Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Berlin – Checkpoint Charlie & Musée de la RDA

Dans ce nouvel article, nous allons passer à Checkpoint Charlie, un ancien poste-frontière du temps du Mur et visiter le musée de la RDA. Avant cela, je vous propose une petite séance musicale à la Philharmonie de Berlin, en route !

Nous nous sommes retrouvés à la Philharmonie de Berlin [1] car, certains jours de semaine, des concerts gratuits y sont proposés. Il faut venir en avance, au moins une heure, ça se rempli très vite. Des places assises sont réservées à des groupes de personnes âgées (tout du moins quand nous y sommes allés). Après, les visiteurs doivent se répartir dans les escaliers ou à l’étage. Les concerts gratuits n’ont pas lieu dans la grande salle, mais dans le hall où une estrade est installée. La Philharmonie de Berlin est constituée de 2 salles, une salle de concert philharmonique (grande salle) et une salle de musique de chambre. Vous retrouverez la Philharmonie de Berlin dans le centre-ville, juste au sud-est du parc de Tiergarten. La grande salle fût inaugurée en 1963 et l’autre en 1987. La première est l’oeuvre de Hans Scharoun et la seconde a été réalisée par Edgar Wiesniewski, un élève de Hans Scharoun, d’après une esquisse de ce dernier. Nous avons assisté à un concert d’environ une heure, à l’entrée on nous a distribué un programme. Nous avons pu entendre des élèves d’une école de musique de Pologne. Cela nous a fait une pause, le concert était de 13h à 14h. C’était très sympa, j’ai beaucoup aimé, cela nous a un peu sorti du tumulte de la ville et de la vie de touriste pour nous intégrer à une activité avec des berlinois. Après le concert, il était temps de chercher à manger. Juste à côté, sur la Potsdamer Platz, il y a le Sony Center [2], cette sorte de chapiteau blanc que l’on voit sur les photos. C’et un quartier assez récent, en pleine mutation. Le Sony Center est composé de plusieurs bâtiments qui se rejoignent sur une place, la Sony Plaza, un grand forum ovale où l’on retrouve des cafés, des restaurants, des boutiques et des cinémas. On y retrouve le siège européen de Sony mais également les locaux de l’académie allemande du film et de la télévision :

Checkpoint Charlie [3] ou point de contrôle C (Charlie désignant la lettre C dans l’alphabet phonétique de l’OTAN) se situe à cheval sur 2 quartiers, Mitte (ancien secteur soviétique) et Kreuzberg (ancien secteur américain). C’est un des postes-frontières qui, lors de la guerre froide, permettait de franchir le Mur. Checkpoint Charlie était réservé au passage des étrangers, du personnel diplomatique et à des échanges de prisonniers. Pour vous y rendre, il faudra descendre à la station Kochstaße/Checkpoint Charlie sur la ligne 6 du U-Bahn (métro). Le poste-frontière que l’on voit est celui qui se trouvait côté Berlin-Ouest. Du côté Est, on trouvait un no man’s land d’une dizaine de mètres de largeur ce qui a entrainé la destructions des immeubles se trouvant à cet emplacement. L’infrastructure fût agrandie au fil des années pour y inclure le Mur et y ajouter des miradors et des chicanes mais également un grand hangar barrant l’axe de la Friedrichstraße et de la Mauerstraße. Il y avait plusieurs files d’attente pour le contrôle des voitures et de leurs occupants. Aujourd’hui, c’est un lieu très touristique, devant le poste-frontière on retrouve des acteurs costumés qui passent leur temps à se faire prendre en photos avec les touristes. Derrière, au croisement, il y a un petit musée, le BlackBox Kalter Krieg (guerre froide). Il y a une exposition à l’intérieur sur la guerre froid. A l’extérieur, on retrouve des photos, toujours en rapport à cette époque et même un morceau du Mur :

Nous avons ensuite été au musée de la RDA [4] (République Démocratique d’Allemagne – ancienne Allemagne de l’Est) qui en allemand s’appelle DDR Museum. Ce musée a ouvert en 2006 suite à la visite d’un ethnologue allemand en balade à Berlin quelques temps avant. En effet, il s’attendait à trouver un musée de ce genre, et il n’en fût rien. C’est comme ça que ce musée est né. L’entrée est à 9,80 € et un peu moins cher en ligne. Nous avons eu une petite réduction avec la Berlin Welcome Card. Ce musée est dédié à la culture et la vie quotidienne du temps de la RDA. Les allemands ont un jeu de mots là-dessus, ils parlent d’Ostalgie (la nostalgie de l’Est). Le musée est situé dans le quartier de Mitte au bord de la Spree et juste à côté de la Berliner Dom (cathédrale de Berlin). On peut y voir une reconstitution d’une cellule mais également une salle d’interrogatoire. Il y a également énormément d’objets du quotidien comme des boîtes de conserve, des chaînes hi-fi ou bien des véhicules emblématiques de cette époque. Le musée est un des plus touristes de la capitale allemande, il y a en moyenne 500 000 visiteurs par an. Divers thèmes sont abordés comme la famille, le Mur, la Stasi, la musique, les vacances ou la santé :

Le musée est très interactif, on peut monter dans une Trabant (voiture typique de l’Est), à l’intérieur il y a un petit simulateur, on peut la « conduire », c’était très marrant, mais pas très maniable. Il y a aussi une reconstitution d’un appartement de 5 pièces. Ce qui est marrant c’est que l’on y accède par un ascenseur, il ne bouge pas, on ne fait que le traverser, l’appartement est caché derrière. Dans une chambre d’enfant je suis tombée sur un poster de Modern Talking. J’ai beaucoup ris, je les avais complètement oublié, c’est un groupe allemand (ils sont 2) qui date des années 80 et qui avait même fait un come back fin des années 90. On retrouve des objets que l’on a vu chez nos grands-parents, ça ne nous rajeunit pas. J’ai bien rigolé avec les papiers peints à motifs bien grossiers, ça me rappelle aussi des choses. On peut ouvrir les placards, fouiller un peu partout, c’est très sympa. Dans une autre partie du musée, on peut voir également une reconstitution de crèche. Il y avait un Schtroumpf de couleur rouge, je me suis demandée si c’était fait exprès pour dire qu’ils étaient communistes en fin de compte :p. Après avoir parcouru tout le musée et essayé de passer notre amie à l’interrogatoire, nous sommes repartis du musée, plutôt contents, c’était une bonne surprise. Au bord de la Spree on peut donc voir la Berliner Dom et des statues qui ont l’air de s’amuser des passants :

Carnet pratique

Philharmonie de Berlin | Herbert-von-Karajan-Straße 1 – 10785 Berlin | Gratuit certains jours | Site

Sony Center | Potsdamer Straße 4 – 10785 Berlin

Checkpoint Charlie | Friedrichstraße 43-45 – 10117 Berlin

Blackbox Kalter Krieg | Friedrichstraße 47 – 10117 Berlin | 5 € | Site

Musée de la RDA | Karl-Liebknecht-Straße 1 – 10178 Berlin | 9,80 € | Site

Si vous avez assez de temps dans votre programme, n’hésitez pas à aller vous poser pour écouter quelques morceaux à la Philharmonie, j’ai beaucoup apprécié en tout cas pour ma part. Checkpoint Charlie est un incontournable même si cela ne vous prendra pas l’après-midi. Le temps d’y faire un tour et d’aller aussi découvrir la très grande boutique de souvenirs vous ne devriez pas en avoir pour plus d’une heure. Nous n’avons pas visité le musée de la guerre froide juste à côté, mais si vous y allez, cela devrait vous prendre un peu plus de temps. Le musée de la RDA, j’y allais sans trop savoir ce que j’allais y trouver ni la manière dont tout cela était présenté et j’ai été agréablement surprise. C’est interactif, on croise parfois des objets que l’on a connu dans notre passé aussi en France, c’est vraiment intéressant. Alors, allez-vous vous laisser tenter par l’Ostalgie ? Ou de la musique ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.