Anne Landois-Favret Anne Landois-Favret

Bade-Wurtenberg – Partie 1

 

Changement de décor, nous migrons pour notre 2ème semaine de vacances. Nous quittons la Bavière pour la région, un peu moins connue, du Bade-Wurtenberg. Elle se situe toujours au sud de l’Allemagne mais à l’ouest de la Bavière, c’est tout simplement la région qui est frontalière avec l’Alsace. Nous arrivons dans la petite ville d’Albbruck [H], à la frontière suisse et au bord du Rhin. Je vais vous emmener au bord d’un lac, le Schluchsee [1] et puis dans la ville de Waldshut-Tiengen [2] :

 

Notre location se situait donc dans la ville d’Albbruck, légèrement en hauteur, parmi de jolis corps de ferme rénovés. Nous avons réservé via Airbnb, voici le lien du logement si vous êtes intéressés ! Notre hôte, Angela, était très sympathique et très accueillante, de plus elle parle français, elle travaille dans un office de tourisme. L’appartement est spacieux (66 m²), lumineux, très propre et bien au calme, une vraie perle et est situé au 1er étage. Il y a également un autre appartement au 2ème :

 

Le temps était un peu triste. Nous avons abandonné l’idée de faire de grosses villes sur cette journée. Nous avons choisi d’aller moins loin, au cas où le temps ne nous permettrait pas de faire de visite. Nous sommes allés au bord d’un lac, le Schluchsee, situé à environ 40 km au nord d’Albbruck, la ville porte le même nom que le lac. Ce n’est pas très grand mais c’est mignon. La pluie nous a, à peu près, laissé tranquille, on a pu se balader quand même. Sur la gauche, l’église, très originale. A droite, une vue de la rue principale avec de grosses chaussures en fleurs :

 

Le midi, alors que la pluie s’intensifiait, il était temps d’aller manger. Nous nous sommes donc engouffrés, un peu au hasard à cause de l’urgence, dans ce petit établissement le « Cafe am Kirchplatz » qui veut tout simplement dire le café de la place de l’église. Nous avons été agréablement surpris, c’est une adresse à retenir absolument (Kirchplatz 9 – 79859 Schluchsee). Pourquoi ? Eh bien car le cadre est sympa, un peu rustique mais on s’y sent bien, c’est calme, les serveurs sont très disponibles et c’est très bon. Vu qu’il pleuvait, il y avait cette ambiance « au coin du feu » très revigorante, surtout avec les sièges très confortables ! Nous avons goûté à une bière locale, la Rothaus, et plus particulièrement la « Tannenzäpfle », à base de sapin. Elle était plutôt sympa, c’était une découverte. En dessert, nous avons tenté une forêt noire, en même temps, on s’y trouvait, ça aurait été un crime de ne pas y goûter 🙂 :

 

Pour faire couler tout ça, et puis aussi parce que la pluie s’était calmée, nous avons fait une petite balade au bord du lac. Il y a de très belles maisons dans ce coin, ça donne envie de s’y installer non ? Nous avons longé le chemin de fer, il y a une mignonne petite gare à Schluchsee puis nous sommes rentrés tranquillement en milieu d’après-midi dans le secteur d’Albbruck :

 

Sur le chemin du retour, nous avons décidé d’aller découvrir la ville de Waldshut-Tiegen, à 5 km d’Albbruck, car il n’était pas très tard. Cette ville est la fusion de 2 entités (Waldshut et Tiengen, à la surprise générale) qui a eu lieu en 1975. Actuellement, il y a un peu plus de 22 000 habitants. Nous entrons dans la Kaiserstraße, la rue principale, par cette porte. Derrière se trouve le cœur historique de la partie de Waldshut. La ville est jumelée avec une ville française, Blois :

Porte de Waldshut

 

Le temps était encore très légèrement pluvieux, ce qui allait plutôt bien avec les nuages présents sur cette fontaine très originale. Le centre est fait d’une longue rue toute droite « enfermée » par 2 portes (comme celle du dessus). Tout le long, plein de jolies petites maisons colorées et bien décorées :

 

Il y a beaucoup de détails à observer. Sur plusieurs maisons, on peut remarquer que les dessous de balcons ou de sous-pentes ont été décorés :

Décorations

 

Sur la photo de gauche, l’auberge de l’homme sauvage. La façade est très sympa, même si on peut discuter longtemps de leur représentation de l’homme sauvage :p ! A droite, oui, vous ne rêvez pas, vous voyez bien des volets à motifs, comme en Bavière et en Autriche ! Ici, c’est la porte par laquelle nous sommes rentrés, mais vu de l’intérieur cette fois-ci :

 

Comme dans certaines villes (dont une qui est connue pour ça et que l’on découvrira plus tard), Waldshut-Tiengen a de petites rigoles près des trottoirs pour l’écoulement de l’eau :

Au fil de l’eau

 

Notre petit tour en Bade-Wurtenberg est terminé pour aujourd’hui, mais il y en aura d’autres plus tard ! Connaissez-vous cette région ? Peut-être parmi certains qui sont frontaliers, des alsaciens ou des lorrains ? Qu’en pensez-vous ? La forêt noire est un très beau secteur en tout cas !

 


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez suivre les suivants :

Partager l'article :

Plus d'articles

6 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    5 septembre 2016 at 19 h 43 min 

    Merci Amor ! Oui, il faut rester vigilant avec ces rigoles ! Dans une autre ville que l’on verra plus tard, il y a en a des tonnes, c’est encore pire ! 😉

  • amor
    5 septembre 2016 at 19 h 26 min 

    Une jolie visite qui permet de situer le Bad Wurtenberg, belle découverte de cette ville de Waldshut-Tiegen c’est très joli.
    Très belle architecture, c’est rigolo ces décos sous les sous pentes.
    Et gare aux rigoles d’eau elles ont l’air piégeuses.

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    4 septembre 2016 at 20 h 18 min 

    Merci Esther ! Tout à fait, une ambiance chaleureuse, et retourner à l’appartement était un plaisir après une pluie. Le soir, on observait les orages au loin, d’une beauté et d’une intensité assez forte. Les pluies étaient extrêmement costaudes certaines soirs, mais heureusement la journée c’était soleil ou légère pluie, tout tombait la nuit !

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    4 septembre 2016 at 20 h 16 min 

    Merci Pascal ! Ah oui tu n’es pas très loin et la forêt noire est à découvrir ! Il y a beaucoup de petites villes avec beaucoup de charme ! 🙂

  • Esther
    4 septembre 2016 at 19 h 47 min 

    Malgré le temps couvert, voire pluvieux, tu sors de bien jolies vues. J’aime bien la perspective de « la porte de Waldshut » ainsi qu' »au fil de l’eau ».
    On imagine assez l’ambiance chaleureuse avec cet bière très typique et cette forêt noire, bien tentante ! L’appart aussi était cosy, ça doit être agréable d’y retourner après une journée humide.

  • Pascal
    4 septembre 2016 at 18 h 32 min 

    Je me suis toujours dit que j’irai du coté de la forêt noir, les paysages sont beaux et il y a vraiment de belles petites villes. je connais bien ces décors que l’on retrouve en Alsace. merci pour ce début de visite. A bientôt pour la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.