Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Berlin – Alexanderplatz et Tour TV

Bienvenue à toutes et à tous ! Nous allons démarrer ici la série d’articles consacrés à mon voyage à Berlin réalisé fin mars. Pour démarrer en douceur, je vous propose un rapide tour de notre location (un super plan), la découverte de l’Alexanderplatz (place Alexander) ainsi que la visite de la grande tour TV qui se trouve juste à côté. C’est parti !

La petite histoire

Berlin est la capitale de l’Allemagne, je pense ne rien vous apprendre ici. Elle se situe dans le nord-est du pays et compte 3,7 millions d’habitants. La ville de Berlin a été fondée au 13ème siècle, elle fut successivement capitale de l’électorat de Brandebourg (1247-1701), du royaume de Prusse (1701-1871), de l’Empire Allemand (1871-1918), de la République de Weimar (1919-1933) et du Troisième Reich (1933-1945). Après 1945 et jusqu’à la chute du mur en 1989, la ville est partagée en 4 secteurs d’occupation. Bonn devient la capitale de la RFA (République Fédérale d’Allemagne) pour l’Allemagne de l’Ouest et la partie Ouest de Berlin est rattachée à la RFA aussi. Le secteur Est de Berlin, tenu par les soviétiques, est devenu la capitale de la RDA (République Démocratique d’Allemagne). Après la chute du mur, Berlin redevient en 1990 la capitale de l’Allemagne réunifiée. Les principales institutions y emménagent en 1999, le rapatriement ne fût pas sans embûches. Berlin reste donc très liée à son passé, elle en joue même sûrement un peu. Il y a énormément de musées et de mémoriaux. Pour encourager le devoir de mémoire, la ville a rendu les musées traitant des Guerres Mondiales gratuits. Pour ce qui est de ceux traitant de la Guerre Froid (époque du mur), ils sont payants. La capitale de l’Allemagne est une ville culturelle et artistique de premier plan, on y retrouve 166 musées, 142 bibliothèques et 60 théâtres :

Nous arrivons à Berlin par l’aéroport de Tegel, un des plus petits de la ville, situé au nord-ouest de la capitale. Il a l’avantage de se situer en zone tarifaire B, ce qui est inclus dans notre Berlin Welcome Card. Le centre de la ville est en zone A. Et si vous arrivez par Schönefeld, il vous faudra un titre de transport couvrant la zone C, donc plus cher. La Berlin Welcome Card est donc une carte spécialement prévue pour les touristes. Elle existe en plusieurs versions, on peut prendre de 1 à 6 jours, en zone AB ou ABC. On a le droit à quelques réductions et si vous souhaitez avoir des entrées gratuites, il vous faudra prendre la Berlin Welcome Card All Inclusive, plus chère forcément. Elle nous est revenue à 38 € par personne pour 5 jours. Comme il n’y a pas de tourniquets en Allemagne, pas besoin de badger ou autre. Par contre, les contrôles surprise sont très fréquents, il est quasiment impossible de frauder (ce que je ne vous encourage pas à faire évidemment). Les contrôleurs ne sont pas en uniforme, ce qui les rend dur à détecter, pendant le séjour nous avons dû être contrôlé 2 ou 3 fois. Nous avons trouvé notre hébergement [H] sur AirBnb (comme très souvent). C’est un des meilleurs que l’on ai jamais eu, et je n’ai jamais aussi bien dormi. Je suis toujours heureuse de retrouver des couettes individuelles, système généralisé en Allemagne et dans une bonne partie de l’Europe, mai pas en France, et c’est bien dommage ! 🙂 Depuis le logement, on voit la tour TV (même si ce n’est pas un exploit, on la voit depuis quasiment partout). Nous étions au bord de la rue Heinrich Heine, un grand axe, mais pas bruyant, car l’hébergement est en retrait par rapport à la route. Dans le coin, il y a pas mal de barres d’immeubles, mais je ne me suis jamais sentie en insécurité. Je connais ce genre d’endroits en France, ça peut vite craindre, mais là pas du tout. Ils datent de l’époque de l’Allemagne de l’Est. Le métro est à 2 minutes à pied, c’est très pratique. Il se trouve sur la ligne 8, et vous êtes à 2 stations de l’Alexanderplatz [1] :

Comme nous n’étions pas loin de l’Alexanderplatz, c’est tout naturellement que ce secteur fut un point de chute lors de notre périple et un point de correspondances au niveau des transports. Nous nous sommes baladés plusieurs fois sur cette place très grande, les dimensions sont impressionnantes. On y retrouve beaucoup de magasins, des restaurants et également la tour TV, un de symboles de la ville. L’Alexanderplatz était une place de marchés située aux portes de Berlin à la fin du 17ème siècle et devint au début du 20ème siècle un énorme centre de correspondances (métros, trains, tramways …). Actuellement, elle est située dans le quartier de Mitte, le quartier centrale de la ville et est fréquentée quotidiennement par 300 000 personnes. Elle tient son nom de la visite que fit l’Empereur Alexandre Ier à Berlin en 1805. La place fut restructurée après la Seconde Guerre Mondiale car endommagée mais elle devint surtout une vitrine de l’architecture socialiste après la partition de l’Allemagne et le centre de Berlin-Est. De grands immeubles font leur apparition un peu partout et elle a été le théâtre du plus grand rassemblement juste avant la chute du mur. Cette place est très animée, j’ai beaucoup aimé le concept des barbecues portatifs pour griller les saucisses n’importe où (ah les allemands et les saucisses … :D). Sur cette place, on trouve également l’horloge universelle Urania. Inaugurée en 1969 après le réaménagement de l’Alexanderplatz, elle pèse 16 tonnes et est composée d’un cylindre à 24 faces, chacun représentant un fuseau horaire bien évidemment. Quand elle fût rénovée en 1997, on constata que certaines villes n’étaient pas dans le bon fuseau, cela fut corrigé et 20 nouvelles villes furent ajoutées. C’était et c’est toujours un lieu de rendez-vous très prisé des berlinois :

Où que l’on soit dans la ville, on voit presque toujours la tour TV, c’est un incontournable de Berlin. Elle est même très souvent représentée sur des cartes postales, des mugs ou bien encore les plaques d’égout de la ville. Elle est l’édifice le plus haut d’Allemagne et le quatrième plus haut d’Europe, l’antenne culmine à 368 mètres. Elle fût construite de 1965 à 1969 du temps de la RDA. A l’époque elle fût classée monument historique et l’est d’ailleurs toujours actuellement. En haut, on trouve un bar et une plateforme d’observation (à 203 m) ainsi, qu’un étage plus haut, un restaurant tournant (207 m). Elle sert bien évidemment de support à des émetteurs radio et TV-TNT. La tour TV n’est pas sur l’Alexanderplatz, mais toute proche, il suffit de marcher moins d’une minute pour y être. En 1952, seulement 2 fréquences d’émission furent attribuées à la RDA, qui n’était alors pas reconnue politiquement par la plupart des états. Dans cette optique, Berlin ne pouvait avoir plusieurs petits émetteurs, cela aurait conduit à des chevauchements et donc des interférences voire à l’absence de couverture TV dans certaines zones. Il a donc été décidé d’opter pour une couverture complète et ininterrompue en construisant un émetteur de très grande puissance placé le plus haut possible. C’est de là que vient la très grande taille de cette tour TV. Elle fût construite dans le centre de la ville pour diverses raisons. Il y avait un projet de tour plus au sud, mais elle était tellement haute pour le secteur que le projet a été abandonné, cela aurait pu mettre en péril le bon fonctionnement de l’aéroport de Schönenfeld :

Nous avons décidé d’aller tout en haut de la tour, sur la plateforme d’observation. A l’intérieur, il y a des bornes où l’on peu se positionner pour une heure de passage. Plus il y a de monde, plus ça sera long bien évidemment. Il y a des départs toutes les 10 ou 15 minutes de mémoire. L’entrée est payante, cela coûte 16,50 € (un des trucs les plus chers à Berlin) et on doit passer un contrôle de sécurité avec rayon X pour les sacs, comme à l’aéroport. Pour aller tout en haut, il n’y a pas d’escaliers (ou ils existent mais ne sont pas ouverts au public). Vous monterez forcément avec un ascenseur, il y a en a même 2, un pour les gens qui vont au restaurant, et l’autre pour ceux qui vont à la plateforme d’observation et au bar. Une fois en haut, on est captivé, la vue est magnifique, on voit très loin et nous arrivons au moment du coucher du soleil, enfin, s’il n’y avait pas eu de nuages à l’horizon, ça aurait été mieux, mais on a tout de même pu voir le jour et la nuit en haut de la tour. Vous pouvez rester le temps que vous voulez, ça ferme à 23h30. Nous sommes donc dans la grosse sphère que l’on voit depuis l’extérieur, elle pèse presque 5 tonnes pour 32 mètres de diamètre. On reconnait d’ici forcément l’Alexanderplatz, mais également la mairie, qui est faite de briques rouges, elle a une forme carrée et à une tour à l’avant. On repère les grandes artères, on reconnait la porte de Brandebourg et avec le zoom, j’ai même retrouvé notre immeuble. On a le droit à de beaux reflets sur la Spree, la rivière qui traverse Berlin. Nous restons encore un moment et prenons le chemin de la descente (toujours en ascenseur !). Nous repassons par l’Alexanderplatz, j’en profite pour prendre quelques vues des immeubles de la place de nuit et nous rentrons manger à l’appartement :

Carnet pratique

Location | Heinrich Heine straße 1 – 10179 Berlin | Site

Tour TV | Panoramastraße 1A – 10178 Berlin | 16,50 € | Site

J’ai beaucoup aimé déambuler sur l’Alexanderplatz, elle est très vivante et en même temps, comme elle est très grande (comme beaucoup de places et de rues à Berlin), on ne se marche pas dessus. Il y a plusieurs petits snacks pas mauvais du tout, on en a testé un qui avait sur sa carte une « boulette » (en français dans le texte), on se demandait pourquoi c’était au singulier, on a vite compris, elle était énorme, mais délicieuse ! On a trouvé un magasin Decathlon, il est gigantesque, on a failli se perdre, et certains rayons sont bien mieux développés qu’en France, ou alors c’est en France que certains sports sont presque oubliés … La visite de la tour TV, bien qu’un peu chère, vaut tout de même le coup si vous aimez prendre de la hauteur et mieux comprendre comme est structurée la ville. Si vous arrivez au moment du coucher de soleil, ça peut être magnifique, mais il faut quand même s’y prendre un peu à l’avance, puisque vous n’êtes pas tout seul et qu’il y a des heures de passage, plus encore un peu d’attente le temps d’avoir un ascenseur. Qu’avez-vous pensé de cette place et cette grande tour TV ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    18 mai 2019 at 14 h 37 min 

    Merci Alain ! En espérant que ça serve à des gens ! 😉

  • Alain Durand
    18 mai 2019 at 13 h 38 min 

    Merci du partage de ces infos ! encore un beau voyage 🙂 !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    18 mai 2019 at 13 h 14 min 

    Merci Anne ! Elle ne laisse pas indifférent c’est clair ! 🙂

  • Anne
    18 mai 2019 at 12 h 02 min 

    C’est marrant, j’y suis allée au lycée, il y a une vingtaine d’année, et j’avais adoré cette place aussi!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.