Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Berlin – RAW-Gelände & Architectures

Bienvenue dans ce nouvel article ! Je vous propose de découvrir un lieu peu connu des touristes (en tout cas, avant d’aller à Berlin, je n’en avais pas entendu parler), le RAW-Gelände, une ancienne station de trains reconvertie en lieu alternatif avec bars, cinémas de plein air ou bien encore salles de sport. Je vais vous montrer également les immeubles qui se sont trouvés sur mon chemin et qui ont attiré mon œil, en route (je me retiens très fort de dire « en voiture Simone ») 🙂 !

Situé dans le quartier de Friedrichain, à l’est du centre, RAW-Gelände [1] est un ensemble d’anciens bâtiments industriels, l’ancien propriétaire n’est autre que la Deutsche Bahn (compagnie ferroviaire publique qui gère et exploite le réseau ferré allemand). Cette ancienne station a été complètement réinvestie en divers espaces sportifs et culturels. La RAW Tempel est une association à but non lucratif fondée en 1999 dans le but de proposer des événements et des activités culturelles. Personne ne nous a parlé de cet endroit, nous sommes tombés dessus par hasard en rentrant d’une journée de balade bien remplie. C’était la fin d’après-midi et les bars et autres réjouissances de la nuit n’étaient pas encore ouverts. Presque tout était fermé à part les bâtiments qui proposaient des activités sportives, cela pouvait ressembler à une friche abandonnée mais il n’en était rien, nous n’étions pas les seuls à nous balader juste pour le plaisir de découvrir le secteur. Encore une fois, je ne me suis pas du tout sentie en insécurité et pourtant, si je prends l’exemple de la France et de ce que je connais le mieux, l’Ile de France, le même endroit par chez moi, je n’y mets pas les pieds ! Les lieux sont également propices aux street arts, ils sont même comme un poisson dans l’eau dans ce genre d’endroits où les artistes peuvent s’exprimer librement. Nous sommes passés devant « Der Kegel » (le cône), un lieu dédié à l’escalade et devant un skatepark :

Nous sommes passés devant plusieurs clubs et encore un bon nombre de street arts. Le Cassiopeia est un endroit apparemment très agréable que cela soit pour son Biergarten (concept allemand où l’on se réunit pour boire de la bière, en plein air de préférence), son cinéma de plein air ou son club la nuit. Pour ceux qui seraient restés tard … ou tôt, c’est au choix, le dimanche, il y a un marché aux puces de 9h à 19h (sauf en hiver). Il y a des objets de décoration, des bijoux, des vêtements mais aussi de nombreux stands axés sur la street food du monde entier. On a déniché la Teledisko, une cabine téléphonique customisée où l’on peut s’enfermer et écouter du disco, il y a une boule à facettes à l’intérieur ! L’endroit est très sympa de jour, j’imagine qu’on ne s’ennuie pas le soir :

Tout au long du séjour, j’ai croisé beaucoup de bâtiments très sympas. Il y a quelques immeubles destinés à l’habitation mais ce sont surtout des locaux commerciaux. J’ai bien aimé la Potsdamerplatz avec ce grand carrefour et ces grands immeubles de chaque côté. Ça ne ressemble pas beaucoup à ce qu’on peut voir en France, déjà on a peu de très larges avenues et puis les hauts immeubles ne sont pas disposés forcément de cette manière je trouve. Cette place était très vivante mais elle n’a pas survécu à la guerre. Un grand projet de reconstruction a été engagé par la ville après la chute du Mur. La Potsdamerplatz est devenue une vitrine de l’architecture contemporaine des années 1990 à 2000. Je suis passée devant un immeuble tout en nuances de rouge, il appartient à Coca. Il ne se trouve pas très loin de l’East Side Gallery, dans une zone moins active mais où l’on peut voir pas mal de tuyaux :

Au sud-ouest du parc de Tiergarten, non loin de l’église du souvenir et du Zoo Palast, on trouve mon coup de coeur berlinois, le bâtiment « Upper West ». Il culmine à 118 mètres, il est dans les plus grandes constructions à Berlin. Il y a donc un hôtel mais également des bureaux, son architecte est Christof Langhof. L’immeuble comporte 33 étages et a été terminé début 2017, vous pouvez le retrouver sur la Breitscheidplatz. L’immeuble avec des balcons rouges est assez classique mais j’ai bien aimé la lumière à ce moment-là et donc le rendu général. Près d’une gare, 3 bâtiments identiques regardent passer les trains et les bateaux (eh oui, puisqu’ils sont au bord de la Spree (rivière de la ville)). Pour finir, un immeuble d’habitations, assez simple, la couleur rouge m’a attiré ainsi que les lignes des balcons. Si vous aimez ce genre d’architectures, il y a de quoi faire à Berlin. Je n’avais rien planifié avant de partir, mais en faisant quelques recherches, vous trouverez tout une liste de bâtiments très originaux à voir :

Carnet pratique

RAW-Gelände | Revaler Straße 99 – 10245 Berlin | Site

La découverte de RAW-Gelände était très intéressante, j’aime toujours voir la face cachée des grandes villes, leur côté underground loin des circuits touristiques. En grande fan d’architecture, j’ai aussi été très contente de ce que j’ai pu voir dans la capitale allemande. Il y avait de tout, ancien comme moderne, on y retrouve une très grande variété de styles. Qu’avez-vous préféré ? Qu’est-ce qui vous tente ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

2 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 juillet 2019 at 14 h 30 min  - Reply

    Merci Esther ! Oui j’ai aussi pensé à un paquebot avec ses cheminées ! 🙂

  • Esther
    7 juillet 2019 at 11 h 39 min  - Reply

    Berlin est géniale pour ça, on y découvre des pépites par hasard, et j’ai eu aussi partout un sentiment de sécurité (après, ça dépend peut-être des heures ou du jour de la semaine 😉 ) et côté architecture, y a de quoi faire. J’aime beaucoup la photo avec les trois bâtiments, comme des proues de paquebots, avec devant les arches en briques, et le tramway ou train qui passe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.