Budapest – Le Grand Marché couvert

 

Pour le second article sur Budapest, je vous ramène vers le centre de la ville, au bord du Danube pour changer un peu des statues communistes ! Si vous commencer à avoir une petite faim, ça tombe bien, car je vais vous faire découvrir le Grand Marché couvert [1] (ou Nagy Vásárcsarnok en hongrois) ! Il est facile de s’y rendre, une station de métro est juste à côté, celle de la ligne 4 Fővám tér mais il y a également plusieurs lignes de tram. Dans Budapest, il y a plusieurs marchés couverts, mais celui-ci est le plus grand et peut-être aussi le plus touristique. Pour cet aspect, nous n’avons pas été dérangés, j’ai plutôt eu l’impression de croiser plus de hongrois que de touristes. Nous nous y sommes rendus plusieurs fois, principalement pour faire nos courses de tous les jours, les prix sont bien plus bas qu’en Europe de l’ouest et tous les produits que nous avons goûté étaient très bons. Le marché est sur 3 niveaux, un sous-sol, avec un magasin Aldi (il me semble), le rez-de-chaussée avec toute la partie pour la nourriture et l’étage pour les souvenirs et les petits restaurants. Dans tous les articles je vous laisserai à chaque fois le repère [H] pour situer notre location.

 

La petite histoire

La construction des marchés couverts à Budapest est venue d’une nécessité sanitaire. En effet, vers 1860, il a été suggéré que l’approvisionnement en nourriture de la capitale soit amélioré. A cette époque, il y avait de gros soucis concernant le contrôle de la qualité et la conservation des aliments, la population souffrait de graves problèmes sanitaires. Vers 1892, un concours a été organisé pour désigner le futur architecte de ce Grand Marché couvert, ce fut Samu Pecz qui le remporta, puis après quelques années d’ajustements ou bien encore de changements, le Grand Marché couvert ouvrit ses portes le 15 Février 1897. Durant la seconde Guerre Mondiale, la structure fut endommagée et en 1991, le marché fut déclaré en ruine et fermé au public. En 1994, l’édifice rouvre après avoir été restauré et est maintenant un incontournable de la ville :

 

Le bâtiment est très souvent pris pour une gare, mais il n’en est rien, même si l’intérieur fourmille de gens. Les tuiles sont faites en porcelaine et proviennent de la célèbre manufacture Zsolnay, créée par Vilmos Zsolnay en 1853. On retrouve d’ailleurs beaucoup de bâtiments à Budapest qui ont été décorés par Zsolnay :

Grand Marché couvert de tuiles

 

Le quartier de Belváros-Lipótváros (5ème district) est très vivant, il fait parti du centre-ville. Le marché est donc situé au bord du Danube, à côté du pont de la Liberté. Sur la photo de gauche, des personnes attendent le tram. A droite, une vue (plus éloignée) du marché depuis la sortie du métro :

 

La première impression quand on pénètre à l’intérieur du marché est « waouh ». Le bâtiment est très haut, et sa charpente métallique est imposante, l’ensemble est sublime. Des gens s’affairent déjà dans les allées pour leurs emplettes du jour. Près de l’entrée principale, il y a quelques stands de produits typiques pour les touristes, mais passés quelques mètres, on trouve bien les marchands plus classiques, entre fruits et légumes appétissants, paprika à tout va ou bien encore charcuteries :

 

Nous montons et découvrons une vue imprenable sur l’ensemble du marché. A cet étage, il y a donc des souvenirs et de petits restaurants, un qui est assez grand, avec des tables dans un coin tranquille, puis des stands de street food un peu partout. On peut s’installer sur de petites tables à partager avec des touristes ou des locaux, l’ambiance est très conviviale :

Les hauteurs du Grand Marché

 

Depuis cet étage, on peut encore plus admirer le bâtiment, entre le toit et les allées, on prend la mesure du volume de l’édifice. Nous passons tout d’abord dans les allées de souvenirs, entre magnets, napperons ou bien encore tee-shirts humoristiques. On est parfois alpagué par les commerçants, mais ils insistent rarement :

 

Parmi les spécialités hongroises, on retrouve le Lángos (prononcez « langoch »), un pain en forme de galette et cuit dans l’huile, qui lui donne un petit goût croustillant. On le retrouve également dans d’autres pays d’Europe centrale. Il est souvent dégusté pendant des fêtes avec plutôt du fromage, mais il se décline avec beaucoup de choses. Ici, ce sont des versions sucrées qui sont proposées. Nous n’avons pas goûté ceux-là, mais les salés avec fromage sont très bons. En redescendant, nous bavons un peu devant les étals de fruits et de légumes. Nous avons goûté aux abricots, mûres et framboises et nous nous sommes régalés. Les poivrons en tout genre se retrouvent partout et tout particulièrement le paprika, la star du pays. Il en existe du doux, du fort voire même du fumé. Les hongrois en mettent dans presque tous leurs plats. Nous avons également goûté au salami au paprika, je recommande hautement :

 

Lors d’une autre visite, nous avons testé un petit restaurant de street food au premier étage. Nous ne pouvions pas venir ici sans prendre au moins une fois un goulash, le plat national, fait à base de bœuf et de paprika. Il est souvent servi avec des pâtes qui ressemblent à des gnocchis en plus fins, parfois cuisinés dans de l’œuf (egg noodle), un délice ! Ce goulash était tout simplement un régal, copieux certes, mais quand c’est bon comme ça, on ne peut que finir son assiette. Nous avons mangé à côté d’allemands, l’ambiance était simple et détendue :

Goulash au top

 

Les courses sont terminées et nous ressortons du Grand Marché. Le pont de la Liberté se trouve juste à côté, enjambant le Danube. Il relie le 5ème et le 9ème district (le côté où nous sommes) au 11ème, qui lui se trouve côté Buda. Il a été construit entre 1894 et 1896 à l’occasion des Festivités du Millénaire de 1896. Il mesure 333,6 mètres de long et 20,1 de large. Il a été ouvert en présence de l’empereur François-Joseph qui d’ailleurs mis le dernier rivet :

Liberté

 

Carnet pratique

Grand Marché couvert (Nagy Vásárcsarnok) | Fővám tér 1-3

 

La visite est terminée mais j’espère vous avoir donné envie de le visiter ou à défaut, vous avoir donné faim ! 🙂 Quelle architecture ce bâtiment, je l’aime beaucoup, même s’il y en a d’autres magnifiques à découvrir à Budapest ! Je vous donne rendez-vous pour un prochain épisode !

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

14 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    6 septembre 2017 at 18 h 49 min 

    Merci Amor ! Ah oui, j’en ai vu plein des nappes ! 🙂
    Ils font effectivement beaucoup de goulash en soupe, comme en République Tchèque, qui se mange dans une sorte de bol fait de pain si mes souvenirs sont bons !

  • Amor
    6 septembre 2017 at 17 h 28 min 

    Un très bon souvenir ce marché où je crois me rappeler que nous avions acheté des nappes et serviettes de table.
    Tes langos sucré ont une drôle de tête je n’en avais pas vu uniquement les salés qui sont effectivement délicieux.
    Quant au goulash nous l’avions mangé plus liquide sous forme de soupe.
    L’architecture du marché est superbe tes couleurs sont splendides. J’aime beaucoup la vue des hauteurs.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    3 septembre 2017 at 22 h 34 min 

    Eh oui, le souci c’est que je ne peux l’affirmer dans l’article, il semblerait qu’il y ait un lien, mais sur les sources officielles, il n’y a que l »architecte cité dans l’article en tout cas. Peut-être a-t-il impulsé le projet, ou alors l’architecte a-t-il fait appel à lui à un moment donné … Je n’arrive pas à savoir.

  • Vinie
    3 septembre 2017 at 21 h 28 min 

    L’intérieur de la structure du marché couvert me fait penser aux constructions Eiffel.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    2 septembre 2017 at 15 h 55 min 

    Merci Anne !

  • Anne
    2 septembre 2017 at 15 h 24 min 

    C’est hautement coloré!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 septembre 2017 at 12 h 31 min 

    Merci Delphine ! J’en étais sûre que j’ouvrirai les appétits de certains ! 😀

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 septembre 2017 at 12 h 30 min 

    Merci de ton passage Philippe ! 🙂 J’ai entendu parler plusieurs fois de Gustave Eiffel lors de mes recherches mais sans vraiment préciser son implication dans cette réalisation. Ce n’est pas bien clair à ce sujet, et on retrouve toujours Samu Pecz cité en architecte, même s’il y a eu aussi un cabinet français qui a apporté son concours par la suite mais toujours dans mentionner M. Eiffel !

  • Delphine
    1 septembre 2017 at 10 h 01 min 

    « waouh » comme tu dis ! Quel magnifique bâtiment ! Je trouve l’intérieur aussi impressionnant que l’extérieur
    Bon maintenant que tu m’as bien ouvert l’appétit, je vais aller faire une petite pause gourmande 🙂

  • Philippe
    31 août 2017 at 17 h 01 min 

    Gustave EIFFEL est le plus connu pour sa tour EIFFEL à PARIS.
    Il a néanmoins bâti de nombreuses constructions en Europe ; elles sont remarquables à l’exemple de ce marché couvert de BUDAPEST qui est très agréable à visiter.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    31 août 2017 at 14 h 22 min 

    Merci Esther ! L’histoire ne dit pas si l’architecte a pensé à une gare lors de sa conception !
    Ouhlala, ce goulash, si tu trempes un doigt, tu es fichue, tu manges tout le plat ! 😀

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    31 août 2017 at 14 h 20 min 

    Merci Donlope pour ton passage ! 🙂

  • Esther
    31 août 2017 at 13 h 14 min 

    Je tombe sur ton article au moment du déjeuner, ça me fait saliver ! je comprends que tu lui consacres un article entier, super endroit, et l’architecture, waouh !!
    c’est vrai que ça ressemble à une gare, en était-ce une à l’origine ? Selon tes explications historiques, ça ne semble pas. By the way, merci pour toutes ces infos détaillées.
    Les photos en hauteur sont très réussies. Et je tremperais bien mon doigt dans la sauce du goulash !!

  • donlope
    31 août 2017 at 11 h 49 min 

    Il est superbe ce marché! Effectivement, ça ressemble un peu à une gare.
    L’architecture intérieure est très belle aussi, et ces étals ont l’air bien fournis!

Laisser un commentaire