Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Budapest – Basilique Saint-Etienne

 

Mon périple hongrois continue, je ne vous ai pas encore tout montré ! Pour ce nouvel article, je vous propose un édifice religieux de très grande taille, la basilique Saint-Etienne. Elle se trouve dans le quartier de Lipótváros (5ème district) et on peut s’y rendre par le métro (ligne 1) en descendant à Bajcsy-Zsilinszky mais vous pouvez également descendre à Arany János utca sur la ligne 3 qui est à peine plus loin. Bien évidemment, il y a également des bus et des tramways à proximité. En arrivant par le métro, vous verrez l’arrière de la basilique (côté chœur), où l’on peut voir les statues des 12 apôtres.

 

La petite histoire

La basilique Saint-Etienne de Pest [1] (ou église paroissiale de Lipótváros) est la plus grande église catholique de Budapest. Le début de sa construction date de 1851 dans un style néoclassique suivant les plans de József Hild. Après sa mort, c’est Miklós Ybl qui pris la direction des travaux en 1867 et lui donna une coupole néo-renaissance après l’effondrement de celle d’origine en 1868. Sa conception inspirée de la Renaissance s’harmonise bien avec les plans initiaux de style néoclassique. Un troisième architecte, Jozsef Kauser, travailla aussi à sa réalisation. Il acheva en 1905 les travaux de construction commencés 54 ans plus tôt. La basilique fut inaugurée par l’empereur François-Joseph Ier et reçoit le titre de Basilica Minor en 1938, à l’occasion du 900ème anniversaire de la mort de Saint-Etienne. Pour rappel, notre location se trouve à ce repère [H] :

 

Je vous propose une vue globale, mais elle a été prise en fin d’après-midi bien après la visite, le matin il pleuvait. Avec le Parlement, c’est le bâtiment le plus haut de la ville avec 96 m. Ses dimensions sont imposantes, 87 m de long sur 55 de large. C’est le 2ème plus grand édifice religieux du pays (après la basilique d’Esztergom) et elle peut accueillir jusqu’à 8 500 personnes :

Basilique

 

Sur le parvis, on retrouve des motifs, sorte de rosaces qui attirent l’œil. Quand on arrive à l’entrée de la basilique, une grande porte en bois nous fait face, les 12 apôtres y sont représentés :

 

Avant de rentrer, il faut absolument lever le nez (oui avec moi ça devient une habitude, mais c’est moi seule qui me tort le cou pour vous présenter ces photos, donc pas de risque de votre côté 🙂 ) :

Accueil

 

En entrant, les dimensions nous impressionnent, on ne voit que la coupole, elle est magnifique. Des mosaïques la décorent, elles sont l’oeuvre de Károly Lotz, un peintre germano-hongrois :

 

Au détour d’une colonne, une statue que je trouve un peu inquiétante, je ne sais pas qui elle représente. La décoration intérieure est très riche, on retrouve du marbre, des mosaïques, des vitraux, des sculptures, des statues et des peintures réalisées par de grands artistes hongrois :

Statue menaçante

 

Je m’attarde longuement sur les détails des décorations, je vous propose quelques vues zoomées pour les apprécier. A un moment, au bout d’une allée, nous avons assisté à une cérémonie dont je n’ai aucune information, plusieurs personnes étaient dirigées vers ces statues, il y avait un cordon pour ne pas que les touristes ne les dérangent de trop :

 

Sur les côtés, de plus petites coupoles se retrouvent sur notre chemin de déambulation, la lumière s’y infiltre d’une jolie manière et les décors autour sont toujours aussi riches :

Coupole

 

Certaines allées ne sont pas accessibles, mais on peut tout de même les apprécier un minimum. Sur la photo de droite, on aperçoit encore la grande coupole, je ne m’en lasse pas. Avec celle du Parlement et de bien d’autres monuments à Budapest, j’ai l’impression de développer une fascination pour les coupoles :

 

Au bout de la basilique, on trouve la chapelle du droit divin. La salle est de forme courbe et on y trouve des vitraux ainsi que la Sainte-Dextre, celle sorte de « maison » que vous pouvez voir sur la photo de droite. A l’intérieur, il y a une relique très précieuse, le main droite (ou l’avant-bras droit selon les sources) momifiée du roi Saint-Etienne, fondateur de l’état hongrois, qui mourut en 1038 et canonisé en 1083. La Sainte-Dextre a voyagé, elle a été gardé en Transylvanie, puis à Vienne et ramené à Buda en 1771. Elle fut transportée en occident en 1944 et rendue à la Hongrie en 1945 :

 

Les vitraux, très modernes dans leur style, représentent divers rois et membres de familles royales, comme, par exemple, la dynastie des Árpád :

 

La visite est terminée, nous ressortons vers midi de la basilique et le temps est triste, de la pluie tombe. Cela n’empêche pas les touristes d’être sur le parvis en assez grand nombre. La pluie fait redescendre la température de 30 à 25 °C et ça fait du bien :

Basilique pluvieuse

 

Nous nous dépêchons de trouver un endroit où manger car la pluie augmente, et au détour d’une rue, nous trouvons ce traiteur et restaurateur italien. Le choix (un peu au pif) a été le bon, c’est tout simplement délicieux, tout est fait maison, les recettes sont originales, le personnel est très sympa :

Pomo d’oro

 

Dans la même rue, ils ont également une autre boutique, celle-ci dédiée aux glaces et autres douceurs. Nous n’avons pas testé car nous avions très bien mangé et n’avions plus du tout faim. Le temps s’y prêtait un peu moins aussi, même si le temps de déjeuner, la pluie avait cessé et on sentait le ciel bleu commencer à revenir, ici, en été, le mauvais temps ne reste jamais bien longtemps :

 

Carnet pratique

Basilique Saint-Etienne de Pest (Szent István-bazilika) | Szent István tér 1 | 1 600 forints (environ 5,20 €) | Site

Restaurant Pomo d’Oro | Arany János utca 9 | Site

 

La basilique est un monument imposant et magnifique. Même si je la trouve un peu chargé par endroit à l’intérieur, j’ai beaucoup aimé la coupole et les vitraux. L’architecture extérieure est aussi superbe ! Le quartier de Lipótváros est très vivant et touristique, mais les rues sont plutôt vivantes et non pas envahies, on peut y trouver des boutiques et des restaurants de qualité. Avez-vous aimé cette visite ? Avez-vous des questions générales sur le pays ou la ville, n’hésitez pas à me questionner si quelque chose vous interpelle ! 🙂

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

8 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 janvier 2018 at 23 h 02 min 

    Merci Amor ! Eh oui Sainte-Dextre, j’ai bien aimé aussi ! 😀

  • Amor
    8 janvier 2018 at 17 h 30 min 

    Bien belle cette coupole en effet, c’est impressionnant même en photo. La prise de vue de l’entrée « accueil » est superbe.
    Sinon j’aime bien le terme Sainte-Dextre ça sonne mieux que Sainte-Main isn’t-it !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 janvier 2018 at 16 h 43 min 

    Merci Donlope ! Ce sont des cadrages que j’aime bien, j’aime avoir une variété de points de vue pour mieux apprécier l’ensemble ! 😉

  • donlope
    8 janvier 2018 at 15 h 50 min 

    Très joli! J’aime bien les détails du sol et la coupole aussi!
    Bravo pour les cadrages très variés.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 janvier 2018 at 11 h 56 min 

    Merci Anne, eh oui ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    8 janvier 2018 at 11 h 46 min 

    Merci Delphine !
    J’utilise un 17-50 qui ouvre à 2.8 (Sigma). Les déformations, que l’on ne peut éviter à la prise de vue (ou alors il faut être riche et avoir un tilt-shift lol), sont bien évidemment corrigées au post-traitement ! 🙂
    Je me contorsionne beaucoup tout de même au moment de la prise de vue pour avoir le moins possible de déformations à corriger au post-traitement, car moins on est rigoureux, plus c’est dur à récupérer.

  • Anne
    8 janvier 2018 at 9 h 48 min 

    Des détails à foison! Un air d’Italie, avec le glacier en prime!

  • Delphine
    8 janvier 2018 at 9 h 46 min 

    Bonjour Anne
    Comme toujours une visite de qualité ! Je m’interroge sur l’objectif que tu utilises, notamment à l’intérieur de la basilique sur les photos en début d’article. Pas de déformations, ou problèmes de perspective … J’imagine que tu t’aides du post-traitement mais quand même …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.