Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Basilique de Saint-Denis

Pour ce nouvel article, je vous propose une visite d’un édifice religieux francilien, la basilique Saint-Denis. Ce n’est pas très loin de chez moi, et je n’y étais encore jamais allée, comme quoi, il y a un début à tout ! Si le nom vous dit quelque chose, c’est peut-être parce que la basilique abrite la nécropole des rois de France (Robertiens, Capétiens, Mérovingiens et Carolingiens), rien que ça ! La basilique se trouve au nord du secteur du Stade de France et vous pouvez y accéder par la ligne 13 du métro, à la station du même nom. C’est parti pour la visite !

 

La petite histoire

Avant l’an 500, on retrouve déjà sur le site de Saint-Denis une nécropole gallo-romaine. Il y eut une église sous la dynastie des carolingiens mais elle fut reconstruite entre 1135 et 1144 par l’abbé Suger, conseiller des rois Louis VI et Louis VII. Il a souhaité mettre en valeur les reliques de Saint-Denis dans un nouveau Chœur. Au XIIIème siècle, les travaux initiés par l’abbé Suger reprennent car la nécropole royale à besoin de plus de place. Il y eu une profanation de la basilique en 1793, plus d’une centaine de rois et reines virent leurs cendres jetées par les révolutionnaires et une partie du trésor fût transformée en monnaie. Son histoire est riche et mouvementée, je vous conseille d’aller sur la page Wikipédia pour en savoir plus. La basilique est classée aux monuments historiques depuis 1862 et son jardin, qui fait le tour de l’édifice, est classé depuis 1926 :

 

La basilique est idéalement située en centre-ville. Le métro est juste à côté, nous avons dû marcher 3-4 min avant de la voir. Des travaux de rénovation de la façade occidentale se sont terminés en 2015, d’où cette blancheur des pierres. Sur le parvis, on retrouve également la mairie de Saint-Denis :

Basilique de Saint-Denis

 

Il y a une partie gratuite, c’est celle de la nef (que l’on verra en fin d’article). La partie payante est donc la nécropole. On peut accéder aussi avec le billet, à une salle à l’extérieur de la basilique, où l’on peut retrouver des panneaux retraçant l’histoire des lieux ainsi qu’un documentaire et une maquette. Sur la photo de gauche, les premières tombes que nous voyons, on retrouve la célèbre « Berthes au grand pied » (en bas à droite de cette même photo) qui est l’épouse de Pépin le Bref et la mère de Charlemagne. On retrouve différentes tombes agencées de manière très variée, leurs présentations diffèrent beaucoup d’un coin à l’autre de la basilique. A droite, ce sont des ducs d’Orléans qui reposent au-dessus de statuettes d’apôtres et de saints :

 

La hauteur de la basilique est assez impressionnante (29 mètres) et la taille des vitraux également. Ils sont parmi les plus vieux (en style gothique) au monde :

Rosace

 

Des dalles funéraires se trouvent également dans la basilique, il est ici question de Michel de Troyes, mort en 1517. Il était grand prieuré de l’abbaye de Saint-Denis. On retrouve un buste de Louis XVIII (inhumé à sa mort en 1824 dans la crypte de la basilique) réalisé par Achille Valois :

 

Dans la partie principale, on retrouve le tombeau imposant de François Ier ainsi que de sa femme Claude de France qui nous présente d’ailleurs ses orteils :

Orteils royaux

 

L’endroit que j’ai préféré, c’est la crypte. L’ambiance est feutrée, un peu mystérieuse et intimiste. Des petites chapelles sont distribuées aux extérieurs, les couleurs des vitraux sur le sol sont du plus bel effet je trouve :

 

Un chemin extérieur se dessine entre les arcades, au centre (visible après) se trouvent plusieurs tombes. Les gens n’osent pas trop parler à un volume normal, les lieux invitent à la discrétion :

Couloir d’arcades

 

Dans un autre renfoncement, une sorte de stèle avec une phrase inscrite dessus. Je n’ai pas trouvé plus d’information que ça. A droite, on aperçoit les tombes qui sont au centre de la crypte, c’est la chapelle d’Hilduin, plus précisément le caveau des Bourbons. On y retrouve Louis VIII, Louis XVI ainsi que Marie-Antoinette ou bien encore Louis XVIII dont on a parlé un peu plus haut. Certains étaient initialement inhumés dans d’autres endroits et d’autres ne sont pas encore là, il est prévu un emplacement pour Charles X, mais il est pour le moment toujours en Slovénie, dans le monastère de Castagnavizza (où il mourut en éxil) :

 

Quand on tourne le dos au caveau des Bourbons, on découvre une salle peu éclairée, avec des sortes de sarcophages. C’est un peu en chantier avec les câbles qui courent au sol. Certains sont à moitié ouverts d’autres complètement. Ils sont issus des fouilles de la crypte archéologique par Michel Fleury entre 1953 et 1976 :

Sarcophages

 

En remontant à la surface, nous parcourons le chœur. Des tombes sont disposées tout autour, il y en a vraiment beaucoup, je ne me représentais pas du tout ça avant de visiter la basilique :

 

Nous arrivons à hauteur du monument funéraire dédié à Louis XVI et Marie-Antoinette réalisé par Edme Gaulle et Pierre Petitot en 1830 :

Monument royal

 

Au détour des allées, encore des tombes, je n’ai pas noté les noms. Non loin, il y a le mausolée où se trouvent Louis XII et Anne de Bretagne. Sur la photo de droite c’est la nef, partie accessible gratuitement. En gros, ils ont mis des grilles sur les côtés pour délimiter les 2 zones :

 

Un dernier tombeau pour la route, celui qui, selon la chanson populaire, a mis sa culotte à l’envers, j’ai nommé le bon roi Dagobert (même si en fait non) ! C’est d’ailleurs depuis cette époque (7ème siècle) que les lieux abritent les tombes des rois francs et français. Dagobert Ier faisait partie de la dynastie des mérovingiens :

Roi culotté

 

Carnet pratique

Basilique de Saint-Denis | 1 Rue de la Légion d’Honneur – 93200 SAINT-DENIS | 9 € | Site

 

Je suis très contente de ma visite, on m’en avait beaucoup parlé et la basilique est vraiment superbe, même si la crypte reste mon endroit préféré. Avez-vous remarqué que sur la façade de la basilique, il manquait une tour, à gauche ? La tour et la flèche nord ont été démontées en 1847, c’était à l’époque le symbole de la ville. Depuis plusieurs années il est question de les reconstruire. Le projet n’est pas encore lancé mais a déjà quelques soutiens. Y êtes-vous déjà allés ? Qu’avez-vous le plus aimé ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

10 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    22 mars 2018 at 15 h 40 min 

    Merci beaucoup Gilles pour ton intervention ! C’est une information intéressante. J’ai vu des gravures avec la flèche et la tour et je trouve ça joli, donc je suis plutôt contente que le feu vert ai été donné. Comme tu le mentionnes, il y a débat sur ce genre de reconstructions, je peux le comprendre. Est-ce qu’on décide que l’évolution architecturale de la basilique est terminée, qu’elle est figée dans le temps, ou bien est-ce qu’on la considère comme un bâtiment à part entière dans la ville, qui va effectivement encore évoluer, qui va porter la marque des différentes époques passées et à venir, grande question !

  • Gilles
    22 mars 2018 at 14 h 24 min 

    Bonjour Anne, bonjour à tous. Si je peux vous faire partager cette toute récente actualité : le Ministère de la Culture vient de donner son feu vert pour la reconstruction à l’identique de la basilique, avec sa flèche et sa tour perdues… Il y a comme toujours chez nous des contents et des insatisfaits. Pour ces derniers, la finalité de l’architecture n’est justement pas de refaire à l’identique, mais d’innover. Le débat est ouvert. Et qu’en diraient aujourd’hui Viollet le Duc à l’initiative de nombreuses rénovations au XIX. (dont Pierrefonds ou Carcassonne…). Le reportage d’Anne me donne bigrement l’envie d’y retourner. Et d’ajouter la crypte à ma visite !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 mars 2018 at 10 h 30 min 

    Merci Anne ! Les vitraux sont très grands, c’est assez impressionnant ! Et les orteils, ils sont rigolos dans un lieu pareil !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 mars 2018 at 10 h 29 min 

    Merci Pascal ! Oui, dès que j’ai vu les orteils, je me suis dit qu’il y avait matière à s’amuser un peu avoir niveau photo ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 mars 2018 at 10 h 28 min 

    Merci Chris ! Eh oui, j’ai vécu à moins de 20 km d’elle pendant 27 ans et il a fallu que je m’éloigne un peu pour y aller, c’est souvent comme ça ! 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    19 mars 2018 at 10 h 26 min 

    Merci Amor ! Oui, elle ne se trouve pas dans l’endroit le plus sympa d’Ile de France, mais ce n’est pas non plus Beyrouth, en journée, y’a pas de souci. Merci pour la correction, je viens de l’appliquer !

  • Anne
    19 mars 2018 at 8 h 43 min 

    Les vitraux sont magnifiques. Je reste circonspecte quant à ces orteils immenses 😉 !

  • pascal
    18 mars 2018 at 23 h 11 min 

    Intéressant cet article sur la basilique Saint Denis, j’étais un peu surpris de voir cette partie de la basilique qui « amène à la discrétion ». j’aime beaucoup la photo de « Berthes au grand pied et Orteils Royaux original avec ce cadrage et ce N&B.

  • Chris
    18 mars 2018 at 20 h 30 min 

    Merci pour ce partage que j’ai parcouru avec un grand intérêt. En effet, on ne parle pas très souvent de cette basilique qui visiblement vaut le détour.
    J’ai toujours vécu près de Paris, sauf depuis le mois de mai dernier, et je ne l’ai jamais visitée ! alors même que j’ai travaillé à La Plaine Saint-Denis pendant plusieurs années. Un comble !
    Bonne semaine à toi.
    Christine

  • Amor
    18 mars 2018 at 16 h 38 min 

    Un bel endroit cette cathédrale Saint Denis pas très fréquenté touristiquement elle serait à Neuilly il y aurait plus de monde ! Les travaux extérieurs ont bien avancés c’est tout beau tout propre. Passé là-bas il y a quelques années il y avait un panneau extérieur sur une reconstruction de la tour nord je doute que nous voyons ça un jour.
    J’aime beaucoup ta photo des orteils royaux très original ! Les vitraux sont superbes. Sinon pour le métro c’est ligne 13 il manque le 3 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.