Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Blois – Château royal

J’ai fait la visite du château royal de Blois lors d’un week-end dans la région. Je me suis un peu baladée dans la ville, mais comme le temps était assez pluvieux, je suis passée assez vite dans le centre, je vais donc me concentrer uniquement sur la présentation du château. J’ai donc visité l’intérieur, avec les appartements royaux mais également d’autres salles annexes et puis le musée des Beaux-Arts qui se trouve aussi à l’intérieur du château. En fin de journée, je suis revenue au château pour profiter du spectacle Son et Lumière qui retrace l’histoire des lieux !

[ Date de mise à jour : 26 Mars 2020 ]

Date de séjour : 18 au 19 Mai 2013

Pays : France

Région administrative : Centre Val de Loire

Département : Loir et Cher (41)

Début de construction : 13ème siècle

Fin de construction : 17ème siècle

Style : Gothique, Gothique flamboyant, Renaissance, Classique

Superficie : Environ 10 000 m²

L e   c h â t e a u   r o y a l

Le château royal de Blois est situé en plein centre de la ville, sur la rive droite de la Loire. Ce château est un vrai patchwork, il abrite 4 styles architecturaux différents s’étalant du Moyen-Âge au 17ème siècle. A la base, il y a une forteresse médiévale, au 13ème siècle. Vient ensuite, entre 1498 et 1500, l’aile gothique Louis XII avec un nouveau logis pour le roi, elle présente, côté cour, une galerie ouverte. Aujourd’hui, on retrouve le musée des Beaux-Arts dans cette aile. De 1515 à 1518, il y a la construction de l’aile Renaissance, initiée par François Ier. Le superbe escalier massif que l’on voit depuis la cour date également de cette époque. Le dernier ajout est l’aile classique de Gaston d’Orléans (1635-1638), un corps de logis (photo de couverture) qui aurait du être le premier d’un vaste et ambitieux projet de reconstruction. Le chantier est stoppé principalement pour cause de finances insuffisantes. Ce château est un édifice clé, de par ses différents styles, pour la compréhension de l’évolution de l’architecture au fil des siècles. Vous commencerez forcément la visite par la cour d’honneur, où l’on peut observer les ailes avec ces différents styles. Il y a également la chapelle Saint-Calais, datant de Louis XII, dont il ne reste plus aujourd’hui que le chœur. Il y avait les jardins de Louis XII et d’Anne de Bretagne, mais ils ont disparus depuis la Révolution. A l’avant-cour du château, vous retrouverez des bâtiments qui ont beaucoup servi d’hôtels particuliers au fil du temps, actuellement, vous y trouverez l’Office du Tourisme.

S a l l e   d e s   E t a t s   e t   s a l l e   d ‘ a r c h i t e c t u r e 

e t   d ‘ i n t e r p r é t a t i o n   d u   m o n u m e n t

La salle des Etats est une grande salle médiévale de 540 m², elle est l’une des plus grandes et anciennes salles gothiques civiles conservées en France. On y retrouve 6 écrans géants qui retracent l’évolution de l’architecture du château à travers les siècles grâce à des maquettes interactives en 3D. Sa construction date de 1214 par Thibaut VI, dernier comte de Blois-Champagne. Il y tenait ses audiences et ses fêtes. La salle, de par ses grandes dimensions, est recouverte par une charpente constituée de 2 nefs lambrissées qui s’appuient au milieu sur 6 arcs brisés portés par 5 colonnes. La charpente date de 1214, des tests ont été menés sur les cernes du bois. A cette époque, une seule fenêtre avait été construite, toutes les autres datent du 15ème siècle. Son nom vient des Etats Généraux qui se sont tenus 2 fois en 1576 et 1588 à la demande d’Henri III. De 1861 à 1866, Félix Duban entreprend la restauration de la salle, il crée les décors néogothiques qui ornent les murs et pour les fenêtres, il fait fabriquer des vitraux aux emblèmes de Louis XII et d’Anne de Bretagne, le porc-épic et l’hermine. Dans la salle d’architecture et d’interprétation du monument vous pourrez retrouver des maquettes, des schémas et des dessins pour mieux comprendre les différentes phases de construction et de démolition des bâtiments. Plus loin, on retrouve un grand nombre de sculptures, certaines en restauration, d’autres sont des projets de restitution de certaines qui ont disparu. On y retrouve notamment les emblèmes royaux qui furent détruits à la Révolution entre 1792 et 1794. C’est l’occasion de voir de près et en taille réelle les décors du haut des façades, telles que les lucarnes ou les gargouilles.

L e s   a p p a r t e m e n t s   r o y a u x

L’aspect actuel des salles de l’aile François Ier résulte des restaurations de Félix Duban qui a imaginé les décors d’un appartement royal à la Renaissance. Au premier étage, vous pourrez admirer la chambre de la reine ainsi que sa galerie où bon nombre de bals étaient donnés. Vient ensuite la salle du roi, très décorée, pour traduire la puissance du souverain et la richesse du royaume. Le studiolo, aménagé par François Ier avant 1520, est le seul cabinet royal de la Renaissance française conservé. Le décor est constitué de 180 panneaux de chêne, sculptés, peints et dorés qui dissimulent 4 placards à mécanisme secret renfermant des objets d’art. La salle des Valois, sorte de musée de la couronne, fait référence aux collections des Valois (branche cadette de la dynastie Capétienne). Passons maintenant au 2ème étage, vous y trouverez la chambre du roi. Les décors de cette pièce font référence à Henri III. C’est lui qui réglementa les usages de la Cour en limitant l’accès au roi. Cela servira d’ailleurs de modèle pour « l’étiquette » de Louis XIV à Versailles. La tradition dit que c’est dans cette pièce que le Duc de Guise fut assassiné sur son ordre. La salle du conseil, autre lieu probable de l’assassinat du Duc de Guise, servait au roi à réunir ses conseillers. On retrouve ici des tableaux du 19ème siècle, présentés par ordre chronologique, relatant cet événement et les guerres de Religion qui ravagèrent la France durant la seconde moitié du 16ème siècle. Plus loin, la galerie Duban, en 1843, il fait du chantier du château un modèle pour la remise en état des autres monuments du Val de Loire. Les restaurations extérieures sont plutôt fidèles mais les décors intérieurs sont presque totalement créés par Duban. Pour atteindre la vraisemblance historique, il utilise la photographie qui vient d’être inventée. On peut d’ailleurs voir dans la salle l’appareil photographique de Mieusement, un jeune photographe de la ville, qui prend, à l’époque, plus de 4 000 clichés pour la Commission des Monuments Historiques. Certaines copies de ses photos sont visibles dans cette salle, cela vous permettra de mieux vous rendre compte de l’aspect du château au 19ème siècle. Ensuite, la salle Néo-Renaissance qui abrite des meubles et des objets créés au 19ème siècle. De grands vases y sont exposés, ils ont été produits à Blois, la ville fut un grand centre de production de faïences jusqu’à la moitié du 20ème siècle. Au fil du parcours, on croise également un clavecin de 1572 ainsi que des vitraux (datant du 19ème) visibles dans l’oratoire de Catherine de Médicis.

M u s é e   d e s   B e a u x – A r t s

Le premier étage de l’aile Louis XII abrite le musée des Beaux-Arts de la ville de Blois depuis 1869. Plusieurs milliers d’œuvres y sont présentes, elles ont été données par des collectionneurs, des artistes ou ont été acquises par le musée au fil du temps. On y compte plus de 300 peintures, sculptures et objets d’art, parmi les plus remarquables qui sont présentés et regroupés par thème. Des œuvres majeures composent les collections du château, comme Ingres, Rubens ou Boucher. Tout au long du parcours, on retrouve des panneaux explicatifs dont certains, pédagogiques et ludiques, sont destinés aux enfants. Depuis 2015, des parcours basés sur les 5 sens sont disponibles via des dépliants. La Galerie est dédiée aux œuvres monumentales comme des tapisseries ou des sculptures. D’autres salles nous présentent l’art à Blois sous Louis XII, la représentation de l’être humain dans l’art ou bien encore les « petits genres » (paysages, scènes de la vie quotidienne), moins prestigieux que la représentation de l’Histoire.

S p e c t a c l e   s o n   e t   l u m i è r e

En 2018, le spectacle Son et Lumière a été revisité. Celui présenté ici date de 2013, mais il garde le même fil conducteur, raconter l’Histoire du château sur près de 1 000 ans. Les technologiques ont du forcément évoluer depuis, le spectacle doit être encore plus beau. Il dure environ 45 min, une bande sonore l’accompagne entre musique et bruitages immersifs. Il y a divers types de projections, certaines épousent les formes des bâtiments de la cour, d’autres sont plus simples. Le spectacle se joue à 360° et le public se tient debout au centre de la cour. On croise des personnages historiques ou bien simplement des décors qui habillent les bâtiments. On retrouve des narrateurs célèbres comme Pierre Arditi et Fabrice Lucchini associés à l’écriture d’Alain Decaux. Je vous conseille fortement de prendre le billet combiné pour en profiter, cela serait dommage de ne faire que le château. Il prend une autre dimension à la nuit tombée avec toutes ces superbes projections. Le spectacle a lieu tous les soirs d’avril à septembre, des audioguides sont disponibles en 10 langues.

Carnet pratique

Château royal de Blois | 6 Place du château – 41000 Blois | 12 € billet château ou 20 € billet château + Son et Lumière | Site

J’ai beaucoup aimé cette visite, le château a une histoire incroyable. Prévoyez une bonne grosse demie journée pour la visite et une entière si vous êtes passionnés d’histoire et d’architecture. Vous pourrez visiter également la ville, le centre-ville est plutôt mignon et surtout, vous pourrez, après votre dîner, revenir vers le château pour assister au spectacle Son et Lumière. J’ai adoré voir ces projections sur ces façades pleines d’histoire, il faut dire que j’adore les spectacles de ce genre de toute façon. Lors de mon passage, il était déjà très bien réalisé, mais j’imagine que quelques années plus tard, il s’est encore amélioré. Connaissez-vous la ville de Blois et son château royal ? Avez-vous pu assister au spectacle Son et Lumière et qu’en avez-vous pensé ? Est-ce que cette visite et ce spectacle vous tentent ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

2 Commentaires

  • koukou42
    30 mars 2020 at 12 h 44 min  - Reply

    Bonjour Anne, je revis par tes photos et explications notre visite du château en juillet 2013 que nous avons adoré pour ces différents styles architecturaux. Nous avons arpenté la ville mais pas assisté au son et lumière.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      30 mars 2020 at 13 h 51 min  - Reply

      Merci Koukou42 ! Nous y sommes allés à quelques mois d’intervalle ! 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.