Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Bruxelles – Jour 2

Dans cette 2ème partie sur Bruxelles, nous allons visiter l’Atomium [1], le musée de la BD [2], faire une petite pause au Delirium Café et finir par des pauses longues sur la Grand-Place [3]. Pour nous rendre à l’Atomium, nous avons pris le métro (le parking est payant) depuis le centre-ville jusqu’à la station Heysel sur la ligne 6. L’Atomium est à environ 8 km au nord de la ville, on s’y rend rapidement en métro, moins de 30 minutes avec les changements depuis le centre-ville :

 

Nous y sommes arrivés pour l’ouverture ou quasiment, vers 10h du matin. Le ciel était dégagé avec quelques rares nuages très photogéniques. Le soleil se levait presque dans l’axe de l’Atomium, ce qui donnait de belles lumières et ombres. Dans ce secteur, il n’y a pas que l’Atomium, il y a divers bâtiments qui abritent des expositions, le stade du Heysel, Mini-Europe (monuments européens miniatures) et bien d’autres activités :

Atomium

 

Pour ceux qui ne l’avait pas remarqué, il y a 9 boules, l’Atomium représente un atome de fer (agrandi 165 milliards de fois). On commence la visite en allant directement, avec un ascenseur super rapide, dans la boule la plus haute. On y trouve un restaurant et une vue à 360 ° sur la région. A gauche on peut voir le stade du Heysel et tout au fond, au niveau des éoliennes, se trouve Bruges. En regardant plus au sud (photo de droite), on pointe en direction du centre-ville de Bruxelles :

 

En regardant plus au sud-est, on aperçoit une forêt qui abrite le parc d’Osseghem Laeken, au nord du parc de Laeken où l’on trouve les serres royales (ouvertes au printemps seulement mais qui sont à voir à ce qu’il parait) et le château (à droite, au-delà de la photo) :

Laeken

 

En descendant, nous arrivons dans une boule qui retrace l’histoire de l’Atomium. Il a été construit pour l’exposition universelle de 1958, on y retrouvait des pavillons dédiés à des pays, la plupart n’existe plus aujourd’hui (les pavillons, pas les pays !), il reste par exemple celui des Etats-Unis, une sorte d’anneau vu d’en haut. On retrouve aussi de vieux tickets, des plans et des maquettes :

 

Toutes les boules ne se visitent pas, il y a en a 3 qui sont des boules techniques, une pour les enfants et 2 pour des événements. Cet escalier mène donc vers une boule qui ne se visite pas :

Escalier rouge

 

Au fur à et mesure de la visite, on retrouve des visuels d’époque. On remonte pour la suite de la visite par des escalators (on descend et on monte un peu tout au long du parcours), je vous propose un petit flou artistique improvisé :

 

2 boules sont consacrées à des expositions temporaires. Quand nous y sommes allés, c’était un spectacle son et lumière. Dans une ambiance très colorée avec des panneaux lumineux qui diffusaient plusieurs formes avec une musique qui nous mettait en immersion totale, très sympa :

 

Pour redescendre au plus bas niveau, nous empruntons un escalator très « disco », en mode psychédélique même :

Étrange descente

 

Nous revoilà dehors, le beau temps est toujours là, ce qui me donne l’occasion de prendre quelques photos de l’Atomium de plus près :

 

Une fois revenus sur le centre-ville, nous nous baladons tranquillement dans les rues, en attendant de déjeuner. Nous découvrons cette petite galerie et à l’extérieur quelques façades typiques :

 

Nous remontons vers le nord du centre-ville et passons par la rue Neuve, une artère commerçante très « illuminée » :

Neuve et contrastée

 

Pour le repas du midi, nous nous sommes rapprochés du quartier du Musée de la BD, ou autrement appelé Centre Belge de la Bande Dessinée (CBBD). Nous sommes entrés dans la brasserie Horta. Nous n’avions pas vu tout de suite que ce café était collé au musée. Pourquoi Horta ? Car Victor Horta était un grand architecte belge de l’Art Nouveau, il a réalisé en 1903 ce bâtiment qui abritait les magasins Waucquez et qui maintenant accueille le musée de la BD. Sur la photo en haut à droite, on peut apercevoir au fond l’entrée du musée. Voici 2 vues (ligne du dessous) du hall d’entrée du musée, on remarque la fusée de Tintin, le chapeau de Spirou et Lucky Luke :

 

Au début du parcours, une BD a attiré mon attention, elle a un humour noir comme j’aime bien, c’est Boerke (ou Dickie pour les francophones) de Pieter de Poortere. Je n’ai pas pensé à prendre en photo une planche assez spéciale, basé sur « ou est Charlie ? » mais baptisée « ou est Adolf ? », ce n’est pas du goût de tout le monde j’en conviens, mais la parodie m’a fait rire. Plus loin, dans une autre section, une image que j’ai beaucoup aimé également, intitulée « la Belgique envoie ses troupes » de Zaza :

 

Nous repassons sous la verrière Art Nouveau, impressionnante ! Une section du musée est consacrée à la création d’une bande dessinée, storyboard, remplissage , etc … :

 

Le bâtiment est très lumineux et tout simplement magnifique. Il y a plusieurs expositions permanentes dont une section dédiée aux schtroumpfs et à Tintin, on retrouve ici le sceptre d’Ottokar de l’album du même nom. Dans cette partie, on retrouve également un tableau très utile qui liste tous les albums et tous les personnages. Il nous renseigne sur leur présence ou non dans les albums :

 

Avant de partir du musée, petit arrêt sur les jolies mosaïques du sol du hall d’entrée. Avant la sortie, il y a une grande boutique, vous retrouverez des bandes dessinées ou bien encore une belle palette de produits dérivés :

Phoenix nouveau

 

Si vous remontez les escaliers près de la sortie du musée, vous tomberez obligatoirement sur ce Gaston Lagaffe géant, accompagné de son chat et de son cactus, idéal pour des photos souvenirs. En continuant après et en traversant le boulevard de Berlaimont et en s’engageant directement dans la rue de la Banque, on arrive sur la cathédrale St-Michel et Ste-Gudule qui est très grande. Le début de sa construction date de 1226, elle fut achevée en 1500. Son style dominant est le gothique, mais comme bon nombre d’édifices religieux, il a subi plusieurs transformations au fil des siècles :

 

Lors de notre balade pour rejoindre le centre, nous sommes tombés sur cette belle façade bien travaillée et originale d’un cinéma :

Cinéma

 

Nous n’avons pas pu résister à l’envie de faire un crochet par les galeries royales St-Hubert, qui se composent de la galerie de la Reine, la galerie du Roi et la galerie des Princes. Ici, celle de la Reine, avec une très belle luminosité. Elle est agrémentée de jolies boutiques souvent chics :

 

En ressortant, nous empruntons la célèbre rue des Bouchers, les maisons sont pittoresques, mais les restaurants font un peu attrape-touristes. Nous nous rendons dans l’impasse de la Fidélité, où se trouve le Delirium Café, de la célèbre marque de bière, la Delirium Tremens. Dès l’entrée, nous sommes dans l’ambiance avec ce logo si reconnaissable. Le café se trouve surtout en sous-sol, la décoration nous attire tout de suite, des centaines de plateaux collés au plafond, je me demande même s’il n’y en a pas qui se détachent de temps en temps ! Le catalogue (oui car il faut parler de catalogue) des bières est impressionnant, il y en a plus d’une centaine. C’est un cahier A4 épais de 1 ou 2 cm. On trouve évidemment beaucoup de bières belges, certaines moins connues, ce qui donne l’occasion de les tester bien sûr ! La liste des bières du monde est fournie, on en retrouve de tous les continents :

 

Après le restaurant (un thaïlandais vers les halles St-Gery (vers notre hébergement)), nous remontons sur la Grand-Place pour quelques poses longues. Il y a beaucoup de monde, plein de gens sont assis par terre en plein milieu, l’ambiance est festive, pour cause nous sommes le 31 Octobre, c’est Halloween. Sur la 2ème photo, c’est la maison du Roi, où se trouve le musée de la ville, vu lors du premier article :

 

La 2ème journée se termine, il est l’heure de nous coucher, la journée a encore été bien chargée ! Avez-vous visité ces endroits ? Qu’en pensez-vous ? Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la 3ème journée (la dernière) !

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

12 Commentaires

  • Gilderic
    24 janvier 2017 at 14 h 44 min  - Reply

    J’adore l’Atomium (intérieur et extérieur) et aussi le Musée de la BD (tant pour son architecture que les expos qui y sont organisées). Les photos donnent envie de retourner à Bruxelles.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      24 janvier 2017 at 15 h 41 min  - Reply

      Merci Gilderic pour ton passage ! 😉
      Contente que ça te donne envie d’y retourner, c’est vrai que c’est une ville agréable, on ne s’ennuie pas, il y a beaucoup de choses différentes à voir !

  • Amor
    14 janvier 2017 at 19 h 19 min  - Reply

    Très belle visite et photos.
    Les vues escaliers psychédélique et celle en noir et blanc dans l’atomium sont mes préférés. On est dans un autre univers c’est sympa. Je confirme les serres sont à voir. Neuve et contrastée très bien faite.
    Le musée de la BD j’aivais beaucoup aimé aussi et j’avais retrouvé le titre d’un BD que j’avais lu enfant dans Pilote qui m’avait impressionné du coup cela m’a permis de la retrouver sur internet.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      14 janvier 2017 at 19 h 42 min  - Reply

      Merci Amor ! Je me suis bien amusée avec ces vues psychédéliques ! Les serres me font très envie, je me garde ça de côté !
      Ah oui, avec la quantité de BD qu’ils ont, il y a de quoi réveiller de vieux souvenirs !

  • Donlope
    10 janvier 2017 at 14 h 34 min  - Reply

    J’aime beaucoup cette ville et j’y suis allé quelques fois, mais je ne suis jamais entré dans l’atomium…tes photos donnent terriblement envie en tout cas!

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      10 janvier 2017 at 14 h 48 min  - Reply

      Merci beaucoup Donlope ! La visite à l’intérieur de l’Atomium n’est pas essentielle mais en tout cas, moi j’ai bien aimé, surtout l’expo temporaire son et lumière ! 🙂

  • Cédric
    10 janvier 2017 at 10 h 31 min  - Reply

    Encore une très belle promenade qui nous fait découvrir des lieux connus ou inconnus mais toujours bien mis en valeur par tes soins. Sitôt que je projette une visite à Bruxelles, je reviendrai voir tes billets 😉

    A bientôt !
    Cédric

  • Anne
    10 janvier 2017 at 10 h 07 min  - Reply

    Han, mais je ne savais même pas qu’on pouvait entrer dans l’atomium!

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      10 janvier 2017 at 10 h 31 min  - Reply

      Merci Anne pour ton passage ! Eh oui, on ne peut pas tout visiter, mais il y a déjà pas mal à faire ! 🙂

  • Delphine
    10 janvier 2017 at 9 h 22 min  - Reply

    Je n’avais pas fait le musée de la BD ça a l’air vraiment sympa …
    Mention spéciale pour ton flou artistique j’adore !

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      10 janvier 2017 at 9 h 37 min  - Reply

      Merci Delphine ! Le musée de la BD est très sympa, par contre, je pensais qu’il y aurait un peu plus de choses à voir dans cette contrée de la bande dessinée. J’avais visité le musée internationale de la BD à Angoulême et c’est encore plus grand !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.