Budapest – Les transports

 

Pour bien se déplacer dans Budapest, je vous propose une petite revue des transports en commun. Sur les 2 semaines où nous étions dans la capitale hongroise, nous avons utilisé une carte 7 jours, qui revient moins cher que de prendre des tickets simples 2 fois par jour (en moyenne, un aller et un retour). C’est une carte individuelle, et elle coûte 4950 Ft, soit environ 16,20 €. Si vous restez moins longtemps que 7 jours, il se peut qu’il y ait d’autres solutions moins chères j’imagine. Tout dépend également si vous êtes des gros marcheurs ou si les choses que vous voulez visiter sont proches du centre ou non. Budapest est plutôt bien desservie, il y a 4 lignes de métros, 5 lignes de trains type RER et puis après des gares grandes lignes évidemment mais aussi un très fort réseaux de tram et de bus, de trolleybus (bus électriques) ainsi que 2 lignes de bateau. Et tout cela est accessible avec la carte de transport. Les seuls choses que vous ne pouvez pas prendre, en dehors des grandes lignes, c’est le funiculaire du château (à ma connaissance). Et pour les RER, si vous sortez des limites de la ville, il faudra payer un complément. La nuit, il y a énormément de bus qui circulent et même le tram 6 qui ceinture presque toute la ville dans sa partie centrale. Pour rappel, le marqueur [H] est notre location.

 

Les différentes compagnies

Pour ne pas s’emmêler les pinceaux entre les compagnies, sachez que la BKK gère tous les réseaux internes à la ville. Sont compris dedans les métros (M), les trains types RER (HEV), et puis les trams, bus et navettes fluviales. La MAV s’occupe des grandes lignes avec la BKV Zrt. et la GYSEV :

 

Voici un plan du réseau de la BKK. Notre location se trouve non loin de la station de ligne 1 (en jaune) qui s’appelle Oktogon. C’est un très bon spot pour se déplacer, il y a également les trams 4 et 6 (le nocturne) :

Plan

 

La ligne 1 est la toute première construite, elle a été mise en service en 1896 à l’occasion des festivités du millénaire. Elle est très courte, il y a 11 stations sur une petite distance, environ 5 kilomètres. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le matériel roulant est vieux, cela empêche d’ailleurs le métro de rouler à pleine vitesse. Les stations sans correspondances souterraines avec d’autres métros, n’offrent pas la possibilité de changer de sens de circulation depuis la station, il faut pour cela remonter à la surface et prendre l’autre entrée :

Mini-station

 

Les rames sont toutes petites, basses de plafond et il n’y a que 4 rames. Les quais sont larges mais pas du tout long, c’est une sorte de métro en miniature. L’été, cette ligne est un four, il n’y a pas de climatisation. Il y a même des élus qui auraient manifestés en maillot de bain et peignoirs cette année pour dénoncer ces conditions, et pas que sur la ligne 1, sur la 3 également. Les lignes climatisées sont la 2 sur les rames récentes et la 4. La ligne 1 est creusée à une faible profondeur, elle ne doit pas se trouver à plus de 5 mètres sous terre :

 

Les escalators sont pentus et rapides dans certains secteurs, n’y allez pas avec une jambe dans le plâtre ! 🙂 Ici, une correspondance pour aller vers la ligne 3 :

Escalator rouge

 

Nous faisons la plupart de nos changements à Deák Ferenc tér, la plaque tournante du métro, 3 lignes sur 4 y passent. Elle est très fréquentée, mais en terme de flux voyageurs cela reste gérable aux heures de pointe, il y a moins de monde qu’à Paris. La ligne 3 a été mise en service par tronçons entre 1976 et 1990 :

 

Nous avons utilisé également la ligne 4, la plus récente, elle date de 2014. C’est un métro automatique et je dois dire qu’elle est top, les quais sont larges, propres et modernes. Sur les bords des quais il y a un bandeau lumineux qui change de couleur quand un train est à l’approche par exemple. Les stations sont creusées très profondément, il y a de grands escalators pour nous mener aux quais. La décoration en générale est moderne et design. Sur la première photo, vous apercevrez une dame légère sur la gauche avec un polo bleu foncé, en effet à Budapest, il y a des agents partout. Il n’y a pas de tourniquets comme à Paris, ce sont des lignes de validateurs où l’on peut passer librement, mais à cet endroit, il y a toujours des agents qui contrôlent vos titres, je crois qu’il est quasiment impossible de resquiller :

 

Nous sommes toujours sur la ligne 4, à la station Újbuda-központ, qui est à 2 arrêts du terminus sud. La décoration est différente d’une station à l’autre, c’est très sympa :

Újbuda-központ

 

Passons maintenant aux gares grandes lignes. Ici nous sommes à Keleti pályaudvar, qui veut tout simplement dire Gare de l’Est. Un magnifique bâtiment qui date de 1881, et qui fait le lien avec le réseau du métro, on y retrouve la ligne 2 et la ligne 4. Nous sommes d’ailleurs partis de cette gare pour nous rendre à Bratislava (qui sera vue prochainement dans un futur article). Il y a plusieurs endroits où il y a des guichets, au début, nous nous sommes présentés à ceux pour les liaisons grandes lignes mais en interne. On a un peu tâtonné, et on a finalement trouvé les guichets pour les liaisons internationales :

 

La gare de Nyugati pályaudvar, gare de l’Ouest en français, se trouve à 2 stations de tram de notre location. Nous n’avons pas fait de voyage depuis cette gare, mais nous avons testé les consignes à bagages, très compétitives, environ 3 € pour la journée. La façade a été conçue par les ateliers Eiffel et son ouverture a eu lieu en 1877. Outre le métro 3 on retrouve les trams 4 et 6 :

A l’Ouest

 

Pour nous rendre dans une jolie ville à un peu plus de 20 kilomètres au nord de Budapest (qui fera l’objet d’un futur article) nous sommes partis de la gare de Batthyány tér, au nord du centre-ville. En effet, on y retrouve la ligne 5 de trains de type RER. La gare est quasiment collée à celle du métro 2, et il n’y a que très peu de quais. Les trains sont propres et ils ont un confort équivalent à un RER. Nous l’avons pris 30 minutes et pendant le trajet il y avait des contrôleurs. Dans ces trains, il y a apparemment le wifi, mais nous n’avons pas testé :

 

Pour le plaisir, je vous propose une autre station de la ligne 4 du métro (Rákóczi tér). Les effets avec les éclairages sont superbes :

Rákóczi tér

 

Nous avons donc pris un train grandes lignes à l’international. Les trains, d’extérieur, ressemblent aux trains Intercités que l’on trouve en France mais à l’intérieur je trouve que cela se rapproche beaucoup des TGV. Les sièges sont confortables, c’est propre, il y a des écrans pour nous indiquer notre position sur le trajet (le train n’est pas direct), bref c’est très moderne. J’ai appris par la suite que le train, même s’il porte le nom de la compagnie ferroviaire hongroise est géré par la Deutsch Bahn (compagnie allemande). Ce train dessert entre autres, Bratislava, Prague et a son terminus à Munich :

 

Nous avons testé quelques lignes de tram, comme la 4 et 6 qui passent juste à côté de notre location, qui sont des lignes avec du matériel moderne, mais l’on peut retrouver sur plusieurs lignes, comme la 2 ou la 41 de vieux trams d’époque qui ont beaucoup de charme. Evidemment, il n’y a pas de climatisation et ça bouge pas mal, mais comme tous les vieux matériels :

Tram 41

 

A Budapest, on retrouve un équivalent des Vélib’, les Bubi. Nous n’avons pas testé, mais je pense que ce n’est pas trop cher. Ils sont également gérés par la BKK. De mémoire, il y a moins de stations qu’à Paris :

Bubi vert

 

 

Je ne vous mets pas de liens car les sites des compagnies ont l’air d’avoir quelques difficultés à fonctionner en ce moment. Nous n’avons pas testé les taxis, mais il est conseillé de prendre ceux de la compagnie officielle Fötaxi. Le réseau est dense et même s’il y a moins de métros en fréquence comparé à Paris, cela n’est pas du tout gênant dans le sens où il y a moins de monde. Ils sont propres dans l’ensemble, pas tous climatisés, en été pas facile, surtout qu’il fait facilement 30 °C, une partie est moderne, ce qui est appréciable. Et je ne peux m’empêcher de le souligner, mais dans les transports en commun, les gens ne sont pas bruyants, les hongrois sont plutôt réservés de nature. Je vous donne rendez-vous au prochain article ! 🙂

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Laisser un commentaire



Anne

Il y a 2 semaines

Le coup de la manif en maillot de bain, j’aime bien!
C’est photogénique en tout cas!

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 2 semaines

Merci Anne pour ton passage ! 🙂

Esther

Il y a 2 semaines

Tu fais concurrence à l’office de tourisme, je n’aurais pas besoin d’acheter un guide !! avec de belles photos en prime. Je te soupçonne d’avoir prévu cet article et de l’illustrer de la meilleure façon 😉 Un article à garder précieusement dans ses favoris. Il ne manque plus qu’une photo de taxi, mais je suppose qu’ils ne sont pas aussi typiques que ceux de New York !! bonus à l’escalator rouge et à la ligne 4, superbes.

Anne LANDOIS-FAVRET

Il y a 2 semaines

lol Esther ! Oh, je pense que ce n’est qu’un rapide tour, ce n’est pas complet. Je n’avais pas prévu l’article en tant que tel, mais dès le départ, je me suis dit que j’allais garder tous les tickets et dépliants qui me passeraient sous la main pour alimenter des rubriques, au cas où.
Eh bien les taxis sont jaunes, comme à New-York, tu ne peux pas les louper, il y en a même un en photo au début de cet article : https://annelandoisfavret.fr/budapest-memento-park/
🙂

logoblanc

Bienvenue

Auteur photographe basée dans l'Essonne, je vous propose des tirages d'art, des cessions de droits ou bien encore la réalisation de commandes sous certaines conditions. Mon univers oscille entre l'urbain (architecture) et la nature (animaux - monde végétal - paysages).

Me suivre

Newsletter du blog

Flux Flickr

Copyright 2017 © Tous droits réservés - Toutes les photos présentes sur le site et sur le blog sont soumises au droit d'auteur - Mentions légales & crédits