assez frais en arrivant, mais en nous rapprochant, nous avons pu constater que c’était en fait des fils de toiles d’araignées ! Incroyable, toute l’herbe en était recouverte et il n’y a pas que là, les pelouses à l’intérieur en sont également recouvertes :

Château de loin

L’entrée et les caisses se situent à l’extrême droite du portail. Le tarif adulte classique est de 16,50 € (château, jardins et musée des équipages), mais selon les périodes, il y a également des billets à 19,50 €, ce sont les visites aux chandelles, de début mai à début octobre tous les samedis soirs de 17h à 23h. Vous visitez le château uniquement à la lumière de chandelles, je ne l’ai jamais fait, ça doit être sublime, je me suis notée ça dans un coin ! Vous pouvez aussi ne visiter que les jardins, cela sera alors 10 € (hors chandelles et événements spéciaux). Au moment de notre visite, dans la cour à l’entrée, nous avons trouvé des affiches de films qui ont été tournés à Vaux le Vicomte. Il y avait à ce moment-là une petite rétrospective :

Nous voilà devant les grilles, non plus du domaine, mais celles du château. Elles sont en fer forgé avec de nombreux détails qui se laissent s’admirer, tout comme la façade du château, pleine de sculptures. On voit également tout en haut du château la lanterne, on peut y monter :

Château de près

On retrouve encore ces « toiles » d’araignées sur les pelouses, je trouve que ça ressemble plus à de la barbapapa. Le château est conçu selon une configuration classique avec des douves et il est stratégiquement placé entre le château de Vincennes et celui de Fontainebleau :

Les communs se situent avant le château (depuis l’entrée), ils abritent la Cour des Bornes, une ferme, un restaurant et le musée des équipages :

contact@annelandoisfavret.fr

Communs reflétés

Nous commençons la visite du château et il n’y a pas beaucoup de monde, c’est très agréable ! Les 2 premières photos ont été prises dans le cabinet de Fouquet. Le bureau de type « Mazarin » est fait en marqueterie de bois contrastés :

Nous arrivons dans une pièce en angle, exposée est et sud, le cabinet de Madame Fouquet alias Marie-Madeleine de Castille qui fût sa seconde épouse. Cette pièce est devenue, en 1705, une chambre pour les invités du Maréchal de Villars :

Bureau fleuri

Cette chambre avec ces « sublimes » motifs est de style Louis XV, elle a servi de chambre pour les amis des Villars également. Sur la photo en bas à gauche, c’est la chambre Praslin, plus précisément du duc de Praslin. Il acheta le domaine en 1764. En bas à droite un couloir qui mène vers une petite pièce qui se trouve juste au dessus du Grand Salon (que nous verrons plus tard). On peut voir le Grand Salon depuis le premier étage par une petite fenêtre :

Nous empruntons les escaliers pour poursuivre la visite au rez-de-chaussée. Au détour d’un couloir, quelques objets mis là, en rapport avec le cinéma :

Nous arrivons au Grand Salon, ou Salon Ovale, ou bien encore dit en « rotonde », qui constitue une originalité dans le château. L’ensemble forme une travée centrale, elle permet aux visiteurs d’avoir une vue traversante dans l’axe cour d’honneur-perron-vestibule-allée en perspective des jardins situés de l’autre côté. Au moment de notre visite, étaient exposés des costumes de la série télé « Versailles ». En s’approchant, on a pu constater qu’ils étaient très bien réalisé :

Le soleil baigne le salon ovale, nous ne sommes pas loin du zénith. Au plafond, on retrouve une coupole dont l’auteur des peintures fait débat. Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’initialement, Le Brun devait la peindre, cela ne s’est pas fait, et la voûte est restée en plâtre pendant 2 siècles. Le décor actuel aurait été peint lorsque le duc de Praslin était propriétaire du château, même si après chiffrage du projet, il n’avait pas donné suite de part un coût trop élevé. Il existe un projet qui se base sur les dessins et cartons (conservés sur place) faits par Le Brun, pour peindre la coupole comme initialement prévu :

Salon ovale

Nous arrivons dans l’antichambre du roi, pièce inachevée, qui accueille maintenant la bibliothèque. Le corps de bibliothèque en acajou date du XVIIIème siècle. On pouvait retrouver aussi un écran avec une vidéo qui montrait un tournage de film ainsi que ses effets spéciaux, rien de moins que la destruction du château :

contact@annelandoisfavret.fr

Pour le reste des pièces du rez-de-chaussée, je me suis surtout attardée sur les plafonds. La seconde peinture se trouve dans un petit couloir en angle :

La dernière partie de la visite se fait au sous-sol. Ce secteur est en partie enterré et on y retrouve les offices, les chambres d’officiers et les cuisines. Les cuisines sont à l’opposé de la salle à manger, 2 couloirs latéraux ont été ajoutés en 1659 sur ordre de Vatel, alors maître d’hôtel de Nicolas Fouquet :

Les jardins sont immenses, si on veut aller jusqu’à la statut d’Hercule, il faudra longer tout le canal et en revenir ce qui fait à peu près 3 km. Avant d’aller déjeuner, nous nous attardons sur le château côté sud et ses détails :

Après le repas, nous repassons par les communs et visitons le musée des équipages. On y retrouve des attelages, des voitures mais également des pièces d’équipement pour les chevaux :

Pour visiter les jardins nous repassons à côté du château, le temps de faire une petite pause photo et d’observer les nombreux poissons dans les douves :

Reflet de château

Nous traversons les jardins entre le parterre de fleurs et le parterre de broderie. Nous arrivons au rond d’eau. Nous apercevons derrière le jet, la statue d’Hercule. A mi-parcours entre le rond d’eau et la statue, on retrouve les cascades et les grottes (dont une statue de Neptune). Sur la photo en haut à droite, nous avons déjà franchi le grand canal et regardons vers le nord en direction du château. En remontant au-dessus des grottes, on tombe sur la statue d’Hercule, on ne peut pas la louper tellement elle brille ! Vous pouvez continuer au-delà, toujours en direction du sud, le domaine est vraiment immense :

Vous pouvez facilement passer la journée sur tout le domaine, visite du château, musée des équipages et tous les jardins. Et franchement, je le conseille vivement, car si vous y passer juste une demie journée pour le château et voir de loin les jardins, ça serait un peu gâché. Assurez-vous que la journée soit évidemment un minimum ensoleillée, ça n’en sera que plus agréable. Pour notre part, nous ne sommes pas allés au-delà d’Hercule, mais au retour nous avons pris le temps de faire tout ce qui se trouve sur les côtés de l’allée centrale, comme le parterre de la couronne (photo de gauche) par exemple :

Carnet pratique

Château de Vaux le Vicomte | Route de Meaux puis D215 – 77950 Maincy | 16,50 € | Site

Il faut absolument y aller toute la journée, et faire de préférence les intérieurs du château dès le matin pour être tranquille. Nous avons bénéficié d’une journée d’octobre très belle et même plutôt chaude, plein de gens étaient en tee-shirt ! Je vous conseille également, si vous le pouvez, de faire les visites aux chandelles, on m’en a toujours dit du bien et je sais que la prochaine fois que j’y vais, ça sera pour ça ! Alors, avez-vous aimé la visite ? Y êtes-vous déjà allé et qu’avez-vous pu voir ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

8 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    29 mars 2018 at 19 h 45 min 

    Merci Esther ! je viens de me replonger dans ton article, j’ai aussi regardé la vidéo, et ça me donne encore plus envie d’y aller ! 🙂

  • Esther
    29 mars 2018 at 12 h 34 min 

    L’avantage de venir de province de temps en temps à Paris, c’est que les copains en profitent pour vous faire visiter les alentours 😉 je suis donc allée le visiter lors de ces fameux parcours aux chandelles et j’ai adoré ! si ça vous dit, c’est par ici : http://www.justalook.net/soiree-aux-chandelles-vaux-vicomte/
    Bien sur la lumière de ce beau jour d’octobre est totalement différente, les « champs » de toiles d’araignées dans la lumière rasante sont superbes. Bonus pour l’intérieur du château avec le bureau fleuri. Il y a aussi de quoi faire avec les douve, les plans d’eau et les reflets. Merci de la balade, Anne, toujours un plaisir !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    28 mars 2018 at 22 h 03 min 

    Merci Grégory, contente de te voir par ici ! 🙂
    Si tu passes vers Melun un jour, n’hésites pas, c’est à faire !

  • gregory
    28 mars 2018 at 20 h 44 min 

    Merci Anne pour cette balade,
    Je ne connais ce château que de nom, et tes photos donnent envie d’y aller!!!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    28 mars 2018 at 15 h 34 min 

    Merci Anne ! Dès que je peux y aller, j’y fonce et je vous rapporterai bien évidemment un petit article ! 😀

  • Anne
    28 mars 2018 at 14 h 20 min 

    Ah oui, quand j’ai vue eu tu parlais d’une visite aux chandelles, j’ai pensé que c’est ce que je préfèrerais! C’est très beau de jour, mais j’imagine assez bien la magie du soir!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    28 mars 2018 at 12 h 27 min 

    Merci pour ton passage Manon ! Tu dois bien connaître les jardins alors, j’espère qu’un jour tu auras l’occasion de visiter l’intérieur du château ! 🙂

  • Manon
    28 mars 2018 at 12 h 19 min 

    Je suis allée plusieurs fois à ce château, à chaque fois dans les jardins que j’aime beaucoup. Ton article est l’occasion pour moi de voir ce lieu à travers tes yeux, mais aussi d’en découvrir l’intérieur ! La photo « Bureau fleuri » est vraiment magnifique <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.