Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Berlin – Reichstag et souterrains

Bonjour à toutes et à tous ! Dans ce nouvel article je vous emmène visiter la magnifique coupole du Reichstag, siège du Parlement allemand, et faire un tour dans les sous-sols de Berlin. C’est parti !

La petite histoire

Le Palais du Reichstag a été construit pour abriter le Reichstag (Assemblée du Reich) de 1894 (la construction date de 1884) jusqu’à son incendie en 1933. Il abrite le Bundestag, l’Assemblée Parlementaire de la République Fédérale d’Allemagne depuis le retour des institutions à Berlin en 1999. Le bâtiment est de style néo-classique et est surmonté d’une coupole culminant à 75 mètres du sol, elle est à cette époque construite dans un style contemporain. Cette coupole a été très endommagée pendant la guerre et lors des rénovations ayant eu lieu de 1961 et 1973, elle ne fût pas reconstruite mais même détruite. Celle en verre qu’il y a aujourd’hui date de la réunification, plus précisément du retour des institutions à Berlin :

Pour visiter la coupole du Reichstag [1], il vous faudra réserver en ligne et à l’avance. Au moins 1 mois avant la date de visite souhaitée. Le lien du site est dans la partie « carnet pratique » en bas de l’article. La visite est gratuite, on peut visiter uniquement la coupole, ou bien également la salle du parlement. Quand on arrive devant le Palais du Reichstag, une sorte de préfabriqué est posé dans la cour pour effectuer les contrôles de sécurité, on ne rentre pas si l’on n’a pas réservé et il faut passer les sacs aux rayons X et bien sûr montrer une pièce d’identité (celle qui a servi pour la réservation). Quand on réserve, on choisi un horaire et c’est plutôt bien respecté. Une fois ces formalités passées, on entre en groupe dans le hall puis nous sommes invités à monter dans un ascenseur pour rejoindre la base de la coupole. Vous pouvez prendre des audio-guides, ils sont gratuits et il y en a en français. Quand je suis entrée dans la coupole, j’ai été émerveillée, c’est magnifique ! La rénovation du bâtiment et la coupole sont l’oeuvre de l’architecte britannique Norman Foster. Il y a 2 escaliers, un pour monter, un pour descendre, ils ne se rejoignent que tout en haut. Au centre, il y a un énorme puits, qui sert à réguler la température dans le bâtiment. Tout en bas de ce puits, on trouve la salle de l’assemblée. Lors de la rénovation, tout a été pensé pour économiser l’énergie :

Lors de la montée, on fait plusieurs fois le tour du bâtiment, on a l’occasion de voir une bonne partie de la ville, de plus, l’audio-guide nous fait faire des pauses pour nous relater l’histoire du monument et nous indiquer ce que l’on peut voir. Le Palais du Reichstag est juste à côté de la porte de Brandebourg, on la voit très bien de là. On voit bien évidemment la tour TV, l’hôpital de la Charité (en français dans le texte) ou bien encore le parc de Tiergarten, en même temps, il est tellement grand. Une fois arrivés en haut, nous voyons le haut du puits, c’est plutôt design ! C’est ouvert au dessus car le puits fait aussi récupération d’eau de pluie. Le temps est très capricieux, il y a de la pluie globalement, mais le soleil ne s’interdit pas une petite apparition par moment. Au niveau des photos d’architecture j’ai été servie, mais rien que le fait de la voir, de s’y balader est une super expérience. Il y a également un toit-terrasse à la base de la coupole, on peut s’y balader librement, nous n’y sommes pas allés car il pleuvait et ventait trop à ce moment-là :

Il est temps de redescendre la coupole et revenir sur le plancher des vaches. Un petit coup d’ascenseur et nous revoilà dans le hall avec ces grandes baies vitrées et ce drapeau allemand stylisé. On sort du bâtiment et on peut observer sur le fronton l’inscription « Dem Deutschen Volke » qui veut dire « Au peuple allemand ». Cette devise a été apposée sur le bâtiment pendant la Première Guerre Mondiale en 1916. Les lettres qui constituent la devise sont en bronze et proviennent de 2 canons. C’étaient des prises de guerres napoléoniennes de 1813-1814. Une fois à l’extérieur du bâtiment, on peut voir 4 tours aux angles, elles symbolisent les 4 royaumes de l’empire allemand, la Bavière, la Saxe, la Prusse et le Wurtenberg. Lors de la partition, bien que le Palais du Reichstag se trouvait à Berlin-Ouest, il était tellement près de la partie soviétique que le Mur se situait au pied de la façade du bâtiment. Devant l’endroit où les contrôles de sécurité sont effectués, on peut voir un mémorial en hommage aux 96 députés de Gauche et du Centre éliminés par les nazis en 1933 :

Nous nous rendons ensuite à la station Gesundbrunnen où il y a plusieurs lignes de S-Bahn ainsi que la ligne 8 du U-Bahn pour démarrer notre visite des souterrains [2]. Il y a plusieurs circuits possibles, le Tour 1, 2, 3 et le M. Le 1 présente un abri anti-aérien avec des abris civils ou bien encore des bunkers, le 2 est centré sur les ruines d’un bunker militaire sur plusieurs niveaux et le Tour 3 quant à lui se concentre sur des abris anti-atomiques du temps de la Guerre Froide. Le Tour M – « Percer le Mur », que nous avons choisis, parle des tunnels qui ont été creusés pendant la période du Mur. Nous avons eu un bol monstre, nous sommes arrivés un peu juste pour acheter les billets (pas de possibilité de réserver en ligne), nous avons eu les 3 dernières places pour la visite en français ! Notre guide, une française habitant Berlin et étant archéologue de formation, fait partie de l’association Berliner Unterwelten qui gère les visites. Ils ne sont pas propriétaires, ce qui fait que les photos sont interdites à l’intérieur pour des raisons de droits (il y a des photos d’époque notamment). Notre guide était passionnée, elle nous a fait une visite géniale, hyper détaillée, avec une manière de raconter très vivante. On passe au début par plusieurs salles, elle nous explique que les premiers tunnels ont été construits dès 1961 (date de construction du Mur) et que le dernier date de 1984. Il y eut plusieurs manières de vouloir s’échapper, par des tunnels donc, mais aussi les égouts. Seulement 20 % des tunnels ont été couronnés de succès. Elle nous a raconté plein d’histoires touchantes comme ce groupe d’habitants qui étaient situés très près du Mur. Ils s’étaient concertés pour partir tous ensemble, mais ils n’ont pu emmener 2 couples de retraités, les tunnels étant très bas. Ces retraités ne se sont pas découragés et on fait leur propre tunnel, et la légende dit qu’ils l’ont construit plus rapidement que leurs voisins et qu’il était plus haut pour, aurait déclaré un des retraités, que leurs femmes puissent sortir debout et la tête haute de l’autre côté. Dans d’autres salles, notre guide nous raconte l’histoire des stations-fantômes, ces stations de métro à Berlin-Est qui n’étaient plus desservies par les trains en provenance de l’Ouest. Ces stations étaient extrêmement bien gardées. Des soldats y étaient en permanence, par groupes de 2, avec parfois un agent de la Stasi (police politique) infiltré pour voir si son coéquipier ne fomentait pas de plan d’évasion. Il y avait des herses et des piques à divers endroits pour que personne ne puisse se cacher, notamment dans l’espace entre le quai et la voie. Il y avait des systèmes de miroirs pour surveiller toute la station d’un seul coup d’œil. Dans l’article précédent, je vous avais dit que la station de notre location, Heinrich-Heine Straße, en faisait partie. Nous sortons par une porte de service de la station de métro Gesundbrunnen (trop la classe, les gens nous regardaient bizarrement) pour prendre le métro et descendre à Bernauerstraße [3] (le ticket des souterrains est valable pour ce trajet). Nous remontons à la surface, dans la rue Bernauer, au niveau de l’ancien emplacement du Mur. Ici, 7 tunnels, sur un espace de seulement 350 mètres, ont été creusés. La troisième et dernière étape de la visite se situe sous la surface, dans une ancienne brasserie (Oswald-Berliner). On y trouve une réplique de tunnel et tout un tas d’histoires. Un étudiant, Joachim Neumann, a creusé plusieurs de ces tunnels, au départ pour faire venir sa copine, restée à l’Est, mais au final il a réussit à faire passer 57 personnes (dont sa copine !). Joachim et Ralph, un autre étudiant qui a creusé des tunnels avec lui, sont devenus par la suite ingénieurs spécialisés dans la construction de tunnels. Ils ont notamment travaillé sur le chantier du tunnel sous la Manche. Cette visite était passionnante, je vous la recommande vivement, en espérant que vous tomberez sur notre guide que l’on voit avec un gilet jaune sur la photo ci-dessous :

Carnet pratique

Palais du Reichstag | Platz der Republik 1 – 11011 Berlin | Gratuit mais réservation obligatoire | Site

Berliner Unterwelten (association gérant les souterrains) | Brunnenstraße 105 – 13355 Berlin | 15 € (Tour M) | Site

Ost-West-Backshop | Bernauerstraße 136 – 13355 Berlin

La coupole du Reichstag est une superbe visite, autant pour son histoire que le panorama où l’on se prend au jeu de reconnaître les monuments de la ville. Quant à la visite des souterrains, c’est très prenant et très intéressant. La visite en elle-même est déjà très bien mais elle a été sublimée par notre guide, animée d’une rare passion ! A la fin de la visite, il était l’heure du déjeuner, nous sommes allés à Ost-West-Backshop, c’était très bon, l’adresse est dans le carnet pratique. Qu’avez-vous le plus aimé ? Avez-vous déjà visité ces lieux ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    29 juin 2019 at 9 h 55 min 

    Merci Anne ! Oui, c’est une super visite que j’avais découverte sur le blog d’une copine ! 🙂

  • Anne
    28 juin 2019 at 7 h 00 min 

    Je ne savais pas qu’on pouvait visiter la coupole ni que c’était aussi beau!

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    27 juin 2019 at 22 h 55 min 

    Merci Gilderic ! Sur la photo la plus globale du Palais du Reichstag vu de l’extérieur, on devienne la coupole, elle est au centre du bâtiment. Tu peux trouver des images sur Internet ! 🙂
    Pour les souterrains, ce n’était pas toujours très bien éclairé, certaines n’auraient pas donné grand chose de toute façon. 🙂

  • Gilderic
    27 juin 2019 at 20 h 25 min 

    Très impressionnant ! J’avais déjà vu des photos du Reichstag et celles-ci confirment mon envie d’y aller un jour 😉 . J’ai un peu de mal, par contre, à « raccorder » cette coupole très moderne avec le fronton et le reste du bâtiment. Vraiment dommage que tu n’aies pas pu faire de photos dans les souterrains, ça semble une super expérience à vivre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.