Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Bade-Wurtenberg – Partie 4

Dans ce quatrième article sur le Bade-Wurtenberg (Allemagne), nous allons bouger légèrement. En fait, nous sommes toujours près de la ville de Constance, au bord du lac du même nom, mais nous remontons de quelques kilomètres au nord pour aller visiter l’île de Mainau (prononcer maïna-o). Cette visite n’était pas prévue, mais en nous baladant à Constance, nous avons vu les panneaux et avons été tentés. Le temps était légèrement couvert pendant la visite de Constance et malheureusement, il s’est un peu dégradé le temps d’aller sur l’île. Nous avons eu quelques petites averses :

 

L’île de Mainau fait 45 hectares et est accessible par un unique pont ou par bateau. C’est une île privée dédiée aux arbres et aux plantes. Elle appartient aux descendants de Lennart Bernardotte, un membre de la branche cadette des Bernadotte, la famille royale de Suède. Elle est longue d’1 kilomètre environ et large de 600 mètres :

Plan de l’île

 

Le parking se trouve juste avant le pont qui accède à l’île. L’entrée coûte 19 €, donc si les plantes, les fleurs et les arbres ne vous emballent pas du tout, passez votre chemin ! 😉 Nous avons bénéficié d’une entrée à 14,90 € sur les conseils d’une personne qui dispatchait les voitures sur le parking, il avait remarqué que nous étions plusieurs groupes de français et il nous a suggéré de nous réunir le temps du paiement pour faire un groupe de 10, nombre à partir duquel on peut obtenir ce tarif (super sympa le monsieur et en français dans le texte ! :)). Les vues ci-dessous sont prises du pont qui mène à l’île. Sur la photo de droite on se rend compte tout particulièrement que le niveau du lac est très élevé (suite à toutes les pluies en Europe en juin) :

 

Le climat doux du lac permet à toutes sortes d’espèces de s’y développer, on retrouve notamment des palmiers et encore bien d’autres plantes méditerranéennes. Dans le secteur de cette mignonne petite fontaine, on retrouvait des plantes aromatiques :

Fontaine aromatique

 

Voilà les plantes aromatiques en question. Elles sont bien « rangées » avec ces petites haies. De paysagistes doués ont laissé quelques unes de leurs œuvres sur l’île, comme par exemple ce paon tout en fleurs :

 

Les parapluies et les capuches étaient, par moment, de la partie. Et par chance, ils s’accordaient avec les fleurs. Il y a une immense roseraie, il y a plus de 500 variétés ! A droite, des plantes qui me font penser à des chardons :

 

Nous y sommes allés sur la première quinzaine de juillet, et on ne savait plus où donner de la tête avec les fleurs, il y en avait de partout et de toutes sortes. J’ai essayé de retenir leurs noms, mais ayant une mémoire de poisson rouge pour ce genre de choses, c’était peine perdue ! 🙂 Enfin, pas besoin de connaître leurs noms pour les apprécier :

Fleurs violettes

 

Je pense qu’il faut prendre une bonne grosse demie journée pour explorer l’île, il y a tellement à voir. Divers chemins sont cachés un peu partout et on découvre toujours quelque chose d’un peu plus en retrait :

 

La balade, bien que pluvieuse est très agréable pour les yeux. Il y en a tellement, qu’on ne sait plus quel sentier emprunter :

A l’abri de la pluie

 

Dans une zone remplie de fleurs violettes et roses, nous découvrons cette pente qui est longée d’arbres de différentes variétés, avec au milieu une mini cascade :

 

Nous arrivons à la serre tropicale, elle tombe à pic, la pluie s’intensifie ! J’aime déjà beaucoup le style de la serre vu de l’extérieur :

Serre tropicale

 

On y retrouve des palmiers, diverses plantes méditerranéennes mais aussi des arbres fruitiers comme cet oranger :

 

Voici une autre grande création fleurie, une fleur faite de plein de fleurs ! Elle doit faire au moins 3 mètres, et quand je la regarde, à chaque fois j’ai la musique de fin du jeu « Plantes contre Zombies » dans la tête 🙂 :

There’s a zombie on your lawn

 

Quelques fuchsias par ici, et une église par là. C’est l’église Sainte-Marie, sa construction date de 1732 à 1739 et elle a été réalisée par Bagnato, c’est même sa toute première construction. Cette église, qui accueille souvent des mariages, est considérée comme le point de départ de l’art baroque en Souabe. Sur l’île, on retrouve également un château, terminé en 1746, construit également par Bagnato, sa façade centrale est ornée du blason de l’ordre allemand des chevaliers teutoniques :

 

Je vous présente le Sequoiadendron giganteum ! Plus communément appelé le séquoia géant. Les graines ont été importées de Californie en 1853 et plantées en 1864. Dans l’allée des séquoias, on retrouve également des cèdres, des métaséquoias et des arbres à tulipe :

En-dessous

 

Sur l’île de Mainau, il y a également une serre aux papillons de 1 000 mètres carrés. Avec une température constante de 26°C (houuu, trop cool ! 🙂 ), elle accueille également des plantes tropicales et une cascade artificielle. Selon la saison, il peut y avoir entre 700 et 1 000 papillons de 80 espèces différentes :

Serre aux papillons

 

S’il y a bien un endroit où je m’amuse, c’est une serre aux papillons ! Et pas forcément besoin d’avoir un objectif macro, on peut déjà faire de jolies choses avec un trans-standard comme ici par exemple :

 

Voici la cascade, très jolie et bien agréable avec des papillons qui volaient tout autour de nous :

Cascade

 

Les papillons étaient très actifs quand nous sommes passés, il fallait s’armer de patience pour en avoir un qui se pose plus de 15 secondes à un même endroit :

 

Celui-là n’est pas resté très longtemps, j’ai juste eu le temps de le « capturer » :

Duo de vert et d’orange

 

Malgré la pluie, c’était une super balade, les lieux sont magnifiques ! Pour les amoureux des plantes, de la nature, des papillons ou bien encore des arbres, n’hésitez pas si vous êtes dans le coin ! De préférence, tout de même quand il fait beau, mais sinon, c’est un régal. Connaissez-vous cette île ?

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

6 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    14 octobre 2016 at 15 h 35 min 

    Ah oui, avec un macro ça doit être terrible, mais dans ce cas-là il faut y aller sur 2 jours au moins tellement il y a à faire ! :p
    J’avais le macro dans le sac à dos, mais vu la pluie, j’ai eu la flemme de le sortir. Déjà pour l’appareil, je l’avais sous le manteau, je le sortais 2 secondes pour la photo !

  • Donlope
    14 octobre 2016 at 15 h 31 min 

    Ca me rappelle des souvenirs du collège 🙂 J’y avais été en échange scolaire et j’avais beaucoup aimé. Tes photos rendent bien l’ambiance du lieu, et j’y retournerais bien avec mon objectif macro un de ces 4 🙂

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    14 octobre 2016 at 14 h 59 min 

    Merci Dédé pour ton passage ! Eh oui, par chez moi aussi il fait bien gris …

  • Dédé
    14 octobre 2016 at 14 h 50 min 

    Du verts, des fleurs, des arbres et des papillons qui virevoltent: tous les ingrédients réunis pour une très belle balade pleine de couleurs en ce vendredi bien gris. Merci du partage.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    11 octobre 2016 at 22 h 14 min 

    Merci Amor ! Ah, je me disais bien aussi, ça y ressemblait beaucoup, mais n’étant pas spécialiste, j’avais tout de même un doute !
    Je ne connais pas ce quartier de Strasbourg, mais quand j’ai fait une recherche de photos sur Google, j’ai vu des barres d’immeubles …

  • Amor
    11 octobre 2016 at 21 h 58 min 

    Très belle ile en effet, un beau jardin. Ce que tu as vu comme étant des chardons, … hé bien s’en est!
    Très belle la photo du séquoia en contre plongée, j’adore ces arbres géants.
    La grande fleur est impressionnante quel boulot.
    Jolie la perspective avec cascade et le paillon tu l’as bien attrapé.
    A Strasbourg il y a un quartier qui s’appelle la Meinau mais beaucoup moins joli.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.