Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Bade-Wurtenberg – Partie 3

 

Pour cette troisième partie sur la région du Bade-Wurtenberg en Allemagne, je vous propose de faire un petit retour vers l’est, vers le lac de Constance, pour visiter la ville de … Constance ! Notre hébergement se situe à l’ouest de Schaffhausen, vu précédemment. La vieille ville se situe sur le petit bout de terre qui est à la frontière suisse. Comptez une heure et demie de route depuis Albbruck (location), ce sont de petites routes, et comme les centre-villes sont bourrés de radars, ça n’avance pas très vite, mais ça nous laisse du temps pour observer les beaux paysages :

 

Nous nous sommes garés dans le centre commercial Lago, qui se situe à quelques mètres de la frontière suisse. Le temps était assez nuageux mais nous n’avons pas eu d’averse pendant la balade. Près du centre commercial se trouve la gare de Constance, c’est d’ailleurs ce que l’on voit sur la première photo, au bout de la rue. Elle a été ouverte en 1863 et est de style néo-gothique et renaissance. Après ce petit passage, nous nous sommes dirigés vers le centre historique. Nous avons pu admirer les bâtiments colorés :

 

Nous voici sur la place de la cathédrale, parsemée de petits cafés fort sympathiques. Les petites rues pavées et les vieilles maisons rendent le centre très mignon :

Munsterplatz

 

Au détour d’une petite rue, nous avons trouvé ce café plein d’humour. Les gens attablés étaient plus souriant que le smiley de leur pancarte ! Au loin, nos apercevons la cathédrale Notre-Dame de Constance (photo de droite) :

 

La cathédrale de plus près et de face. La première construction remonte à 600. Elle fût pendant 12 siècles le siège de l’évêque de Constance et accueilli les débats du Concile de Constance (1414-1418). C’est une des plus grandes églises romanes du sud-ouest de l’Allemagne, elle fût consacrée en 1089. Les ajouts suivants sont de style gothique et le sommet de la tour est néo-gothique. Le clocher est haut de 76 mètres :

Notre-Dame de Constance

 

En s’éloignant très légèrement du centre, on retrouve la voie de chemin de fer (au fond, mais on ne la discerne pas ici). Le lac n’est pas loin non plus. Nous empruntons une ruelle pleine de charme pour nous diriger vers le lac :

Ruelle vers le lac

 

Sur l’autre rive se trouve la rue du lac (Seestraße) avec de jolis immeubles anciens. On les retrouve sur presque toutes les cartes postales, ils ont un petit charme d’autrefois :

Seestraße

 

Sur le port, nous rencontrons ce qui est aujourd’hui un signe distinctif de la ville, la statue Imperia. Elle commémore le Concile de Constance. Elle est en béton, mesure 9 mètres de haut et pèse 18 tonnes. Elle a pour particularité de repose sur un piédestal qui tourne autour de son axe toutes les 4 minutes. Son créateur est Peter Lenk et elle a été érigée en 1993. La statue représente une courtisane italienne née en 1485 à Ferrare. Elle porte dans ses mains 2 petits hommes qui pourraient représenter le pape Martin V et l’empereur Sigismond :

Imperia

 

De retour plus vers le centre historique, en nous baladant, je trouve ces panneaux qui m’ont donné une idée :). Les rues nous réservent encore quelques surprises, les magasins sont très sympas, dans ce coin, on a testé une boutique qui vendait et faisait du café, de l’avis de mon cher et tendre, c’était très bon (j’aime pas le café !) :

 

A Constance, je remarque pas mal de façades peintes, je ne sais pas combien il y en a et de quand elles datent exactement, mais elles agrémentent joliment la balade :

Alt Konstanz

 

Une très grosse maison rouge attire l’œil, actuellement, elle abrite une pharmacie (Apotheke). A quelques rues de là, une autre façade peinte, celle-là de haut en bas :

 

En face, c’est la Schnetztor, une des 3 dernières tours des anciennes fortifications de la ville. Plus à droite et en bas, on remarque la Hus Haus, la maison avec la figure encadrée. C’est une maison en rapport avec Jan Hus (grand théologien tchèque, à l’origine de l’église hussite). Il fût condamné pour hérésie par l’église catholique, brûlé sur un bûcher en juillet 1415 à Constance. Il y a un petit musée à l’intérieur :

Rue Hussite

 

Constance, comme bon nombre de villes au bord du lac de Constance (ou Bodensee en Allemand) sont très agréables, une douceur de vivre s’en dégage. Le beau temps n’était pas vraiment de la partie, mais nous avons su apprécier les architectures du coin et les bords du lac. La cathédrale Notre-Dame de Constance et la statue Imperia sont remarquables dans tous les sens du terme ! Connaissez-vous la ville de Constance ? Qu’avez-vous apprécié là-bas ?

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

6 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    9 octobre 2016 at 23 h 07 min 

    Merci Amor ! C’est sûr que le style plus au nord et un peu plus industriel, ça n’a pas le même cachet …
    Chez PP, j’ai pas pu résister ! 🙂 C’est vrai que le bâtiment à gauche n’est pas des plus jolis …

  • Amor
    9 octobre 2016 at 15 h 32 min 

    C’est le style Allemagne du Sud toutes ces villes très soignées, c’étaient des cités marchandes, l’Allemagne du Nord plus industrielles c’est autre chose.
    J’aime beaucoup l’alignement des anciennes maisons au bord du lac, très beau N&B quel dommage cette construction parasite à gauche. La gare à l’air impressionnant avec cette tour gigantesque.
    Chez PP excellent jeu de mot photographique.

  • Françoise
    7 octobre 2016 at 23 h 21 min 

    Certaines de tes images, très soignées, sont vraiment des cartes postales, Anne! J’aime particulièrement le noir et blanc qui semble sortie tout droit d’une boutique de cartes postales anciennes! Merci pour ce voyage dans le temps…

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    7 octobre 2016 at 22 h 38 min 

    Merci Esther ! Ces petites villes ont leur marque de fabrique ! 🙂
    Oui, elle fait toute petite c’est clair, j’ai eu la même impression !

  • Esther
    7 octobre 2016 at 19 h 58 min 

    D’une ville à l’autre, on retrouve le même style… j’aime beaucoup la photo noir et blanc, seestrabe, et l’humour de « PP », bien vu 😉
    La ruelle vers le lac est très sympa, la dame parait toute petite entre ces façades…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.